Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 11:35
Chevrette et Virginie by, Françoise D'EAUBONNE


Présentation de l'Editeur



CHEVRETTE est une jeune femme sympathique et intrépide. Au cours d'un voyage aux Indes, elle rencontre sur le trois-mâts une jeune fille, Virginie, timide et douce, qu'elle prend sous sa protection.
  La traversée est joyeuse, on s'amuse beaucoup à bord, mais au beau milieu de la fête se lève une effroyable tempête, et le bateau fait naufrage. Voilà nos voyageurs transfomés en robinsons et débarquant sur une île peuplée de sauvages où les attendent de dangereuses et multiple aventures.
  Les naufragés auront à déployer toutes leurs ressources de ruse et d'audace pour faire face aux dangers qui les menacent.Qu'adviendra-t-il de la courageuse Chevrette et de l'amour que porte à Virginie Louis de Barre, un jeune et brillant officier de la marine royale?

FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


Agrandir

Titre :   Chevrette et Virginie
Auteur :   Françoise   D'EAUBONNE
Edition :   Hachette

Dép. lég. 153 - 3e tr. 68

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Imprimeur - Relieur
2955 - I - 7 - 7200

ILLUSTRATIONS DE PHILIPPE DAURE
noir & blanc in texte.



© Librairie Hachette, 1958.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   cartonnée en thermocollage; illustrée couleurs recto
Nombre de pages : 253       TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   200 grammes     Format :   12 x 17 cm     in - 16
I.S.B.N :   NON              Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT





  La conversation se prolongea; l'indigène secouait la tête, refusait... Puis soudain sa voix changea et il braqua l'index sur le gilet de Louis de Barre. Tous les spectateurs de cette scène suivirent des yeux ce geste qu'accompagnait une demande qui, d'après le son de la voix, paraissait impérative. Chevrette, que ce manège amusait, nota le léger sursaut du second.
  « Bon! il lui demande sa montre! souffla-t-elle à Virginie. Sa montre, vous savez, ma chère? Celle dont il nous a parlé, à propos de sa chasse au


Chevrette et Virginie by, Françoise D'EAUBONNE -image

Reproduction interdite

tigre... Le souvenir de son père, sur son lit de mort... »
  L'éléphant bijou, au boîtier enrichi de pierreries, brillait sur la soie chinée du gilet qui gainait, comme à l'ordinaire, le torse mince et bien fait du jeune marin.
  « Oh!... » soupira Virginie, suffoquée.
  Sans en croire ses yeux, elle vit Louis de barre détacher de sa chaîne l'objet merveilleux, le porter furtivement à ses lèvres et le tendre au sauvage ravi qui plaça sa perle dans la main ouverte du Français.
« Mademoislle des Sermeuses, dit-il en esquissant une révérence digne d'un maître à danser, veuillez accepter, au nom du Duras que vous honorez de votre présence, ce modeste souvenir d'un de ses officiers... »
  Virginie, éblouie, cramoisie, demeurait sans voix.





ANNEXE




  Editeur :   Hachette
A.S.I.N :  


LIENS



Wikipédia   Françoise D'EAUBONNE

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog