Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 17:56

Ivanhoé by, Walter SCOTT



Présentation de l'Editeur


WALTER SCOTT est incomparable lorsqu'il ressuscite les époques disparues et fait parler les gens d'autrefois. Nul n'a peint avec plus de couleurs que lui les moeurs farouches et violentes du Moyen Age.
  Ivanhoé fait revivre l'Angleterre du XIe siècle, avec ses tournois, ses luttes entre chevaliers normands et saxons, ses attaques de châteaux forts. Tous les jeunes lecteurs se passionneront pour les exploits du brave chevalier Wilfrid d'Ivanhoé, de Front de Boeuf, de Brian de Bois-Guilbert, tous grands batailleurs et grands coureurs d'aventures




FICHE TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   Ivanhoé
Auteur :   Walter SCOTT
Edition :   HACHETTE

Bibliothèque  verte

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
-  12  -  0491  -

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.
Copyright by Librairie Hachette, 1924

Reliure :  cartonnée percaline verte.
Nombre de pages : 255       TABLE   des   MATIERES :  NON

Poids :   240  grammes      Format :   120  x  170  mm
I.S.B.N :   NON                  Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT   Ivanhoé, by Walter SCOTT page 8


Ivanhoé, by Walter SCOTT-image-70-150




  Le compagnon de ce dignitaire de l'Eglise était un homme de quarante ans passés, mince, robuste, grand et musculeux. Il portait sur la tête un bonnet écarlate, à retroussis de fourrure. La physionnomie de ce personnage était faite pour inspirer aux étrangers le respect et même la crainte; sa peau, basanée par le soleil d'Orient, était devenue presque aussi noire que celle d'un nègre. A la moindre émotion, les veines de son front faisaient saillie et ses épaisses moustaches noires frissonnaient. Une profonde cicatrice qu'il avait au sourcil ajoutait encore à la dureté de sa physionomie, et donnait quelque chose de sinistre à l'expression d'un de ses yeux, qui avait été légèrement atteint.
  Son manteau, comme celui de son compagnon, avait une coupe monastique; mais, comme il était de couleur écarlate, on voyait bien que celui qui le portait n'appartenait à aucun des quatre ordres réguliers. Sur l'épaule droite du manteau se dessinait en blanc une croix d'une forme particulière. Sous le manteau l'on apercevait une cotte de mailles, qui couvrait non seulement la poitrine, mais encore les bras, les mains et le haut des cuisses. Le cavalier portait à la ceinture un long poignard à double tranchant, on ne lui voyait pas d'autre arme offensive.
  Il chevauchait une vigoureuse haquenée, pour ménager son noble cheval de bataille, qu'un écuyer conduisait par derrière, tout armé pour le combat, portant un frontail de fer avec une pointe courte, faisant saillie au milieu du front. A l'un des côtés de la selle pendait une courte hache d'armes, à l'autre le casque orné de plumes, avec le capuchon de mailles, et une longue épée à deux mains. Un second écuyer portait la lance de son maître, à l'extrémité de laquelle flottait une banderole ornée de la même croix que le manteau. Il portait aussi un petit bouclier triangulaire, recouvert d'une housse écarlate, qui en cachait la devise


Reproduction interdite





ANNEXE



Ivanhoé, by Walter SCOTT
Editeur :   Hachette (1948) Bibliothèque verte
Langue :   Français
A.S.I.N :   B0000DO36J
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Walter SCOTT


Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog