Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 10:58

Le bout du fleuve by, James-Oliver CURWOOD




Présentation de l'Editeur



Néant








FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


Agrandir



Titre :   Le bout du fleuve
Auteur :   James-Oliver   CURWOOD
Edition :   HACHETTE    

BIBLIOTHÈQUE DE LA JEUNESSE

TRADUIT PAR PAR LOUIS POSIFIF

ILLUSTRATIONS DE A.   PÉCOUD
noir & blanc pleine page hors-texte annotées

CONNISTON SAISIT LA MAIN DE KEITH. p. 11
KEITH ALLUMA UN FEU DEVANT SA TENTE. p. 29
KEITH S'ÉTENDIT SUR LE FAUTEUIL DE BRADY. p. 61
« VOUS DEVEZ, MR. CONNISTON, VOUS SOUVENIR DE CES LIEUX? » p. 77
LE CAFÉ ÉTAIT REMPLI DE CONSOMMATEURS. p. 143
KEITH S'ENFONÇA DANS LES MONTAGNES p. 169


- Dépôt légal 4131 -
Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Paris - Coulommiers
- 6039 - 10 - 1946 -

Livre épuisé chez l' Editeur


Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays
Copyright by Librairie Hachette, 1938.

Reliure :   Relié sur carton souple
Nombre de pages : 192       TABLE DES MATIÈRES :   OUI

Poids :  130 grammes       Format :   120 x 165 mm
I.S.B.N :   NON                 Code Barre = EAN :   NON




EXTRAIT   Le bout du fleuve by, James-Oliver CURWOOD


Le bout du fleuve by, James-Oliver CURWOOD -image

 




  Il arriva un instant, cependant, où il lui fut impossible d'y tenir plus longtemps. D'un coup d'épaule, il ouvrit la porte de la maison, sur laquelle, de toute sa force, pesait le vent, et rentra.
  Il s'agenouilla devant la cheminée et fit craquer une allumette. Le bouleau s'enflamma et, dans le conduit de la cheminée, une flamme dorée monta, en crépitant et pétillant.
  Keith n'aimait pas fumer les pipes des autres. Il tira la sienne de sa poche et la bourra avec le tabac de Brady.
  C'était un mélange anglais, riche et parfumé. Et, tandis que le feu brûlait d'une flamme plus claire et que l'odeur du tabac emplissait la pièce, Keith s'étendit sur le fauteuil de Brady, en poussant un soupir de satisfaction.
  Ses pensées vagabondaient au fracs de la tempête. Il se construirait une maison toute semblable à celle-ci, là-bas, dans les montagnes inexplorées, où naissait le Saskatchewan. Et il n'oublierait pas non plus le réservoir d'eau, à mi-route entre le toit et le sol. Au bout de quelques années, personne ne se souviendrait qu'un nommé John Keith avait vécu.
  Un bruit soudain le mit sur pied. C'était la sonnerie du téléphone. Depuis quatre années qu'il ne l'avait entendue, ce bruit lui crispa les nerfs étrangement.


Reproduction interdite





ANNEXE


Le bout du fleuve, by James-Oliver CURWOOD
Editeur :   Hachette
Langue :   Français
A.S.I.N :   B00185QNCK
amazon


LIENS



Wikipédia
James-Oliver CURWOOD

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog