Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 14:07

Les six compagnons et le mystère du parc, by Paul Jacques BONZON



Présentation de l'Editeur


  DANS le jardin public de Valence, les Six Compagnons font connaissance d'un vagabond qui ne ressemble guère à un clochard ordinaire.
  Un beau matin, grand émoi : le petit Christian, qui jouait dans le parc, a été enlevé!
  On soupçonne le vagabond qui a disparu en même temps que l'enfant, mais les Six Compagnons prennent la défense de leur ami et, aidés de leur chien Kafi, se lancent sur la piste du vrai coupable.
  Il faut agir vite, très vite, car Christian est en danger.










FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE








Titre :   Les Six Compagnons et le mystère du parc
Auteur :   Paul - Jacques   BONZON
Edition :   HACHETTE    

Numéro de référence : 305

BIBLIOTHÈQUE VERTE   numéro : 20/2758/9

ILLUSTRATIONS DE ALBERT CHAZELLE
Couleurs pleine page hors-texte, annotées et,
noir & blanc in texte.

« Son nom est Christian, mais sa mère l'appelle familièrement Cricri. » p. 32
« Le clochard! » p. 64
« Tu as tort d'insister, Tidou, rien de ce côté. » p. 128
« Passe-moi ta lampe, Gnafron, je voudrais voir quelque chose. » p. 160


1197-5 - Dépôt légal n° 1864, 1er trimestre 1970.

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
6, place d'Alleray - Paris.
Usine de La Flèche, le 10-03-1970.
20-01-2758-04

© Librairie Hachette 1966.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   cartonnée pelliculée, à dos carré illustrée couleurs in recto
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart

BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 188   TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   172 grammes   Format :   115 x 165 x 18 mm
I.S.B.N :   NON   Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'éditeur

EXTRAIT Les six compagnons et le mystère du parc, by Paul Jacques BONZON   page 64


Les six compagnons et le mystère du parc, by Paul Jacques BONZON




  Le Tondu nous entraîna donc vers le commissariat, au bout de la rue Jonchères. Des badauds stationnaient sur le trottoir, des femmes pour la plupart, que cet odieux enlèvement indignait. Par l'une d'elles nous apprîmes que deux nouveaux inspecteurs étaient arrivés de Lyon, pour s'occuper spécialement de l'affaire; du moins, le bruit en circulait. Des gens entraient dans l'immeuble, ou en sortaient; mais ces visites n'avaient sans doute rien à voir avec la disparition de Christian.
  Nous étions là depuis une demi-heure, quand les premières gouttes de pluie, des gouttes énormes et tièdes, claquèrent sur le trottoir. Les badauds se dispersèrent, sauf une femme, qui ouvrit son parapluie mais, finalement, se décida à partir.
  « Attendons encore, décida Mady en inspectant le ciel, ce ne sera qu'une averse. »
  Elle se mit à l'abri, contre un mur, et toute la bande l'imita, y compris Kafi qui secouait les oreilles pour chasser les gouttes d'eau. Cependant, au bout d'un quart d'heure, la vraie pluie se mit à tomber. Nous allions partir quand une fourgonnette noire de la police déboucha d'une rue voisine, effectua un virage en nous éclaboussant copieusement et vint s'arrêter devant la porte du commissariat. Mon cœur se mit à battre.
  « Ce sont peut-être les voleurs de Christian », murmura la Guille.
  Un agent sortit du commissariat et lança au chauffeur de la fourgonnette :
  « Nous vous attendions. Alors, vous le ramenez? »
  Le chauffeur fit un signe affirmatif. Les deux battants de la porte arrière de la voiture s'ouvrirent. Un gendarme mit pied à terre, puis un second qui se tourna vers l'intérieur de la voiture pour inviter un troisième occupant à descendre. Une silhouette apparut. Mady étouffa un cri.
  « Le clochard! »
  Nous l'avions reconnu en même temps qu'elle. Il descendit de la voiture, menottes aux poignets. A ce moment, il nous découvrit tous les six, alignés contre le mur d'en face. Il nous reconnut, ou plutôt parut reconnaître Mady et Kafi. Alors, l'espace, son visage triste s'éclaira. Instinctivement, Mady fit un pas en avant et lui sourit. L'homme voulut répondre à son sourire d'un signe de la main, mais ses poignets étaient attachés. D'ailleurs, impatient, un gendarme le poussa vers le commissariat où il disparut.


Reproduction interdite








COUVERTURES



Les six compagnons et le mystère du parc, by Paul Jacques BONZON     Les six compagnons et le mystère du parc, by Paul Jacques BONZON






ANNEXE



Les six compagnons et le mystère du parc, by Paul Jacques BONZON
Editeur :   Hachette Bibliothèque verte (1970)
I.S.B.N-10 :   B004SPC0NS
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Paul-Jacques   BONZON

Bibliographie
Paul-Jacques   BONZON

Discussion Forum Livres Enfants
Les Six Compagnons et le mystère du parc

Galerie
Paul-Jacques   BONZON

Hachette
Bibliothèque verte depuis 1958

Livres illustrés par Albert CHAZELLE
Voir Album sur Flickr

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans Paul-Jacques BONZON
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog