Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 09:38

Michel chez les Gardians , by Georges BAYARD



Présentation de l'Editeur


AUX Saintes-Marie-de-la-Mer, Michel, Daniel et Arthur mènent la vie passionnante des gardians, ces « cowboys » de la Camargue. Chaque jour est une aventure merveilleuse, en compagnie de Galline, la fille du manadier.
  Et soudain, parce que toute la ville se dresse contre des voleurs, c'est une autre aventure qui survient, mystérieuse d'abord, dangereuse bientôt. Faire triompher la vérité, disculper les innocents est une tâche qui exige du courage, de la ténacité, de l'astuce.
  Michel en aura besoin pour déjouer les pièges, surmonter les obstacles que des adversaires inconnus dressent entre lui et cette vérité, jusque dans les souterrains du Moyen Age!












FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 



TITRE :   MICHEL chez les Gardians
AUTEUR :   GEORGES   BAYARD
EDITION :   Hachette

BIBLIOTHÈQUE VERTE   numéro : 269

ILUSTRATIONS DE PHILIPPE DAURE
Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

« Ils en tracent ainsi sur les murs! » p. 64
La réputation de manade était un jeu. p. 96
La voiture arrivait au mas. p. 160
Arthur et Daniel montèrent sur les pierres. p. 192


Dép. lég. 5079 - 4° tr. 66

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Imprimeur-Relieur
Paris-Coulommiers
20 - 01 - 2169 - 02

© Librairie Hachette, 1965.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   cartonnée illustrée couleurs en recto.
Imprimé en France
Lienhart & Cie - Clamart

BRODARD ET TAUPIN RELIURE
Nombre de pages : 249       TABLE DES MATIÈRES : NON


Poids :   205 grammes       Format :   115 x 165 mm
I.S.B.N :   NON                 Code Barre EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur

EXTRAIT   Michel sur les Gardians, by Georges BAYARD   page 162


MICHEL chez les Gardians by, Georges BAYARD -image




  La voiture arrivait au mas, franchissait le portail surmonté d'une tête de taureau décharnée, mais aux cornes impressionnantes. Le soleil et la pluie en avaient blanchi les os.
  Vêtue de noir, ceinte d'un tablier de grosse toile bleue, une dame apparut sur le seuil de la maison. Un chignon de cheveux gris, haut perché, donnait à son visage l'apparence d'une grosse brioche. Elle respirait la gentillesse, en dépit d'une expression volontairement bourrue, démentie par un sourire.
  Galline rangea la voiture devant la porte et tous descendirent.
  La jeune fille fit les présentations.
  « J'ai déjà vu ces jeunes gens à leur arrivée... sauf... monsieur... comment avez-vous dit?
  - Mitouret, madame, Arthur Mitouret, répondit l'intéressé.
  - Mon défunt aussi s'appelait Arthur... Arthur Coucourde. C'est un nom qui m'a d'abord fait rire quand j'étais demoiselle et puis... je n'y ai plus attaché d'importance. Mais... entrez!
  - Soyez les bienvenus », déclara Galline avec une feinte solennité.
  Les jeunes gens pénétrèrent dans une grande pièce blanche, la salle de séjour du mas. Une longue table de noyer ciré occupait le centre, flanquée de deux bancs rustiques.
  Sur la chaux immaculée des murs, seuls des rideaux de toile provençale à fond rouge mettaient de la couleur. Au mur, sur une potence terminée par une petite tête de cheval naïve, la selle du manadier trônait, doucement luisante, sans une cache en dépit de son long usage.
  « Vous regardez la selle! s'exclama Mme Coucourde. Elle en vaut la peine! S'il était tombé un œil à chaque habitant des Saintes toutes les fois que M. Frédéric a décroché une cocarde, assis sur elle, il aurait fait un peuple d'aveugles!
  - Croiriez-vous qu'une selle de ce genre coûte autant qu'un cheval moyen? intervint Galline.
  - Hé, c'est aussi du bon travail d'artisan! » affirma Mme Coucourde.
  L'on sentait dans la pièce le respect profond d'une tradition, d'un style local, jusque dans les détails. Le mas était doté de l'électricité, mais c'était une lampe à gros abat-jour en coupole de verre qui dissimulait l'ampoule, comme s'il s'agissait d'une ancienne suspension à pétrole.


Reproduction interdite




COUVERTURES


 

MICHEL chez les Gardians by, Georges BAYARD       MICHEL chez les Gardians by, Georges BAYARD




ANNEXE


Michel chez les Gardians, by Georges BAYARD
Editeur :   Hachette (1965)
A.S.I.N :   B0000DSJ4E
www.amazon.fr

LIENS



Wikipédia
Georges BAYARD

Bibliographie
Georges BAYARD

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog