Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2018 3 03 /01 /janvier /2018 11:38

Les aventures d'un petit renard, by George Cory FRANKLIN



Présentation de l'Editeur



Néant















FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE






Titre :   Les aventures d'un petit renard
Auteur :   George Cory   FRANKLIN
Edition :   Hachette  

TEXTE FRANCAIS DE L. ROLLET

L'ÉDITION ORIGINALE DE CE ROMAN
A PARU EN LANGUE ANGLAISE,
CHEZ HOUGHTON MIFFLIN, BOSTON, U.S.A.,
SOUS LE TITRE :


TRICKY



ILLUSTRATIONS DE HENRI DIMPRE
noir & blanc pleine page in texte annotées.

DES LAPINS SE SAUVAIENT A SON APPROCHE.   p. 19
IL FIT SORTIR DE L' ÉCURIE UN PETIT PONEY TOUT SELLÉ.   p. 39
C'EST BIEN NOTRE PETIT RENARD, DIT-IL.   p. 61
IL BONDIT SUR SA VICTIME...   p. 79
DES CHEVREUILS MENAIENT EN PROMENADE LEURS FAONS TACHETÉS.   p. 107
LA RENARDE CONTINUAIT A LUTTER SEULE CONTRE SON AIGLE...   p. 119
LES OURSON SUIVIRENT SANS PEINE.   p 141
IL FUT PRIS DANS LE FLOT DES FUYARDS.   p. 169



Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Imprimeur-Relieur
Paris-Coulommiers
- 2422 - I - 9 - 6676 -

- Dépôt légal 6047 - 3° tr. 57

© Librairie Hachette.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   relié sur cartonnage.
Présentation sous jaquette illustrée couleurs in recto, à double volets.

Nombre de pages : 192       TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   160 grammes        Format :   120 x 170 x 15 mm
I.S.B.N :   NON                   Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur



EXTRAIT   Les aventures d'un petit renard by, George Cory FRANKLIN   p 59


Les aventures d'un petit renard, by George Cory FRANKLIN


  Maintenant qu'il savait ce que Cartier était venu faire dans la forêt, Filou eut envie de retourner à l'ancien camp minier de Carson pour voir si Ryan et Stevens y étaient encore. Il désirait entendre de nouveau la musique qui lui avait tant plu, et qui avait en partie dissipé sa défiance à l'égard de Ryan. Bien entendu, il ne dédaignait pas les bouts de viande que l'on trouvait au camp, mais ce qui l'attirait surtout c'était l'harmonica. La musique évoquait pour lui la beauté de l'automne dans les montagnes boisées, quand les branches pendantes des trembles se parent d'un feuillage aux teintes éclatantes. Filou sentait qu'il aurait plaisir à vivre au voisinage de Ryan.
  Le petit renard escalada à vive allure la première crête, puis continua sa route vers la Grande Barrière, Là-haut, sur les cimes, le vent avait dispersé toute la neige, ce qui permit à Filou de parvenir rapidement jusqu'aux abords du camp. Une fois là, il s'arrêta pour examiner les lieux avant de se risquer parmi les cabanes.
  De loin, il vit filtrer une lumière aux fenêtres d'une baraque de rondins. Ryan se trouvait là, notre renard en était certain. Attiré par le souvenir de la nourriture qu'on lui avait donnée, il s'approcha de l'entrée à demi bloquée par la neige, et il découvrit quelques morceaux de lard dont il ne fit qu'une bouchée. Il était encore en train de chercher de-ci de-là, dans l'espoir de trouver autre chose à manger, quand soudain le son de l'harmonica lui parvint. Il s'arrêta, pétrifié, sans même songer au danger. Puis la mélodie prit fin. Mourant d'envie de l''entendre encore, Filou s'approcha de la fenêtre. Il ne pouvait pas voir Ryan qui était étendu sur sa couchette, au fond de la baraque, mais celui-ci avait aperçu le renard sur la neige, alors qu'il descendait de la montagne, et il pensait l'avoir reconnu. Aussi fit-il signe à Stevens de souffler la bougie et de regarder par la fenêtre. Stevens jeta un rapide coup d'œil dehors.
  « C'est bien notre petit renard, dit-il. Il est là, sur le tas de bûches. J'espère qu'il ne se fera pas prendre par le trappeur que nous avons rencontré hier... »
  Ryan se mit à jouer un air entraînant. Aussitôt, les pattes de Filou s'agitèrent en cadence, sans qu'il pût s'en empêcher. Il s'aperçut bien que lla porte s'entrebâillait et que Stevens apparaissait dans l'embrasure, mais il ne s'interrompit pas, tout à sa passion pour la musique. Ce fut seulement quand Ryan s'arrêta de jouer et vint rejoindre son ami que le renard songea à s'enfuir. Il traversa la cour comme une flèche et s'engagea sur la piste qui menait à l'ancien puits de mine. Bientôt il tomba sur un tas de rochers et de déblais qui provenaient d'un trou récemment creusé au flanc de la montagne. Il examina l'endroit avec soin, flaira les outils appuyés à la paroi et distingua, rien qu'à l'odeur, ceux dont s'étaient servis Ryan ou son compagnon. Bien peu de choses échappaient à Filou. Il alla même inspecter la cavité creusée par les deux hommes et l'espèce de cheminée qu'ils avaient forcée dans la terre. Une seule chose lui échappait : pourquoi diable creusaient-ils des terriers pareil?
  Tout simplement parce que Ryan et Stevens avaient découvert une ramification du filon abandonné, voilà bien des années, par les premiers mineurs, et qu'ils étaient tombés sur un tronçon qui leur semblait riche en minerai. Si le petit renard avait connu ces détails, il aurait pu prévoir que ses deux amis étaient au camp pour un bout de temps, et qu'il ne manquerait ni de pitance ni de protection, à condition de rester à proximité. Il n'aurait plus rien eu à redouter des chasseurs de fourrures s'il avait pu saisir l'occasion qui s'offrait à lui.


Reproduction interdite





ANNEXE



Les aventures d'un petit renard, by George Cory FRANKLIN
Editeur :   Editions Hachette. avec jaquette ( 1953)
A.S.I.N :  




DU MÊME AUTEUR



dans l'Idéal-Bibliothèque :

AU PAYS DES CINQ RIVIERES
LA PISTE FAUVE

LIENS


Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog