Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 15:12

Mary POPPINS, by Pamela Lyndon TRAVERS



Présentation de l'Editeur


Un nez en pied de marmite, un chapeau à fleurs, la jupe battant la cheville, voici Mary Poppins. La meilleure des bonnes, la plus intraitable des gouvernantes, moitié fée, moitié gendarme, telle est Mary Poppins. Elle connait le langage des oiseaux et des ours et, la nuit, elle grimpe sur une échelle pour coller des étoiles au ciel. Elle sait tout faire, Mary Poppins!



FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE








Titre :   Mary POPPINS
Auteur :   Pamela Lyndon TRAVERS
Edition :   Hachette

Collection : Idéal-Bibliothèque

L'ÉDITION ORIGINALE DE CE ROMAN
A PARU EN LANGUE ANGLAISE
CHEZ COLLINS, LONDRES, SOUS LE TITRE :


MARY POPPINS

TEXTE FRANÇAIS DE VLADIMIR VOLKOFF

ILLUSTRATIONS DE JEAN RESCHOFSKY

Magnifiques illustrations en 4 Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
couleurs et noir & blanc in texte.

Elle montait en glissant gracieusement.   p. 11
« Psst! » appela Mary Poppins, à voix basse.   p. 21
Mary se jucha sur un cheval noir.   p. 29
Elle quitta le sol, plana à travers la pièce.   p. 43
Elle dansait en mesure.   p. 67
De toutes ses forces, elle bondit.   p. 75
Un Esquimeau sortit d'un trou.   p. 87
Son front toucha celui de Mary Poppins.   p. 95
Les deux sœurs tendirent leurs bras interminables.   p. 115
La vieille dame esquissa un pas de danse.   p. 123
Il tenait à la patte deux billets roses.   p. 147
L'amiral Boom se démenait dans sa cage.   p. 155
D'un bond elle atterrit dans le magasin.   p. 173



Dépôt légal n° 4191.   1er trimestre 1966.

Imprimé en France par Brodard - Taupin, Imprimeur-Relieur. Coulommier-Paris.
64763-II-1367.

Poids :   330   grammes     Nombre de pages : 190

© Librairie Hachette, 1963.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Relié sur cartonnage, fers spéciaux
BRODARD -TAUPIN-RELIURE
TABLE DES MATIÈRES :  OUI

Format :   145 x 205 x 18 mm
I.S.B.N :   NON     Code Barre = EAN :   NON

Livre épusé chez l'éditeur.


EXTRAIT   Mary POPPINS, by Pamela Lyndon. TRAVERS   page 32


Mary POPPINS, by Pamela Lyndon TRAVERS




  Ainsi donc, Mary Poppins mit ses gants blancs, passa son parapluie sous son bras et sortit. A vrai dire, il ne pleuvait pas, mais la poignée du parapluie était si belle qu'on ne pouvait décidément pas le laisser à la maison. La poignée du parapluie représentait une tête de perroquet : ce n'est pas le genre de parapluie dont on peut se séparer. Il faut dire que Mary Poppins était très coquette et aimait paraître à son avantage. D'ailleurs elle était persuadée qu'il n'en allait jamais autrement.
  Jane, à la fenêtre de la nursery, faisait des signes.
  « Où allez-vous? criait-elle.
  - Ayez l'obligeance de fermer cette fenêtre », répondit Mary Poppins, et la tête de Jane disparut en toute hâte.
  Mary Poppins traversa le jardin et ouvrit la grille. Une fois dans l'allée, elle partit d'un bon pas, comme si elle craignait que l'après-midi ne lui filât sous le nez, si elle ralentissait l'allure.
  Mary Poppins tourna à droite, puis à gauche, fit un signe de tête hautain au policeman qui venait de dire : « Belle journée! » et pensa avec ravissement que son jour de sortie venait de commencer.
  Elle s'arrêta près d'une voiture vide et profita du rétroviseur pour redresser son chapeau; pendant qu'elle y était, elle tapota sa robe et rectifia la position de son parapluie, de façon que la poignée, ou, plus exactement, la tête de perroquet, en fût bien visible. Cela fait, elle alla voir le marchand d'allumettes.
  Notons ici que le marchand d'allumettes avit deux métiers. Il vendait des allumettes, bien sûr, comme tout marchand d'allumettes qui se respecte, mais il faisait aussi des dessins à la craie sur les trottoirs. Tout dépendait du temps. S'il pleuvait, le commerçant vendait des allumettes, car la pluie aurait effacé tous ses dessins. S'il faisait beau, le peintre passait toute sa journée à genoux sur le trottoir, à griffonner ses images. Et il les griffonnait si vite que, le plus souvent, il avait décoré les deux trottoirs de la rue de bout en bout avant qu'on ait seulement eu le temps de tourner le coin.
  Ce jour-là, il faisait froid mais beau, et le marchand d'allumettes dessinait. Il était en train de faire, après beaucoup d'autres, une composition représentant deux bananes, une pomme et la tête de la reine Elizabeth, lorsque Mary Poppins s'approcha de lui, sur la pointe des pieds, pour lui faire une surprise.
  « Psst! » appela Mary Poppins à voix basse.
  Le peintre continua à tacheter ses bananes et à friser les cheveux de la reine Elizabeth.
  « Hum! hum! » toussota Mary Poppins avec distinction.
  Il se retourna brusquement et l'aperçut :
  « Mary! » s'écria-t-il.
  Et, à sa façon de s'écrier « Mary! » on pouvait juger que la Mary en question n'était pas, dans sa vie, un personnage sans importance.


Reproduction interdite





ANNEXE


Mary POPPINS, by Pamela Lyndon TRAVERS
Editeur :   Hachette Idéal-Bibliothèque
I.S.B.N :   B0014OZHAE
www.amazon.fr


CHEZ LE MÊME ÉDITEUR



dans l'Idéal-Bibliothèque

LES BONNES IDÉES DE MARY POPPINS
LE RETOUR DE MARY POPPINS


LIENS



Wikipédia
Pamela Lyndon TRAVERS

Hachette
Collection   Idéal-Bibliothèque

Discussion Forum Livres Enfants
Mary Poppins

Discussion Forum Livres Enfants
La série Mary Poppins en Idéal-Bibliothèque et autres Hachette

Livres illustrés par Jean Reschofsky
Voir Album sur Flickr

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog