Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 17:09

Au vent des Caraïbes, by Jim COBBLER

Présentation de l'Editeur



  Néant







Ça qui ni zié, gadé!,
Ça qui ni zoreilles, couté.

    Ballade créole



FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   Au vent des Caraïbes
Auteur :   Jim   COBBLER
Edition :   SOCIÉTÉ NOUVELLE DES ÉDITIONS G. P.,
80, RUE SAINT-LAZARE, PARIS-9e

est le cent quatre-vingt-cinquième
de la
BIBLIOTHÈQUE
ROUGE ET OR

Série « Souveraine »


Dépôt légal n° 1019 - 4e trimestre 1962       Janvier 1963

il a été imprimé
pour la
Société Nouvelle des Éditions G. P.
à PARIS-9e
sur les presses de
G. Maillet et Cie à Saint-Ouen

Photogravure S. T. O.

ILLUSTRATIONS DE RAOUL AUGER
Plus de 60 en couleurs pleine page hors-texte et,
couleurs et noir & blanc in texte.



© 1963 - Socièté Nouvelle des Éditions G. P. Paris

Reliure :   Pelline ivoire, dos orné, plat décoré au balancier.
Nombre de pages : 186       TABLE DES CHAPITRES : OUI

Poids :   316 grammes   Format :   140 x 200 mm
I.S.B.N :   NON              Code Barre = EAN :   NON

PRINTED IN FRANCE

Livre épuisé chez l'Editeur

EXTRAIT   Au vent des Caraïbes by, Jim COBBLER   page 122


Au vent des Caraïbes, by Jim COBBLER




  - La Providence se remâte à San Juan de Porto Rico. Les gentilshommes prennent demain l'avion pour rejoindre.
  - Diable! Morgan a donc moitié moins de chemin à faire que nous pour gagner la Dominique. Il n'affrétera pas d'autre barque... Bon... La bande de Reading ne vous a pas cherché noise?
  - Point, cap'tain! Reading affirme même avoir mission de vous transmettre d'aimables propositions de la part de Morgan.
  - Voyez-vous ça! Laissez-le porter, quand l'envie lui en prendra.
  William atborait sa mine des grands jours : tête haute, triple menton saillant et lippe dédaigneuse. Il alluma un « bout » et fixa le plancher en maugréant :
  - Elle bouge encore sans ma permission. Quelles sont ces manières de raccourcir et d'allonger, de se balancer et de se dédoubler? Elle est ivre, ivre des souvenirs de l'ancien Port-Royal.
  William s'intéressait à son ombre. Il aurait fallu lui expliquer que le garçon de salle venait d'allumer deux fanaux derrière lui, et que ces luminaires oscillaient encore. Le jour était obscurci par un ciel d'orage.
  L'équipage de la : Silver Rose respirait à peine. Il savait trop bien, que ce genre de monologue préludait aux actions décisives. Entre ses dents, M. Boult fit le compte :
  - En face, cinq gars durs. Cinq ici, dont un gosse et un blessé.
  Alain protesta du bout des lèvres, et Mac appuya :
  - Tu fais pas le poids, amiral. Efface-toi.
  William vira doucement sur son banc et considéra la bande à Morgan dans son coin. Ils baissaient la tête sur leurs pots en serrant les lèvres, et c'était mauvais signe.
  - N'auriez-vous pas quelque chose à me dire, monsieur Reading? dit William d'une voix flûtée.
- Ça se pourrait bien, cap'tain Boishardy, riposta l'autre, très rogue.
  - En ce cas, nous vous prêtons une attention non dénuée d'intérêt.
  Reading déploya son ling corps à la verticale, fit ostensiblement jouer ses épaules, et Magloire murmura :
  - I totille com' an sépent.
  Reading traversait la salle; les conversations s'éteignirent derrière lui. Quand il aborda William, les matelots, après boire, reposaient leur pot à même la main pour ne point troubler le silence. De son comptoir, Charlie Brown intervint :
  - Alan! Je te rappelle que la casse est au compte de celui qui reste. Si quelqu'un sort une arme, je suis obligé de m'en mêler. En dehors de ça, je fais confiance au matériel.
  Charlie ouvrit son tiroir et attendit les événements. Chacun savait qu'il y cachait un antiqu Colt de calibre douze, si énorme qu'il était classique de demander au tenancier quand il le mettrait sur roues.


Reproduction interdite





Citation


  La façon d'être du pays est si agréable, la température si bonne et l'on y vit dans une intimité si honnête que je n'ay pas vu un seul homme ny une seule femme, qui en soient revenus, en qui je n'aye remarqué une grande passion d'y retourner.


Père DUTERTRE. - 1667.


ANNEXE


Au vent des Caraïbes, by Jim COBBLER
Editeur :   Éditions G.P. Saint-Ouen, impr. G. Maillet et Cie (1963)
A.S.I.N :   B003AYIKB4
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Jim COBBLER

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog