Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 12:13

Maroussia, by Pierre Jules STA



Présentation de l'Editeur


  Il y a trois cents ans, l'Ukraine luttait pour sauvegarder son indépendance contre de puissants ennemis : la Russie, la Pologne et la Turquie. C'est une desphases les plus mouvementées de cette résistance farouche qui est évoquée dans ce roman poignant, illuminé par la figure touchante de la petite héroïne Maroussia.

  Volontairement, elle s'offre pour servir de guide au vaillant Tchetcherine, émissaire des Cosaques, chargé de faire l'union entre les combattants ukrainiens. Tous deux partent déguisés en musiciens ambulants pour exécuter cette mission périlleuse dans un pays harcelé par l'ennemi, échappant de justesse à tous les traquenards et réussissant enfin à soulever le peuple dans un élan victorieux. Hélas! la paix est de courte durée; les jours sombres reviennent bientôt et Maroussia doit reprendre la route avec son grand ami. Ils s'emploient jusqu'au dernier souffle à assurer l'exode des combattants malhureux et leur sacrifice ne sera pas vain.

  Le célèbre roman de P.-J. Stahl a gardé un intérêt pathétique; il illustre magnifiquement la résistance des opprimés de tous les pays dans un combat inégal et leur héroïsme en face des pires catastrophes. Petites filles et petits garçons ne pourront oublier Maroussia, - Petite Fleur - qui est restée une des figures légendaires du folklore ukrainien.



Filles et garçons à partir de 10 ans

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE






TITRE :   Maroussia
AUTEUR :   Pierre Jules   STAHL
Edition :   ÉDITIONS G. P.,
80, RUE SAINT-LAZARE, PARIS   (9è)

est le quatre-vingt-huitième
de la
BIBLIOTHÈQUE
ROUGE ET OR


Dépôt légal n° 434

il a été achevé d' imprimer
en Juin 1955 pour les
ÉDITIONS G. P.,
à Paris
sur les presses de
La Photolith

Photogravure S. T. O.

ILLUSTRATIONS DE PIERRE   LE GUEN
couleurs pleine page hors-texte annotées et,
couleurs et noir & blanc in texte.

... puis, sur le seuil apparut un homme de grande taille (Page 13).
- Non, non, pas cela, - pas le bateau! (Page 31).
- Je me nomme Yvan, reprit le soldat (Page 59).
Maître Yvan détalait à travers la steppe (Page 77).
On jugea aux premiers accords qu'il savait son métier (Page 99).
La barque glissa avec rapidité sur les eaux sombres (Page 129).
- Merci! ma jolie enfant, j'aurais été fachée de te perdre (Page 141).
- Que de bleuets! dit le grand ami, regarde donc Maroussia (Page 169).
- On eût dit une perdrix arrêtée dans son vol (Page 181).


Copyright 1955 by Éditions G. P., Paris

Reliure :   Reliée sur cartonnage
Présentation sous jaquette à double volets
Nombre de pages : 190       TABLE DES CHAPITRES : OUI

Poids :   380 grammes   Format :   150 x 205 mm
I.S.B.N :   NON   Code Barre = EAN :   NON

PRINTED IN FRANCE

Livre épuisé chez l'Editeur



EXTRAIT   Maroussia, by P.-J. STAHL


Maroussia, by P.-J. STAHL -image



  Ah! à quelques pas d'elle, entre deux arbres, se dresse... Elle ne se trompe pas? N'est-ce qu'une ombre? Non : c'est la grande et svelte figure de l'ami nouveau pour qui souffre son père, sa mère aussi..., pour qui, comme eux, elle brevera tout... La figure n'est plus immobile, elle glisse comme un serpent à travers les branches des arbres. Elle cherche, bien sûr, le petit passage caché qui conduit à la rivière.
  D'un pas rapide Maroussia court après elle. Bientôt la rivière bruit. Une haie seule en sépare l'envoyé. Par-dessus cette haie il se penche et regarde, et, au pied d'un arbre énorme dont les branches se baignent dans le courant de la rivière, il a aperçu un bateau... Un bateau, c'est son affaire; la rivière, c'est partout le chemin qui ne trahit pas; il va franchir la haie qui l'en sépare. Tout à coup, deux petites mains s'emparent de son bras..., et tout bas une voix lui dit : « Non, non, pas cela..., pas le bateau! La rivière est un miroir sur lequel même de très loin on voit tout. »
  Il regarda et reconnut la petite fille.
  « Que fais-tu là, ma fillette? » lui demanda-t-il, souriant à l'enfant, comme s'il l'eût rencontrée à la promenade dans les circonstances les plus favorables à une conversation amicale.
  Mais il se passa quelques secondes avant que Maroussia, essouffléeet très émue, pût ajouter quoi que ce fût aux paroles qu'elle lui avait tout d'abord adressées.
  L'homme posa alors sa main sur la tête de l'enfant et la laissa caressante sur ses cheveux comme pour lui dire : « Remets-toi, mon petit enfant. » Maroussia retrouva la parole.


Reproduction interdite





ANNEXE



Maroussia, by Pierre Jules STAHL
Editeur :   Editions G. P. Paris (1973)
A.S.I.N :   B002T88ZWG
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia   P.-J. STAHL

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog