Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2018 2 23 /01 /janvier /2018 18:21

Maya aux yeux bleus, by Aimée SOMMERFELT

Présentation de l'Editeur


      Maya a sept ans. Elle est toute contente, car elle vient d'être inscrite à l'école de son village; en effet, Maya vit aux Indes, où les écoles ne sont pas assez nombreuses pour recevoir tous les enfants. Malheureusement, l'enfant ne voit presque plus clair; son frère Lalu part avec elle, à pied parce qu'ils sont pauvres, pour la faire soigner dans la grande ville d'Agra, distante de sept cents kilomètres. Ce voyage est une aventure extraordinaire; lisez plutôt!








FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE






TITRE :   Maya aux yeux bleus.
AUTEUR :   Aimée   SOMMERFELT

Traduit du norvégien par Jane Veil et Marguerite Gay.

Edition :   Editions G. P. Paris

numéro de référence :   330

Ce livre a été publié en 1959
sous le titre :
VEIEN TIL AGRA
par N. W. Damm, Oslo

est le
soixante-quatorzième
de la
COLLECTION
SPIRALE

Dépôt légal n° 1073   1er trimestre 1963     Parution Mai 1963.

il a été imprimé
par la S.C.I.P.
à Paris

Illustrations de Luce Lagarde
couleurs pleine page hors-texte, et in texte, et
noir & blanc in texte annotées.

Pourquoi ne veux-tu pas dormir, Maya?   p. 27
Il donna alors aux enfants du thé...   p. 63
Il était là, monté sur un royal éléphant...   p. 103
Et voilà Kanga qui fait la belle et qui danse.   p. 127
Il se rendit avec Maya au temple...   p. 163


© 1963 - Société Nouvelle des Éditions G.P., Paris

Reliure : cartonnée pelliculée couleurs illustrée in recto par Luce Lagarde.

Nombre de pages : 187       TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   205 grammes   Format :   130 x 180 x 17 mm
I.S.B.N :   NON   Code Barre = EAN :   NON

PRINTED IN FRANCE


Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT   Maya aux yeux bleus, by Aimée SOMMERFELT   page 59


Maya aux yeux bleus, by Aimée SOMMERFELT


  Lalu voyait bien que s'il ne parvenait pas à trouver un moyen de transport pour Maya ils seraient forcés de s'arrêter que son pied guérisse. Combien de temps cela prendrait-il, on ne pouvait le prévoir. Peut-être même seraient-ils obligés de renoncer tout à fait au voyage. Il résolut de demander au chamelier si Maya, qui s'était blessée au pied, pouvait monter sur le chameau.
  Le chamelier était un petit homme d'aspect insignifiant, avec une grosse voix. Il leur jeta un bref coup d'œil de dessous des sourcils si grands et si fournis qu'ils ressemblaient presque à une barbe.
  - Est-ce que vous mendiez le long de la route? demanda-t-il.
  - Nous ne sommes pas des mendiants, mais des voyageurs, dit Lalu.
  Le chamelier se pencha vers Maya.
  - Tu as les yeux bleus, dit-il.
  Maya s'écarta vivement, et ses mains tâtonnèrent, à la recherche de Lalu. Elle oubliait tout le temps de baisser les yeux vers la terre. Cette maudite couleur bleue ne lui permettrait donc jamais d'être tranquille!
  - J'ai eu autrefois une petite fille qui avait les yeux bleus, articula la grosse voix du chamelier. Mais elle était trop sage pour devenir grande. Comment t'es-tu blessé le pied, dis?
  Sans attendre la réponse, il souleva Maya et l'installa confortablement sur le chargement.
  - Tu seras très bien là-haut, lui affirma-t-il. Tu pourras dormir si tu en as envie.
  Tout cela fut si rapide et si imprévu que les enfants ne trouvèrent pas de mots pour le remercier, et presque aussitôt on se mit en route. Maya, ballotée au sommet du chargement, dominait de haut voitures, bicyclettes et piétons qui avançaient sur la route poudreuse. Dès qu'il fut au repos, son pied cessa de lui faire mal, mais au bout d'un moment le tangage donna la nausée à l'enfant et elle se mit à pleurer un peu. Le chamelier lui conseilla alors de s'étendre à plat ventre sur le chanvre, et elle ne tarda pas à s'endormir.
  Lalu saisit un morceau de corde qui pendait au côté du chameau, et s'y cramponna de son mieux. Tout se passa bien. Lalu se sentait capable d'aller à pied au bout du monde, maintenant qu'il n'avait plus Maya boitillant auprès de lui.
  Réellement, rien de meilleur n'aurait pu leur arriver : le pied meurtri ne se fatiguait pas, et ils continuaient leur voyage sans être obligés de s'arrêter.
  Il faisait de plus en plus noir et des centaines de grenouilles coassaient dans les canaux de chaque côté de la route. Il n'y avait pas de lumière, à part les phares des autos qui passaient, de moins en moins nombreuses, à mesure que la nuit tombait.
  Finalement, ils ne rencontrèrent plus qu'un ou deux mulets lourdement chargés et un ou deux chars à bœufs. De temps à autre, une ombre détalait en travers de la route, s'arrêtait brusquement et les fixait de ses yeux brillants avant de disparaître. Alors Kanga grondait un peu et frottait son museau humide contre les jambes de Lalu.
  Lalu et le chamelier marchaient en silence, de chaque côté de l'énorme bête. Lalu pouvait entendre le chamelier marmotter tout seul, de temps à autre. Etait-ce pour se tenir éveillé, ou parce que quelque chose le tracassait? Lalu ne put pas le deviner. Il n'apprit rien concernant le chameau ou son maître. Le chameau lançait des ruades vers Lalu quand le jeune garçon était derrière lui, mais Maya se trouvait bien sur son dos, et l'homme, malgré sa voix bourrue, était bon, infiniment plus qu'aucun des possesseurs de somptueuse voiture.


Reproduction interdite





COUVERTURES   année 1963



Maya aux yeux bleus, by Aimée SOMMERFELT       Maya aux yeux bleus, by Aimée SOMMERFELT



COMMENTAIRE en ligne



Maya aux yeux bleus, by Aimée SOMMERFELT
www.amazon.fr


ANNEXE


Maya aux yeux bleus, by Aimée SOMMERFELT
Editeur :   Éditions G. P. Paris Collection spirale (1963)
A.S.I.N :   B0000DP9MR




LIENS



Wikipédia
Aimée SOMMERFELT

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog