Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 15:07

Pauvre Blaise by, Comtesse de SEGUR



Présentation de l'Editeur


Néant


A
MON PETIT - FILS
PIERRE DE SÉGUR


Cher enfant, voici un excellent garçon, sage et
pieux comme toi, qui te demande une place dans
ta bibliothèque. Tu ne repousseras pas sa prière et
tu lui donneras un poste de faveur en l'honneur de
ses vertus et de ta grand'mère.


COMTESSE DE SÉGUR,
née ROSTOPCHINE.


Paris,   1861.



FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE




Titre :   Pauvre Blaise
Auteur :   COMTESSE DE   SÉGUR
Edition :   HACHETTE

ILLUSTRATIONS DE F.   LORIOUX
noir & blanc pleine page.

IMPRIMERIE
HACHETTE
9, rue Stanislas
7 - 31.   PARIS

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.
Copyright by Librairie Hachette, 1930.

Reliure :   Relié sur carton souple; motifs et titre dorés à chaud in recto
Nombre de pages : 253       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   205 grammes      Format :   125  x  170 mm
I.S.B.N :   NON                Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'éditeur

EXTRAIT   Pauvre Blaise, by Comtesse de SÉGUR   page 99





  Le lendemain, après le déjeuner, Hélène demanda à sa mère la permission d'enterrer les poulets et de faire venir Blaise pour l'aider. Mme de Trénilly y consentit, à la condition que Blaise ne mettrait pas les pieds au château ni dans le jardin de Jules. Hélène le promit et ajouta en souriant que la défense serait probablement très bien reçue, car le pauvre Blaise ne devait avoir nulle envie de se retrouver avec Jules. Elle rencontra Blaise au milieu de l'avenue; il venait chercher les poulets pour leur préparer une fosse.
  « Tu viens m'aider à enterrer mes poulets, n'est-ce pas, mon cher Blaise? Ne passons pas devant le château, pour que Jules ne te voie pas et ne vienne pas nous rejoindre.
  - Je n'ai nulle envie de le voir, Mademoiselle, je vous assure bien. Il me demanderait de venir avec lui que je refuserais, car, je suis fâché de vous le dire, Mademoiselle, puisqu'il est votre frère, mais je n'ai jamais rencontré de garçon aussi méchant pour moi que l'est M. Jules... Mais nous voici arrivés; allons prendre nos pauvres morts. »
  Blaise tourna la clef, poussa la porte et fit un cri de surprise que répéta immédiatement Hélène, entrée avec lui. Les poulets qu'on avait cru morts étaient vivants, bien vivants, sautant sur leur tonneau de cendre, et ouvrant le bec pour demander à manger.
  « C'est la cendre! s'écria Blaise. Le médecin avait raison.
  - C'est évidemment la cendre, répéta Hélène. Quel bonheur de revoir mes pauvres poulets vivants, et quelle bonne idée tu as eue, mon bon Blaise! Sans ton bon conseil, je les aurais perdus, car je les aurais enterrés de suite. Va vite leur chercher à manger. Je vais pendant ce temps les porter à leur poulailler, où tu me trouveras.
  - Irai-je à la cuisine, Mademoiselle, pour demander du pain et du lait?
  - Non, non, ne va pas à la cuisine. Maman à défendu que tu entres au château.
  - Ainsi on me croit toujours un vaurien, un voleur, dit Blaise en soupirant. C'est triste, mais c'est bon, car j'en ferai mieux ma première communion, en supportant ces affronts avec courage et douceur... Je vais demander à maman ce qu'il nous faut pour les poulets. Ne vous impatientez pas, Mademoiselle, si je suis un peu longtemps; il y a loin d'ici chez nous, l'avenue est longue. »


Reproduction interdite





ANNEXE



Pauvre Blaise by, Comtesse de SEGUR
Editeur :   Hachette
A.S.I.N :   B003RGGJ7C
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur

Bibliographie
Comtesse de SÉGUR

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog