Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 13:06

Les malheurs de Sophie by, Comtesse de SEGUR

 

Présentation de l'Editeur


 

Néant

A MA PETITE FILLE

ÉLISABETH FRESNEAU


  Chère enfant, tu me dis souvent : Oh! grand'mère, que je vous aime! vous êtes si bonne! Grand'mère n'a pas toujours été bonne, et il y a bien des enfants qui ont été méchants comme elle, et qui se sont corrigés comme elle. Voici des histoires vraies d'une petite fille que grand'mère a beaucoup connue dans son enfance; elle était colère, elle est devenue douce; elle était gourmande, elle est devenue sobre; elle était menteuse, elle est devenue sincère; elle était voleuse, elle est devenue honnête; enfin, elle était méchante, elle est devenue bonne. Grand'mère a tâché de faire de même. Faites comme elle, mes chers petits-enfants; cela vous sera facile, à vous qui n'avez pas tous les défauts de Sophie.



           COMTESSE DE SÉGUR,
              née ROSTOPCHINE.

 

FICHE   TECHNIQUE   DU LIVRE


 



Titre :   Les malheurs de Sophie
Auteur :   Comtesse de   SÉGUR
Edition :   LIBRAIRIE HACHETTE    

NOUVELLE COLLECTION SÉGUR

ILLUSTRATIONS DE A.   PÉCOUD    
noir & blanc pleine page annotées.

LES ENFANTS PORÈRENT LA POUPÉE EN TRIOMPHE. p. 9
SOPHIE REGARDAIT LES PETITS POISSONS ROUGES. p. 25
SOPHIE PEIGNAIT SA POUPÉE A QUELQUES PAS DU POULET. p. 31
SOPHIE SE MIT SOUS LA GOUTTIÈRE POUR FAIRE FRISER SES CHEVEUX. p. 43
SOPHIE PORTANT UN PANIER REMPLI DE MORCEAUX DE PAIN POUR LES CHEVAUX. p. 53
SOPHIE, QUI S'ÉTAIT MONTRÉE TROP GOURMANDE, FUT MALADE PENDANT DEUX JOURS. p. 59
UN JOLI PETIT ÉCUREUIL S'AMUSAIT DANS LES BRANCHES D'UN ARBRE. p. 65
SOPHIE REMPLIT SON POT DE CRÈME AVEC L'EAU DE L'ÉCUELLE DU CHIEN. p. 75
SOPHIE S'ATTARDA DANS LE BOIS POUR MANGER DES FRAISES. p. 87
SOPHIE RÊVA QU'UN ANGE LA CONDUISAIT SUR UN CHEMIN ROCAILLEUX. p. 109
BEAU-MINON GRIMPAIT AUX ARBRES POUR ATTRAPER LES OISEAUX. p. 123
SOPHIE PRIT TOUS LES OBJETS QUI SE TROUVAIENT DANS LA BOITE A OUVRAGE p. 135
L'ANE RUA ET LANÇA SOPHIE EN L'AIR p. 151
SOPHIE ET PAUL PLONGÈRENT LA TORTUE DANS LA MARE p. 175


5 -35. - Imprimerie HACHETTE, rue Stanislas. - PARIS

Copyright by Librairie Hachette, 1930.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Relié sur papier fort illustrée couleurs recto  
Nombre de pages : 191       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   155 grammes      Format :   125 x 175 mm
I.S.B.N :   NON                Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur




EXTRAIT   Les malheurs de Sophie, by Comtesse de Ségur &nsp; page 29


Les malheurs de Sophie, by Comtesse de SEGUR


  Sophie suivait sa maman avec un panier plein de morceaux de pain bis, et lui en présentait un dans chaque stalle où elle entrait; mais sa maman lui défendait sévèrement d'en manger, parce ce pain noir et mal cuit lui ferait mal à l'estomac.
  elle finissait par l'écurie des poneys. Sophie avait un poney à elle, que lui avait donné son papa : c'était un tout petit cheval noir, pas plus grand qu'un petit âne; on lui permettait de donner elle-même du pain à son poney. Souvent elle mordait dedans avant de le lui présenter.
  Un jour qu'elle avait plus envie de ce pain bis que de coutume, elle prit le morceau dans ses doigts, de manière à n'en laisser passer qu'un petit bout. « Le poney mordra ce qui dépasse mes doigts, dit-elle, et je mangerai le reste. »
  Elle présenta le pain à son petit cheval, qui saisit le morceau et en même temps le bout du doigt de Sophie, qu'il mordit violemment. sophie n'osa pas crier, mais la douleur lui fit lâcher le pain, qui tomba à terre : le cheval laissa alors le doigt pour manger le pain.
  Le doigt de Sophie saignait si fort, que le sang coulait à terre. Elle tira son mouchoir et s'enveloppa le doigt bien serré, ce qui arrêta le sang, mais pas avant que le mouchoir eût été trempé. Sophie cacha sa main enveloppée sous son tablier, et la maman ne vit rien.
  Mais, quand on se mit table pour dîner, il fallut bien que Sophie montrât sa main, qui n'était pas encore assez guérie pour que le sang fût tout à fait arrêté. Il arriva donc qu'en prenant sa cuiller, son verre, son pain, elle tachait la nappe. Sa maman s'en aperçut : « Qu'astu donc aux mains, Sophie? dit-elle; la nappe est remplie de taches de sang tout autour de ton assiette. »
  Sophie ne répondit rien.

    MADAME DE RÉAN
  N'entends-tu pas ce que je te demande? D'où vient le sang qui tache la nappe?

    SOPHIE
  Maman... c'est... c'est... de mon doigt.

    MADAME DE RÉAN
  Qu'as-tu- au doigt? Depuis quand y as-tu mal?

    SOPHIE
  Depuis ce matin, maman. C'est mon poney qui m'a mordu.


Reproduction interdite





ANNEXE



Les malheurs de Sophie, by Comtesse de SÉGUR
Editeur :   Hachette
A.S.I.N :   B001BR20W8
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Comtesse de Ségur

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

L


J'aime beaucoup "les malheurs de Sophie", ce sont comme des fables : c'est vrai et il y a toujours une morale à la fin...
Et puis, c'est dans un autre monde, à une autre époque... J'adorais le dessin animé quand j'étais petite (même si il s'inspire plus de "Les petites filles modèles").
Je viens de poster mon avis sur "Les Malheurs de Sophie"...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



Répondre

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog