Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 14:06
Michel STROGOFF : Tome 02 by, Jules VERNE


Présentation de l'Editeur



Néant







FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


Agrandir



Titre :
  Michel STROGOFF   Tome : 02
Auteur :   Jules   VERNE
Edition :   HACHETTE     Idéal - Bibliothèque  

ILLUSTRATIONS DE JEAN RESCHOFSKY
Couleurs pleine page hors - texte, et
couleurs et noir & blanc in texte.

Cette portion de la streppe présentait une extraordinaire animation.
Alcide Jolivet chargeait son carnet de notes.
« Reste, ma fille! »
Michel Strogoff en déchira la figure d'Ivan Ogareff.
« Regarde de tous tes yeux, regarde! »
« Lis, maintenant, Michel Strogoff, lis! »
Nadia entraîna rapidement Michel Strogoff.
Le cheval se précipita avec son cavalier dans la fondrière.
Un coup du formidable bec s'abbattit sur sa tête.
Les loup attaquèrent le radeau.
« Ah! Dieu lui-même est donc contre nous ! »
L'homme avait l'air épuisé de fatigue.
Un billet tomba entre les mains de Sangarre.
L'aveugle saisit le bras de son adversaire.


Dépôt légal n° 1777, 2e trimestre 1960

Livre épuisé chez l'Editeur

Imprimerie Nationale de Monaco S.A.
V. 2391.

LIBRAIRIE HACHETTE, 1953
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :  cartonnée
Nombre de pages : 183       TABLE   des   MATIÈRES : OUI

Poids :   350 grammes       Format :   145 x 205 mm
I.S.B.N :   NON                  Code Barre = EAN :   NON





EXTRAIT




 width=


Reproduction interdite


IRKOUTSK, capitale de la Sibérie orientale, est une ville peuplée, en temps ordinaire , de trente mille habitants. Une berge assez élevée, qui se dresse sur la rive droite de l'Angara, sert d'assise à ses églises, que domine une haute cathédrale, et à ses maisons, disposées dans un pittoresque désordre.
  Vue d'une certaine distance, du haut de la montagne qui se dresse à une vingtaine de verstes sur la grande route sibérienne, avec ses coupoles, ses clochetons, ses flèches élancées comme des minarets, ses dômes ventrus comme des potiches japonaises, elle prend un aspect quelque peu orintal. Mais cette physionomie disparaît aux yeux du voyageur dès qu'il y a fait son entrée.
  La ville, moitié byzantine, moitié chinoise, redevient européenne par ses rues macadamisées, bordées de trottoirs, traversées de canaux, plantées de bouleaux gigantesques, par ses maisons de briques et de bois, dont quelques-unes ont plusieurs étages, par les équipages nombreux qui la sillonnent, non seulement tarentass et télègues, mais coupés et calèches, enfin par toute une catégorie d'habitants très avancés dans les progrès de la civilisation et auxquels les modes les plus nouvelles de Paris ne sont point étrangères.
  A cette époque, Irkoutsk, refuge de Sibériens de a province, était encombrée. Les ressources en toutes choses y abondaient. Irkoutsk, c'est l'entrepôt de ces innombrables marchandises qui s'échangent entre la Chine, l'Asie centrale et L'Europe. On n'avait donc pas craint d'y atirer les paysans de la vallée d'Angara, des Mongols-Khalkas, des Toungouzes, des Bourets, et de laisser s'étendre le désert entre les envahisseurs et la ville.




ANNEXE



amazon   Editeur :   Hachette
A.S.I.N :   B0000DWVJL



LIENS



WIKIPÉDIA  Jules Verne
WIKIPÉDIA  Michel Strogoff

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog