Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 13:01

................ L'arbre de Noël
Faux - Jour ................


  On nous aligna contre le mur du salon, les talons joints, les bras croisés sur la poitrine, face à la nuit qui sentait la résine fraîche et le pain d'épice. On nous interdit de parler. On nous interdit de bouger. Moi, je savais la raison de ces préparatifs; et cependant je ne pouvais empêcher qu'une anxiété respectueuse me desséchât la gorge. Je répétais mentalement : « Pourvu que ce soit « ça », pourvu que ce soit « ça » ! »
  Comme se cela pouvait être autre chose, ce scintillement conique (1) qui palpitait dans le coin le plus éloigné!

  Les « grands », massés devant la porte, s'impatientaient. Mon père dit : « Une, deux, trois... » Et j'entendis grincer la mollette de son briquet, qu'il se vantait d'être le seul à savoir allumer d'une main. Mais le briquet cracha de courtes étincelles et s'éteignit.
  Quelqu'un cria : « Voulez-vous des allumettes, Guillaume ? » Il rit : « Non, non, merci... »


  Au cliquetis de ses boutons de manchettes entre-choqués, je reconnus qu'il secouait le réservoir d'essence.
  « Je reprends : une, deux, trois... »
  Il approcha la pointe molle de la flamme du fil qui reliait les lumignons (2) entre eux et attendit. Une clarté sautillante fila d'une mèche à l'autre avec de soudains écroulements et de brèves flambées...


  A mesure que l'arbre s'illuminait, je constatais avec ravissement que rien dans ce géant orgeuilleux et paré ne rappelait le vulgaire sapin que j'avais vu couché contre le mur du fleuriste. On avait emmitouflé le pot de grès dans un linge blanc saupoudré de mica et disposé des flocons d'ouate sur les rameaux. Des chaînes de papier doré descendaient du faîte et balayaient le parquet luisant ; des bonshommes Noël aux houppelandes fourrées passaient leur barbe de coton à travers les aiguilles pâles; et, depuis le tronc velu jusqu'à l'extrême pointe des branches qu'elle faisait ployer, une nombreuse floraison de pommes, d'oranges, de noix argentées ou vermillonnées, d'angelots(3) joufflus, de boules grenues (4) et d'astres vitrifiés (5) aux longues queues de crin jaune receuillait et décuplait la temblante lumière des bougies... Comme je demeurais stupide d'émerveillement, ma mère dit: « Guillaume! Éteins la dernière, près de l'étoile : elle va mettre le feu aux chaînes »...
  Mon père grimpa sur un escabeau, étendit e bras, écrasa la mèche entre le pouce et l'index, simplement, comme un insecte importun. Et le bâtonnet de cire qui rayonnait d'une clarté rose, intérieuse et discrète, disparut dans l'ombre.

  Je regardai mon père. Dressé de toute sa taille hors de cette verdure qu'il prolongeait, la peau et les vêtements fardés de mille reflets mouvants, la bouche pleine de rires, il paraissait grandi, transfigué... Je croyais le contempler encore qu'il était déjà sur nous, les bras chargés de paquets aux coins nets. Il les distribuait avec des tapes sur les joues et d'énigmatiques plaisanteries. Il feignait de s'interesser à leur contenu, s'impatientait aux noeuds, réclamait des ciseaux, et, le couvercle soulevé, s'extasiait sur la délicatesse et la générosité du père Noël, pendant qu'un regard souriant qu'il adressait à ma mère nous renseignait sur la source de tant de bontés.



Henri   TROYAT
Faux Jour  (Plon, Éd.).


Explication de mots :
(1) Le pin est un cône scintillant.
(2) Les bouts de mèche qui s'allument.
(3) Petits anges.
(4) Songez au mot grain.
(5) Ayant l'aspect du verre


Goûtons le texte :
  Trouvez-vous charmante et belle cette cérémonie de l'arbre de Noël? Les enfants devinent bien quelque chose, mais tant de surprises leur sont réservées! Le père ne veut laisser à personne le soin d'illuminer l'arbre, et d'éclaircir tous les mystères! Aussi prend-il aux yeux de son fils le caractère d'un être grandi, transfiguré... presque le père Noël en personne! Ah! quel bon papa! et comme il est heureux de la joue de ses enfants!


source = EDITIONS BOURRELIER
La lecture en action
G.   BRUNET   Professeur à l'École Normale de la Seine
L.   DESCHAMPS   Directeur d'École.


WIKIPÉDIA   Henri   TROYAT

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog