Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 09:41

Le dernier des mohicans, by Fenimore COOPER



Présentation de l'Editeur


 

CE roman, qui est considéré comme le chef-d'œuvre de Fenimore Cooper, retrace un des épisodes de la lutte franco-anglaise à la frontière du Canada, aux environs de l'année 1755 : la chute du fort William-Henry, enlevé par les troupes françaises du marquis de Montcalm. Mais cet événement historique, que F.   Cooper avait entendu raconter souvent par des témoins dignes de foi, ne sert que de trame de fond à l'ouvrage. L'intention du grand romancier américain est de faire revivre, pour de jeunes lecteurs de huit à quatorze ans, l'activité des peuplades indiennes à cette époque, en soulignant impartialement leur qualités et leurs défauts. Il nous montre, dans une suite d'aventures passionnantes, comment leur incessante rivalité, aggravée par la guerre étrangère qui se déroulait sur leur sol, devait amener peu à peu leur déclin, et comment le jeune Uncas, dernier guerrier de l'antique race des Mohicans, mourut victime de sa loyauté et de son dévouement à ses amis de race blanche




G   F.   12 à 14


FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 

Agrandir


Titre :   Le dernier des Mohicans
Auteur :   Fenimore   COOPER
ADAPTATION DE JEAN SABRAN
Edition :   ÉDITIONS G.P., 80, RUE SAINT-LAZARE, PARIS

Bibliothèque rouge et or   numéro : 26

ILLUSTRATIONS DE PIERRE LEROY
Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

Ils se trouvèrent sou une voûte de grands arbres (p.10)
Il s'enfonça en trois bonds dans l'épaisseur de la forêt p.21)
« Nous sommes au pied du Glenn », annonça Oeil-de-Faucon (p. 25)
Ils n'étaient plus qu'à deux pas du précipice (p. 38)
L'Indien lâcha lentement le major et tomba sans vie (p. 59)
On apercevait les fortifications de William-Henry (p. 74)
Le vétéran et son compagnon sortirent de la forteresse (p. 84)
Il visa un Huron qui le mettait en joue et tira (p. 106)
« Les Hurons n'ont-ils donc pas d'oreilles?... » (p. 125)
L'Indien regarda Alice et Heyward d'un air menaçant (p. 136)
Il épaula rapidement le fusil sans paraître viser (p. 157)
Les spectateurs du premier rang reculèrent en silence (p. 163)
Chingachgook se tenait debout devant lui sans armes (p. 182)


Il a été achevé imprimer
pour les ÉDITIONS G. P., à Paris
en Juillet 1949
sur les presses de
" La Photolith"
Photogravure S. T. O.

C. O. L. 11.0282     Dépôt légal n° 225


Il a été achevé imprimer
pour les ÉDITIONS G. P., à Paris
en Octobre 1959
sur les presses de
G. Maillet et Cie
à Saint-Ouen

C. O. L. 11.0282     Dépôt légal n° 225

Livre épuisé chez l' Editeur



© COPYRIGHT 1949 BY EDITIONS G. P. PARIS      amazon

Printed in France

Reliure :   Cartonnée;  
Nombre de pages : 188       TABLE DES CHAPITRES : OUI

Poids :   395 grammes          Format :   145 x 205 mm
I.S.B.N :   NON                    Code Barre = EAN :   NON


EXTRAIT   Le dernier des mohicans, by Fenimore COOPER   page 84


Le dernier des mohicans, by Fenimore COOPER -image-50-150

 




  Duncan rendit compte de sa démarche avec beaucoup d'embarras : le général français avait su éluder toutes ses tentatives d'éclaircissement, lui laissant entendre qu'il préférait se rencontrer avec le commandant de William-Henry en personne pour lui fournir toutes les explications désirables.
  - Vous m'en avez dit assez! s'écria le vieilard humilié. Voilà un monsieur qui m'invite à une conférence, et quand je me fais remplacer par un substitut très capable, il refuse de parlementer et me laisse tout à deviner!
  - Mais l'invitation qu'il vous a faite et qu'il m'a chargé de vous réitérer s'adresse au commandan en chef du fort et non à l'officier qui commande en second.
  - Sur ma foi, Duncan, j'ai bien envie de m'y rendre, ne fût-ce que pour lui montrer une contenance ferme, en dépit de sa nombreuse armée et de ses sommations.
  - Sans aucun doute, dit Heyward, votre air d'indifférence et de tranquillité le fera réfléchir.
  - Je verrai donc le Français; je le verrai sans crainte, et tout de suite, comme il convient à un fidèle serviteur du Roi! Allez, major Heyward! faites-leur entendre notre fanfare, et envoyez un trompette pour informer le marquis que je vais me rendre à l'endroit indiqué.
  Dès que leur escorte fut prête, le vétéran et son jeune compagnon sortirent de la forteresse, précédés d'un officier porteur du drapeau blanc
  Montcalm s'avança vers la troupe ennemie avec une démarche pleine de grâce et salua le vieux colonel en ôtant son chapeau, dont le panache balaya le sol.
  - J'ai désiré avoir cette entrevenue avec le commandant de Fort-William, commença-t-il, pour le convaincre qu'il a déjà fait tout ce qu'on peut exiger de lui pour soutenir l'honneur de son souverain, et le supplier maintenant de nous rendre la place par mesure d'humanité. Je rendrai un témoignage éternel qu'il a fait la plus honorable résistance et qu'il l'a continué aussi longtemps qu'il a eu la moindre espérance de la voir couronnée par le succès.
  - Quelque prix que j'attache au témoignage de Monsieur de Montcalm, répondit gravement Munroe, il sera encore plus honorable quand je l'aurai mieux mérité.
  Le général français sourit.
  - Ce qu'on accorde volontiers à la valeur qu'on estime peut se refuser à une obstination inutile. Monsieur veut-il voir mon camp, compter lui-même les soldats qu'il renferme, et se convaincre par là de l'impossibilité de résister plus longtemps?
  - Je sais que le Roi de France est bien servi, répondit l'Écossais imperturbable; mais le Roi mon maître a des troupes aussi braves, aussi fidèles et aussi nombreuses.
  - Qui malheureusement ne sont pas ici! s'écria Montcalm emporté par son ardeur. Il y a dans la guerre une destinée à laquelle un homme brave doit se soumettre avec le même courage qu'il fait face à l'ennemi. Ces montagnes nous offrent assez d'observatoires pour reconnaître l'état actuel de vos fortifications, et je puis vous assurer que je connais leur faiblesse aussi bien que vous la connassez vous-même.


Reproduction interdite






ANNEXE



Le dernier des Mohicans, by Fenimore COOPER
Editeur :   Ed. Hachette
A.S.I.N :   B001862R0Q
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Fenimore   COOPER




Achetez mon produit sur PriceMinister
Cooper Fenimore : Le Dernier Des Mohicans (Livre) - Livres et BD d'occasion - Achat et vente

2,90 €

Le Dernier Des Mohicans
Etat Correct
Cooper Fenimore
L1G1B:2590Edition G. P. Paris, reliure cartonnée un peu salie, bas dos usé, livre sans sa jaquette, illus Piere LEROY, papier + tranches TRES ternis,Photo identiqu.
Voir ma boutique

 

Retrouvez Le Dernier Des Mohicans dans la rubrique Livres sur PriceMinister

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog