Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 12:52
Les liaisons dangereuses by, Choderlos LACLOS


Présentation de l'Editeur



Choderlos de LACLOS (Amiens, 1741 - Tarente, 1803) capitaine d'artillerie dans les armées de Louis XVI, a conquis la gloire non sur les champs de bataille, mais par « Les Liaisons dangereuses » : le roman provoqua en sa nouveauté (1792) un énorme scandale, prolongé par le film de Vadim et Vailland (1960).

Dans la plus brillante socièté parisienne, deux libertins, le vicomte de Valmont, la marquise de Merteuil, se sont associés pour mener la vie la plus dissolue. Supérieurs aux autres par leur intelligence, leur volonté, leur beauté, ils appliquent tous leurs dons à la poursuite du plaisir érotique, s'efforçant d'atteindre une parfaite sécheresse de cœur.
Valmont réussit à séduire la vertueuse Mme de Tourvel. Mais il se prend au jeu : le libertin tombe amoureux de sa victime. Ce qui excite la rage jalouse de Mme de Merteuil. Les deux complices vont se livrer une guerre aveugle, qui les perdra l'un et l'autre.
Laclos a voulu condamner ses héros libertins, et avec eux les mœurs corrompues de son temps. Mais il ne peut s'empêcher de les admirer et de nous les faire admirer.

FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


Agrandir

Titre :   Les liaisons dangereuses
Auteur :   Pierre Choderlos de   LACLOS
Edition :   Garnier-Flammarion     numéro :   13

Chronologie et préface
par

René Pomeau
professeur à la Sorbonne


Dépôt légal   2° trimestre 1964.     Texte intégral
4946-1973. - Impr. - Reliure Maison Mame,   Tours.
N° d'édition : 8788.

© 1964 by GARNIER-FLAMMARION, Paris.

Reliure :   Brochée;  couverture : illustration Pierre Coulon
Nombre de pages : 379       TABLE DES MATIÈRES :   NON

Poids :   220 grammes       Format :   110 x 175 mm
I.S.B.N:   NON                   Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur


ANNEXE



amazon   Editeur : Garnier-Flammarion Tours, impr. Mame (1964)
A.S.I.N :   B0014XM0VO


LIENS



Wikipédia  Les liaisons dangereuses
Wikipédia  Pierre Choderlos de Laclos




SOMMAIRE BIOGRAPHIQUE


1741 (18 octobre) : Pierre-Ambroise Choderlos de Laclos naît à Amiens.

1756-1763 : Guerre de Sept Ans.



1763 : Il est affecté au régiment de Toul.

1765 : Promu lieutenant.

1766 : En garnisson à Strasbourg.

1769 : En garnisson à Grenoble.

1775 : En garnisson à Besançon.

1777 : Installe à Valence une école d'artillerie.

1777 : (19 juillet) : Débuts littéraires : son Ernestine, opéra-comique tiré d'un roman de Mme Riccoboni, est sifflée.



1779 (30 avril) : Laclos est détaché à l'île d'Aix.

1780 (janvier-juin) : En permission à Paris.

1781 (décembre) : En permission à Paris, pour six mois.

1782 (23 mars) : Publication des Liaisons dangereuses.

1783 : Laclos, affecté à La rochelle pour la construction de l'Arsenal, séduit Marie-Soulange Duperré, fille d'un « commissaire des guerres ».

1784 (1er mai) : Dans un village des environs, Mlle Duperré donne le jour à un fils : celui-ci, officier comme son père, tombera au champ d'honneur pendant la campagne de France, en 1814.

1784 : Sujet de concours proposé par l'Académie de Châlons-sur-Marne : « Quels seraient les meilleurs moyens de perfectionner l'éducation des femmes? » Laclos commence à rédige une réponse; ses notes seront publiées en 1904.

1785 (22 juin) Laclos membre de l'Académie de La Rochelle.

1786 (3 mai) : Épouse Mlle Duperré et reconnaît son fils. Publie une Lettre à MM. de l'Académie française sur l'éloge de Vauban, qui lui vaut un blâme du ministre de la Guerre.

1788 : Quitte l'armée et entre au service du duc d'Orléans comme « secrétaire des commandements». Naissance de Soulange, second enfant de Laclos.

1789 : Laclos « âme du parti d'Orléans ». (21 octobre) : Accompagne le duc d'Orléans à Londres.

1790 (10 juillet) : Le duc d'Orléans et Laclos rentrent à Paris. (21 novembre) : Membre du club des Jacobins. Publie le Journal des amis de la Constitution.

1792 (septembre) : Commissaire du ministère de la Guerre à Châlons-sur-Marne, s'efforce de coordonner les mouvements des armées de Luckner, Kellermann et Dmouriez. (novembre) : A Toulouse, chef d'état-major de l'armée des Pyrénées avec le grade de général.

1793 (1er avril) : Après la trahison de Dumouriez, arrêté comme orléaniste. (10 mai) : Consigné chez lui, sous la surveillance d'un garde. (août-octobre) : Expériences sur le « boulet creux » à La Fère et à Meudon. (5 novembre) : Nouvelle arrestation. (7 novembre) : Exécution du duc d'Orléans.

1794 (9 avril) : Croyant son exécution imminente, Laclos écrit une lettre d'adieu à sa femme. (3 décembre) : Libéré.

1795 : Adresse au Comité de Salut public un mémoire De la guerre et de la paix. (4 juin) : Naissance de Charles, son troisième enfant. N'ayant pas obtenu sa réintégration dans l'armée, il est nommé secrétaire général des Hypothèques.

1800 (16 janvier) : Partisan de bonaparte, il est réintégré dans l'armée, sur ordre du Premier Consul, avec le grade de général d'artillerie. (mai) : Affecté à l'armée du Rhin, il fait la guerre pour la première fois. (août) : Affecté à l'armée d'Italie. Campagne dans la plaine du Pô, jusqu'à Milan.

1801 (août) : De retour à Paris. Siège dans le Comité d'artillerie.

1803 (avril) : Affecté à Tarente, quartier général des armées françaises d'Italie du Sud. (5 septembre) : mort de Laclos. Sa tombe, dans une île de la rade de Tarente, fut violée et détruite en 1815, lors du retour des Bourbons.

source = Garnier-Flammarion



Retour accueil

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog