Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 15:24

LANGELOT à la Maison-Blanche, by LIEUTENANT X



Présentation de l'Editeur


JAMAIS Langelot ne s'est vu confier une mission aussi délicate.Il doit prendre la place d'un tireur d'élite recruté par une organisation très suspecte que le SNIF a décidé de démasquer.
  Ses chefs lui ont demandé de jouer le jeu jusqu'au bout, et le jeune agent secret réussit à inspirer confiance à ses « employeurs ».
  Lorsqu'il apprend qu'il doit participer à un attentat contre le président des Etats-Unis, Langelot n'a plus la possibilité de faire machine arrière. Les ordres sont formels : il doit aller jusqu'au bout! Bien sûr, il va s'efforcer de tirer à côté de sa cible vivante, mais comment se tirer, lui, de l'engrenage infernal?
  Les conspirateurs qui l'ont recruté ne sont pas plus tendres que les agents du Secret Service qui veillent sur la sécurité de la Maison Blanche!








FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE






TITRE :   LANGELOT à la Maison-Blanche
AUTEUR :   LIEUTENANT   X
EDITION :   HACHETTE

HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VIe

BIBLIOTHÈQUE VERTE   numéro : 20.5093.8

ILLUSTRATIONS DE MAURICE PAULIN
Pleine page couleurs hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

Langelot leva la tête : c'était l'hélicoptère.   p. 64
Les occupants du skidoo étaient projetés de tous côtés.   p. 96
Langelot poussa la grille.   p. 128
Cora revenait chercher Langelot   p. 160



1591-5 - Dépôt légal n° 2890, 2e trimestre 1981.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - Montrouge.
Usine de La Flèche, le 25-05-1981.

Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications
destinées à la jeunesse.

Dépôt : 1976.

© Hachette, 1976.

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnée pelliculée à dos carré, illustrée couleurs in recto.
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 184   TABLE DES MATIÈRES : NON


Poids :   126 grammes     Format :   110 x 165 mm
I.S.B.N :   2 - 01 - 002684 - 5                 Code Barre = EAN :   9 782010 026843

Livre épuisé chez l' Editeur



EXTRAIT   LANGELOT à la Maison-Blanche, by LIEUTENANT X   page 130


LANGELOT à la Maison-Blanche, by LIEUTENANT X



  Langelot, regarda Cora. Les yeux de la jeune fille étaient pleins de larmes.
  « Bonne chance, Jean-Claude », dit-elle de sa voix rauque.
  Fétis s'impatientait derrière le volant.
  Langelot descendit, portant son carton sous le bras. Il traversa le trottoir. La grille était fermée par une serrure de sécurité dans le trou de laquelle l'agent secret enfonça la clef que lui avait remise Cora. La serrure, parfaitement huilée, fonctionna sans difficulté. A cela, rien d'étonnant : la clef avait sans doute été empruntée au sénateur Culpepper, qui, en tant que conseiller du Président, devait avoir ses entrées clandestines à la Maison Blanche.
  Langelot poussa la grille, la grille pivota. Un pas de plus, et le jeune officier français était entré, le plus simplement du monde, dans un des jardins les mieux gardés des deux continents. Il ne doutait pas que des caméras cachées n'eussent pris sa photo, mais il savait que rien ne rassure autant les services de sécurité qu'un uniforme. Le tout était de ne pas marquer d'hésitation et d'avoir l'air de savoir où il allait.
  Laissant sur sa droite le Jardin des enfants et le court de tennis, Langelot obliqua sur la gauche. Au bout de l'allée se dressait le corps de logis central de la Maison Blanche, contenant les pièces de réception et d'habitation. Une galerie le reliait d'un côté à l'aile Est, ouverte aux touristes, et de l'autre côté, le plus rapproché de Langelot, à l'aile Ouest, où se trouvent les bureaux de la présidence. L'agent secret se dirigea d'un bon pas vers la roseraie, qui donne accès à l'aile Ouest.
  Il savait - les renseignements, une fois de plus, devaient provenir du sénateur Culpepper - que la garde des lieux serait assurée jusqu'à midi par un détachement de marines. A midi, l'armée de terre prendrait la relève. Les conspirateurs pensaient qu'il serait plus facile à l'assassin d'entrer dans la place pendant que des hommes portant le même uniforme que lui la gardaient, mais qu'il en sortirait plus aisément par la suite, lorsque aucun officier ne pourrait s'étonner de ne pas l'avoir vu dans les parages au cours des heures précédentes.
  Langelot traversa la roseraie. A l'entrée de la galerie se tenait un gigantesque sous-officier de marines qui regarda le jeune sous-lieutenant comme s'il avait été une fourmi à ses pieds, puis rectifia la position, et demanda :
  « Special Pass? »


Reproduction interdite







COUVERTURES


LANGELOT à la Maison-Blanche, by LIEUTENANT X       LANGELOT à la Maison-Blanche, by LIEUTENANT X



ANNEXE



LANGELOT à la Maison-Blanche, by LIEUTENANT X
Edition :   Hachette (1976)
Collection :   Bibliothèque verte
I.S.B.N-10 :   2010026845
www.amazon.fr

LIENS




Wikipédia
Vladimir Volkoff   LIEUTENANT X

Wikipédia
Langelot à la Maison-Blanche

Forum Livres Enfants
Langelot de Lieutenant X

Bibliographie LIEUTENANT X
Lieuteunant X

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog