Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 15:36

LANGELOT et le plan rubis, by LIEUTENANT X



Présentation de l'Editeur


Chef de mission!
  Langelot est plutôt fier d'être, pour la première fois, responsable d'une opération. Son équipe doit surveiller les moindres gestes de Noémi Gracieux, la secrétaire du traître Cordovan. Le dispositif mis en place semble parfait et, pourtant, Noémi Gracieux disparaît dans des conditions inexplicables.
  Le coup est dur pour Langelot.
  Le jeune agent secret doit se surpasser pour retrouver la trace de la fugitive. Elle seule, en effet, peut donner des informations sur le plan Rubis préparé par Cordovan et qui constitue une terrible menace pour le pays.








FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE







TITRE :   LANGELOT et le plan rubis
AUTEUR :   LIEUTENANT   X
EDITION :   HACHETTE

HACHETTE, 79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, PARIS VIe

BIBLIOTHÈQUE VERTE   numéro : 20.01.5294

ILLUSTRATIONS DE MAURICE PAULIN
Pleine page couleurs hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

Ce cadre se trouvait toujours à la place d'honneur, mais il était vide!   p. 32
L'immense porte vitrée s'ouvrit automatiquement devant elle.   p. 96
La Belle Faisane descend la Seine à une vitesse d'environ 8 km à l'heure.   p. 128
La géante se retourna vers elle comme une furie...   p. 160



Dépôt légal Imprimeur 6066-6 - Editeur 6053 - 20.01.5294.04-2   1983.2

IMPRIMÉ EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN
7, bd Romain-Rolland - 92541 Montrouge - Usine de La Flèche, 72200

Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.
Dépôt : juin 1977.


© Librairie Hachette, 1977.

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Cartonnée pelliculée à dos carré, illustrée couleurs in recto.
BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 184   TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   148 grammes     Format :   110 x 165 x 15 mm
I.S.B.N :   2.01.00.3507.0                 Code Barre = EAN :   9 782010 035074

Livre épuisé chez l' Editeur



EXTRAIT   LANGELOT et le plan rubis, by LIEUTENANT X   page 31


LANGELOT et le plan rubis, by LIEUTENANT X



  Langelot s'arrêta. Maintenant, il entendait clairement les ronflements qui provenaient de la chambre à coucher, sur sa droite. La porte de la chambre était entrebâillée.
  S'attendant à chaque instant à être attaqué par-derrière, l'agent secret glissa vers cette porte, et, se pressant contre le chambranle, poussa le vantail du canon de son pistolet.
  L'ennemi, s'il y en avait un, ne réagit pas.
  A quatre pattes, Langelot se faufila dans la chambre. Les ronflements et même la respiration de la dormeuse lui parvenaient de plus en plus distinctement. Il rampa vers le lit, se haussa sur les coudes, s'agenouilla, tendit la main...
  Le lit était vide. Il n'avait même pas été défait.
  En passant la main dessus, Langelot rencontra un objet rectangulaire, légèrement tiède, parcouru de vibrations intérieures : le magnétophone.
  Alors il tendit la main à nouveau, cette fois-ci vers la table de chevet, y trouva la lampe - une lampe de porcelaine blanche, à abat-jour bleu, posée sur un napperon en broderie anglaise : il ne pouvait la voir mais il se la rappelait parfaitement - et pressa le commutateur.
  Une lumière violente se répandit dans la pièce : Mlle Gracieux aimait les ampoules un peu fortes.
  Il n'y avait personne.
  Langelot eut tôt fait de regarder dans l'armoire à glace, sous le lit recouvert d'une courtepointe bleue, et derrière les doubles rideaux à ramages bleus et blancs : pas de doute, à supposer que l'appartement fût occupé, l'occupant se trouvait ailleurs.
  Le pistolet au poing, Langelot revint dans la salle de séjour. Appliquant la doctrine du SNIF, il s'accroupit avant d'allumer l'électricité, mais ce n'était que par acquit de conscience. Le lustre s'alluma de toutes ses six ampoules et ne révéla aucun ennemi caché.
  La table cirée brillait comme à l'ordinaire; les six chaises étaient rangées autour d'elle; sur le divan, pas un coussin qui ne fût en place. Toute la pièce respirait l'ordre et la propreté. Seuls le poste de télévision et sa petite table renversée dérangeaient l'ordonnance un peu sévère de l'ensemble.
  Ah! non : il y avait encore une chose qui sortait de l'ordinaire.
  Au-dessus d'un joli secrétaire de style Louis XV que Mlle Gracieux avait hérité d'une tante - était suspendu un cadre d'acajou, que Langelot connaissait bien. La dernière fois qu'il était entré dans l'appartement, dix jours plus tôt, ce cadre contenait la photo en couleurs du capitaine Cordovan : un grand visage à l'expression ouverte, aux superbes cheveux noirs, au teint hâlé, aux yeux d'un bleu profond, barré d'une dédicace manuscrite : A l'irremplaçable Noémi Gracieux, son chef qui ne saurait que devenir sans elle »; c'était signé : Jacques Corsetier. Noémi tenait beaucoup à cette photo; lorsqu'on lui avait fait remarquer, au cours d'un de ses interrogatoires, qu'il n'était guère décent qu'une secrétaire d'état-major affichât la photo d'un traître déclaré, elle avait répondu qu'elle était maîtresse chez elle et qu'elle entendait le rester. Or, ce cadre se trouvait toujours à la place d'honneur, mais maintenant il était vide!


Reproduction interdite







COUVERTURES   année 1983


LANGELOT et le plan rubis, by LIEUTENANT X       LANGELOT et le plan rubis, by LIEUTENANT X



ANNEXE



LANGELOT et le plan rubis, by LIEUTENANT X
Edition :   Hachette Bibliothèque verte (1988)
Langue :   Français
I.S.B.N-10 :   2010035070
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Vladimir Volkoff   LIEUTENANT X

Wikipédia
Langelot et le plan rubis

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans LIEUTENANT X
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog