Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 16:57

La fortune de Gaspard, by Comtesse de SÉGUR


Présentation de l'Editeur




Néant








A MON PETIT - FILS
PAUL DE PITRAY


  Cher petit, quand tu seras plus grand tu verras, en lisant l'histoire de GASPARD, combien il est utile de bien travailler. Et tu sauras, ce que Gaspard n'a appris que bien tard, combien il est nécessaire d'être bon, charitable et pieux, pour profiter de tous les avantages du travail et devenir réellement heureux.

  Deviens donc un garçon instruit et surtout un bon chrétien. C'est ce que te demande ta grand-mère qui t'aime et qui veut ton bonheur.


      COMTESSE DE SÉGUR,
        née Rostopchine





FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE








Titre :   La fortune de Gaspard
Auteur :   COMTESSE DE   SÉGUR     NEE   ROSTOPCHINE
Edition :   CASTERMAN     1977

Illustrations de JOBBÉ-DUVAL
Couverture de Marcel Marlier

noir & blanc pleine page, in texte annotées.

Gaspard obtint tous les premiers prix.   (p. 43)
Thomas, triomphant, emmena sa vache...   (p. 76)
Frölichien furieux, s'enfuit...   (p. 97)
L'adoption.   (p. 151)
Vous verrez comme Mina est jolie!
Tout mon portrait   (p. 179)
M. Féréor, touché, embrassa la mariée.   (p. 193)
Mina à la ferme.   (p. 211)
Mina chante en s'accompagnant au piano   (P. 233)


  D.   1977/0053/40

Imprimé en Belgique par Casterman. S. A. Tournai,   E. 5721-1710.


Reliure :   Cartonnée;  illustrée couleurs in recto par Marcel MARLIER
Nombre de pages : 251       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   239 grammes     Format :   120 x 180 x 19 mm
I.S.B.N :   2-203-13515-8                Code Barre = EAN :   NON



Livre épuisé chez l' Editeur


EXTRAIT   La fortune de Gaspard, by Comtesse de SÉGUR   page 40


La fortune de Gaspard, by Comtesse de SÉGUR




La distribution des prix approchait; les enfants étaient agités, inquiets; les paresseux, même ceux qui ne devaient rien espérer, se demandaient quels prix ils pourraient avoir. Avant la distribution on devait jouer une comédie composée par le maître d'école lui-même; le théâtre était dans la cour. Quelques arbres garantissaient quelques têtes des ardeurs du soleil. Au premier rang des chaises et des banquettes figuraient le maire, l'adjoint et leurs familles; les parents arrivaient en foule. Lucas était déjà établi sur un banc avec son père et sa mère. Arrivés de bonne heure, ils avaient choisi une bonne place à l'ombre d'un tilleul. Gaspard avait été nommé maître des cérémonies, pour aider le maître d'école à maintenir l'ordre, à placer tout le monde, et, après la comédie, à présenter les prix à distribuer. La cour était comble; l'heure sonna : un roulement de tambour annonça le lever du rideau, qui s'ouvrit lentement, tiré par Gaspard et par un autre garçon nouvellement arrivé, et laissa apercevoir une forêt dans laquelle dormait un voyageur. Un voleur apparut à l'horizon et s'apprêtait à égorger et à dévaliser le voyageur, lorsqu'un jeune homme qui traversait la forêt et qui portait à la main un gros bâton, s'approcha lestement et sans bruit, et assena sur la tête du voleur un coup de bâton qui le fit tomber sans connaissance. Le voyageur, réveillé au bruit, crut d'abord que deux hommes avaient voulu l'assassiner; mais le jeune homme lui expliqua l'affaire; alors le voyageur exprima sa reconnaissance, voulut donner à son sauveur un rouleau de mille francs en or; celui-ci, qui a une âme généreuse, refuse; le voyageur l'emmène, arrive chez lui, garde le jeune homme, qui se trouve heureusement être pauvre et orphelin, lui donne une éducation soignée; le jeune homme devient un savant, fait fortune, et tout le monde est content.
Des applaudissements et des bravos se firent entendre plus d'une fois; à la fin, on demanda l'auteur; le maître d'école parut, amené par six de ses meilleurs élèves; une couronne descendit lentement sur sa tête; il salua à droite, à gauche, au milieu, pendant que les applaudissements et les trépignements redoublaient. La couronne remonta au ciel; le maître d'école salua une dernière fois et sortit, laissant la place aux enfants qui allaient recevoir le prix de leur travail.

Le théâtre se remplit de nouveau; le maître d'école reparut précédant le maire et l'adjoint, pour lesquels on avait apporté deux fauteuils. Il commença l'appel.
1er prix d'excellence :   GASPARD THOMAS, cria le maître d'école.
1er prix d'application :   GASPARD THOMAS.
1er prix de sagesse :   GASPARD THOMAS.
Et ainsi de suite jusqu'à ce que les prix fussent tous distribués; les premiers prix furent tous gagnés par Gaspard; Lucas n'en avait mérité aucun, mais il avait fallut lui en trouver un, car, dans les campagnes normandes, un maître d'école qui n'en donnerait pas à quelques-uns des plus paresseux, des plus mauvais, aurait pour ennemis acharnés les parents et les familles des enfants rebutés. Lucas eut donc le prix de
bonne humeur, qui le satisfit pleinement. A chaque prix, la couronne descendant sur la tête de l'élève et remontait pour descendre encore; lorsque Lucas, le dernier de tous, dut la recevoir, la corde cassa et la couronne lui tomba sur le nez; de gros rires se firent entendre; Lucas justifia son prix en riant de bon cœur de l'accident. Gaspard pliait sous la charge de ses livres et des couronnes qui les avaient accompagnés. Lucas vint l'aider.


Reproduction interdite





COUVERTURES   année 1977



La fortune de Gaspard, by Comtesse de SÉGUR       La fortune de Gaspard, by Comtesse de SÉGUR



ANNEXE



La fortune de Gaspard, by Comtesse de SÉGUR
Editeur :   CASTERMAN (4 mai 1993)
Collection :  : Collection Comtesse de Ségur.
A.S.I.N :   2203135158
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Comtesse de SÉGUR

Bibliographie
Comtesse de SÉGUR

Photos Galerie Livres
Collection Comtesse de SÉGUR   Casterman

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans SEGUR Comtesse de
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog