Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 10:08

Kazan by, James-Oliver CURWOOD

Présentation de l'Editeur




Néant




FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE








Titre :   Kazan
Auteur :   James-Oliver   CURWOOD
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHÈQUE DE LA JEUNESSE

TRADUIT PAR PAR P.   GRUYER ET L.   POSITIF

ILLUSTRATIONS DE HARRY ELIOTT
noir & blanc pleine page hors-texte annotées

KAZAN SAUTA A LA GORGE DE MAC CREADY   p. 27
KAZAN SE RUA CONTRE LES LOUPS   p. 53
KAZAN LEVA LE NEZ VER LE CIEL ET ABOYA   p. 77
KAZAN ET LE LYNX TOMBÈRENT DANS LE VIDE   p. 95
LA LOUVE LA PREMIÈRE, SE GLISSA HORS DE LA PRISON   p. 119
DE SON UNIQUE CORNE, L'ÉLAN PROJETA KAZAN EN L'AIR   p. 141
KAZAN RAPPORTAIT DANS SA GUEULE UN LAPIN   p. 179
KAZAN SE JETA SUR LE VIEUX CASTOR   p. 199
MAC TRIGGER FIT FEU SUR KAZAN   p. 221
KAZAN ACCOURUT EN ABOYANT   p. 251


- Dépôt légal 4482 -

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Paris - Coulommiers
- 6269 - 1 - 1947 -

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays
Copyright by Librairie Hachette, 1937.

Reliure :   Broché sur carton souple
imprimé en France
Nombre de pages : 254       TABLE DES MATIÈRES :   OUI

Poids :   170 grammes       Format :   120 x 165 x 17 mm
I.S.B.N :   NON     Code Barre = EAN :   NON

Prix neuf Editeur : 40 fr.

Livre épuisé chez l' Editeur

Commentaire en ligne



Kazan, by James-Oliver CURWOOD
www.amazon.fr


EXTRAIT   Kazan, by James-Oliver   CURWOOD   page 52


Kazan by, James-Oliver CURWOOD -image



  Les abeilles de la mort, une, deux, trois, quatre, cinq, passaient, cependant, impétueuses comme l'éclair. Déjà trois loups avaient roulé sur la neige et les autres s'écartaient de droite et de gauche. La seconde des balles de l'homme qui tirait avait, une première fois, dans l'ombre noire, frôlé Kazan de la tête à la queue, rasant le poil sur son passage. Au dernier coup de feu, il sentit la chose brûlante qui longeait son épaule et piquait ensuite dans sa chair. Mais il continua à avancer quand même, seul avec Louve Grise, qui fidèlement le suivait
  Les chiens du traineau avaient été détachés des harnais et, avant qu'il pût atteindre l'homme qu'il avait devant lui, Kazan se heurta à leur masse combattante. Il lutta comme un démon, et il y avait en lui la force de deux loups, tandis qu'il jouait follement des crocs.
  Deux de ses frères vinrent le rejoindre et se précipiter dans la mêlée. Et, deux fois encore, il entendit retentir le fusil terrible, deux fois encore il vit les deux bêtes s'abattre l'échine brisée. Lhomme avait pris son fusil par le canon et le tenait comme un gourdin. Vers le gourdin tant haï, Kazan redoubla ses efforts. Voilà ce qu'il voulait atteindre!
  Se dégageant de la meute des chiens, il bondit soudain jusqu'au traîneau. Alors seulement il s'aperçut qu'il y avait là un autre être humain, enveloppé dans des fourrures. Ses dents s'enfoncèrent dans le poil épais.
  Et il entendit une voix, une voix dont le timbre doux le fit tressaillir. C'était sa voix, sa voix à elle! Chaque muscle de son corps se bloqua et il parut comme pétrifié.
  En même temps, la peau de l'ours s'écarta et, dans la lueur lunaire, sous la clarté diffuse des étoiles, il découvrit qui était celle qui parlait.
  Il s'était trompé. Ce n'était pas elle. Mais la voix était toute pareille à la sienne. Mais, dans le blanc visage de femme qu'il avait là, devant ses prunelles ardentes comme des braises, il y avait comme une mystérieuse image de celle qu'il avait appris à tant aimer. Et, contre sa poitrine, cette forme tremblante pressait un autre être, plus petit, qui émettait un cri singulier, un vagissement frémissant.


Reproduction interdite





NOTES



husky   p. 05   Le husky est une des variétés de chiens de traîneaux employés dans la partie septentrionale de l'Amérique du Nord, le « Northland », ou Terre du Nord, qui s'étend, sur deux mille kilomètres environ, jusque vers le Cercle Arctique.

Barrens   p. 06   Ce nom de Barrens s'applique aux étendues les plus sauvages et désertiques du Northland.

Caribou   p. 10   Le cariboo, ou caribou, est une sorte de renne qui vit dans le Northland américain.

le solide collier de babiche   p. 14   Courroie très solide, faite de lanières entrelacées de peaux de caribou.
Outlaw   p. 16   Outlaw, hors-la-loi. On dit couramment que les loups sont les outlaws de la Terre du Nord.

transcontinental   p. 16   Le Transcontinental canadien part sur l'Atlantique, d'Halifax et de la Nouvelle-Ecosse, passe au nord du Grand Lac Supérieur, qui marque la frontière entre les Etats-Unis et le Canada, et, après un parcours de 5.000 kilomètres, aboutit au Pacifique, à la côte de Vancouver.

Mackenzie   p. 37   Le fleuve Mackenzie prend sa source dans les Montagnes Rocheuses, traverse le Canada vers l'ouest et va se jeter dans la Mer Glaciale du Nord, après avoir côtoyé les Grands Lacs de l'Ours et de l'Esclave.

mille   p. 38   Le mille anglais vaut 1.600 mètres.

Wild   p. 40   Le Wild, ou le Wilderness, est un terme générique, intraduisible, qui, comme le Causse, la Brousse, la Pampa, la Steppe, la Jungle, le Maquis, désigne une région particulière et l'ensemble des élèments types qui la constituent. Le Wild, qui occupe une grande partie du Northland américain, s'étend jusqu'au Cercle Arctique. Ce n'est plus la terre normalement habitable, et ce n'est point encore la région morte du Pôle. Les forêts, alternées de prairies, sont nombreuses. Durant la plus grande partie de l'année, l'hiver sévit et la neige recouvre uniformément la terre. Un bref été fait croître hâtivement une végétation rapide et luxuriante. Le sol est tantôt plat, telles les étendues dénudées des Barrens, tantôt montagneux et accidenté.

yard   p. 42   Le yard vaut 0 m. 91 (914 mm).

blocs   p. 48   Ces blocs, les hummocks, proviennent de la pression de la glace sur elle-même, lorsque se congèle l'eau des lacs.

le « blizzard »   p. 68   Tempête de neige.

Trente degrés au-dessous de zéro.   p. 75   Il s'agit ici de degrès Fahrenheit.

Le Sun Rock   p. 81   Le Roc du Soleil

la Baie d'Hudson.   p. 83   La Baie d'Hudson est une vaste mer intérieure, qui s'enfonce profondément dans le territoire canadien et ne mesure pas moins de mille kilomètres du nord au sud. Elle communique avec l'Atlantique par le Détroit d'Hudson et, à son extrêmité septentrionale, avec la Mer de Baffin et l'Océan Arctique par le canal de Fox, qui se trouve sous le Cercle Arctique.

au Roes Welcome.   p. 83   La « Bienvenue des Chevreuils », porte d'entrée du Canal de Fox.

le lapin botté de neige   p. 91   Surnom donné couramment, au Canada, aux lapins blancs.

les coyotes   p. 113   Les coyotes, ou loups des prairies, sont une espèce de petit loup, qui tient à la fois du renard et du loup.

La Baie d'Hudson   p. 125   La Compagnie de la Baie d'Hudson (Hudson's Bay Company) entretient dans tout le Northland, et jusque dans les régions arctiques, des postes et des factories.

La Red Terror   p. 125   La Terreur Rouge.

James Bay   p. 126   James Bay, ou la Baie James, forme le creux le plus méridional de la Baie d'Hudson. Le Lac Athabasca est situé à un millier de kilomètres nord-ouest, entre le 60° degré et le Cercle Arctique. C'est sur la rive nord de l'Athabasca que se trouve la région dénommée le Fond-du-Lac.

qui venait du Lac du renne et avait longé le Lac Wollaston   p. 127   Le Lac du Renne et le Lac Wollaston sont situés au sud du Lac Athabasca, ainsi que les Forts Albony et Churchill.

un « tepee »   p. 130   Case indienne

Les malemutes   p. 162   Les hound, les chiens du Labrador, les chiens esquimaux, les malemutes sont, comme les huskies, autant de variétés de chiens de traîneaux

oiseaux-des-élans   p. 168   L'oiseau-des-élans, moose-bird. Ces oiseaux ont l'habitude de venir se poser sur le dos des élans, qu'ils débarrassent de leurs parasites, comme font chez nous les sansonnets avec les bœufs et les moutons.

whiskey-jack   p. 176   Sorte de geai, aux gros yeux, du Northland

les Indiens Dog Ribs   p. 176   Dog Ribs ou Côtes-de-Chiens.

Le Grand Lac de l'Esclave   p. 212   Le grand Lac de l'Esclave s'étend, au nord du Lac Athabasca, ntre le soixantième degré et le Cercle Arctique. Il mesure de l'est à l'ouest 500 kilomètres environ.

les rives du Yukon   p. 212   Le Yukon, ou Yakon, après avoir coulé du sud au nord, comme le Mackenzie, fait un coude vers l'ouest et va se jeter dans la mer de Behring, sur le territoire de l'Alaska. Les deux fleuves sont séparés l'un de l'autre par la chaîne des Montagnes Rocheuses.

du Far Nord   p. 212   Le Far Nord ou l'Extrême-Nord.

Red Gold City   p. 213   La Cité de l'Or Rouge.

la région de Dawson   p. 230   Ville de Klondike

Lac Athabasca   p. 242   Le Lac Athabasca, sur lequel se trouve le Fort du Fond-du-Lac, est situé comme nous l'avons dit au sud du Grand Lac de l'Esclave. La Rivière de la Paix relie les deux lacs. La distance est de 350 kilomètres.

O-se-ki, et dirigeait ses pas   p. 248   On sait que, comme le loup, le chien est susceptible de parcourir, sans se perdre, des distances considérables et dy suivre une direction fixe vers le but qu'il s'est assigné. On a vu des chiens qui, lors des campagnes de Napoléon, avaient accompagné des soldats jusqu'en Russie et à Moscou s'en revenir seuls à travers toute l'Europe, leur maître étant mort, et regagner, en France ou en Italie, leur ancien domicile.


ANNEXE


Kazan, by James-Oliver CURWOOD
Editeur :   Hachette
A.S.I.N :   B003N8QVE0
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
James-Oliver CURWOOD

Livres illustrés par Harry ELIOTT
Voir Album sur Flickr

Hachette
Bibliothèque de la Jeunesse

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog