Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 09:15

 

 

Vol de nuit by, Antoine de SAINT-EXUPERY




Présentation de l'Editeur





ASSAILLI par la tempête, un pilote erre dans la nuit. L'essence diminue, les messages radio ne lui parviennent plus... Une étoile surgit, il se dirige vers elle... Est-il sauvé ou perdu?

  Sur cette terre de Patagonie qu'il a quittée, dans ces aérodromes brillamment éclairés qu'il ne voit plus, ses camarades d'hier attendent, anxieux, son retour. Parmi eux se dresse la grande figure de celui qui a voulu ces liaisons aéropostales, ce Rivière qui s'est assigné pour tâche de forger des pilotes capables de dominer les éléments incertains, et les imperfections de leurs machines. Un de ces hommes auxquels l'aviation doit d'être ce qu'elle est aujourd'hui.

  Ressuciter dans sa poignante simplicité ces quelques heures d'une lutte permanente exigeait la plume de l'un de ceux qui la vécurent. Saint-Exupéry, qui devait un jour, lui aussi, disparaître en plein ciel et qui, dans la servitude de son métier de pilote, sut découvrir la liberté de l'âme et la grandeur de l'homme, a réalisé dans Vol de Nuit un inoubliable chef-d'œuvre dont les saisissantes images resteront longtemps empreintes dans les mémoires.



G. au-delà de 14 ans



A Monsieur Didier DAURAT


FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 

Agrandir



Titre :   Vol de nuit
Auteur :   Antoine de   SAINT-EXUPERY
Edition :   HACHETTE    
Idéal - Bibliothèque  





ILLUSTRATIONS DE JEAN RESCHOFSKI
Couleurs et noir & blanc pleine page hors - texte, annotées, et
couleurs et noir & blanc in texte.

Quelquefois il croisait une ferme perdue. p. 17
Les dix minutes d'escale écoulées, Fabien dut repartir. p. 21
« Ça tenait trop dur, mais je l'ai eu. » p. 29
« Paierez à boire!. » et il descendit. p. 35
Il franchissait, paisible, la Cordillère... p. 37
Il lui sembla que ces arêtes viraient et dérivaient. p. 38
« Il est dur, pensait l'inspecteur, d'être un juge. » p. 47
... Et les mécaniciens l'avaient laissé flétrir sa propre ignorance. p. 55
« On trouve les mêmes au Brésil... » p. 63
La nuit lui apparut vide comme un théâtre sans acteur. p. 69
En face d'eux, une lueur de forge. p. 73
« J'ai éclairé mes mains pour les voir. » p. 79
« C'est moi qui ai fait le montage du premier avion d'Argentine. » p. 88 & 89
« Monsieur le directeur, le 650 est en piste. » p. 93
Ces larges épaules pesaient contre le ciel. p. 101
« Je me sentais au fond d'un grand trou. » p. 107
Fabien essayait d'interpréter les lueurs confuses. p. 115
Mais Rivière hésitait en face de ce rayonnement. p. 123
Rivière venait d'apparaître. p. 127
Elle n'écoutait plus. p. 137
C'était la mer. p. 145
La clarté était telle qu'elle l'éblouissait p. 152 & 153
La femme de Fabien regardait avec crainte autour d'elle. p. 163
Les opérateurs de veille, en blouse blanche... p. 171
Le lion, même abattu, l'intimidait. p. 177
« Cet imbécile de Rivière s'imagine que j'ai peur! »



Dépôt légal n° 4821   2° trimestre 1956

IMPRIMÉ EN BELGIQUE
par la S. I. R. E. C. - LIEGE


© LIBRAIRIE GALLIMARD, 1931
et
LIBRAIRIE HACHETTE, 1956


Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Relié sur cartonnage
Nombre de pages : 187       TABLE   DES   MATIÈRES : NON

Poids :   350 grammes       Format :   145 x 205 mm
I.S.B.N :   NON                  Code Barre = EAN :   NON


EXTRAIT   Vol de nuit, by antoine de SAINT-EXUPÉRY


 

Vol de nuit by, Antoine de SAINT-EXUPERY -image

 




  Il s'était embrouillé, ce soir, dans ses calculs en vérifiant les stocks d'essence, et l'agent même qu'il désirait surprendre, pris de pitié, les avait achevés pour lui. Mais surtout il avait critiqué le montage d'une pompe à huile du type B-6, la confondant avec une pompe à huile du type B-4, et les mécaniciens sournois l'avaient laissé flétrir pendant vingt minutes « une ignorance que rien n'excuse », sa propre ignorance.
  Il avait peur aussi de sa chambre d'hôtel. De Toulouse à Buenos Aires, il la regagnait invariablement après le travail. Il s'y enfermait, avec la conscience des secrets dont il était lourd, tirait de sa valise une rame de papier, écrivait lentement «Rapport », hasardait quelques lignes et déchirait tout. Il aurait aimé sauver la Compagnie d'un grand péril. Elle ne courait aucun péril. Il n'avait guère sauvé jusqu'à présent qu'un moyeu d'hélice touché par la rouille. Il avait promené son doigt sur cette rouille, d'un air funèbre, lentement, devant un chef d'aéroplace, qui lui avait d'ailleurs rpondu : « Adressez-vous à l'escale précédente : cet avion-là vient d'en arriver. » Robineau doutait de son rôle.


Reproduction interdite






JAQUETTE


 

Vol de nuit by, Antoine de SAINT-EXUPERY    Vol de nuit by, Antoine de SAINT-EXUPERY




ANNEXE



Vol de nuit, by Antoine de SAINT-EXUPÉPRY
Editeur :   Hachette (1961)
Collection :   Idéal-Bibliothèque
A.S.I.N :   B00175JRVK
www.amazon.fr  


LIENS



Wikipédia
SAINT-EXUPERY

Wikipédia
Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog