Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 08:30

Le Désir de vivre, by Paul ACKER



Présentation de l'Editeur




Néant


A
MADAME LA COMTESSE DE ROCQUIGNY
en respectueux hommage.

Paul ACKER.




FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE




Titre :   Le Désir de vivre
Auteur :   Paul   ACKER
Edition :   Nelson Éditeurs 189, rue Saint-Jacques Paris
              Calmann-Lévy Éditeurs 3, rue Auber Paris


IMPRIMERIE NELSON,   ÉDIMBOURG,   ÉCOSSE




Reliure :   Relié sur cartonnage pleine toile
Nombre de pages : 277       TABLE DES MATIÈRES :   NON


Poids :  225 grammes         Format :   100 x 155 mm
I.S.B.N :   NON                  Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur



EXTRAIT  Le Désir de vivre, by Paul ACKER   page 127


Le Désir de vivre, by Paul ACKER -image-55-150




  Dans le ciel gris, deux ou trois lignes bleues très minces s'allongeaient; il soufflait un vnt aigre d'hiver. De rares promeneurs revenaient vers la ville; le Parc était désert. Les feuilles mortes finissaient de pourrir; de grandes plaques mousses s'attachaient au tronc des arbres, que le lierre enlaçait, mais les branches noires des tilleuls portaient déjà de tout petits bourgeons. Je descendis vers la rivière qui limite le Parc; elle baigne, verte, claire et silencieuse, un manoir endormi sur l'autre bord, la Colombière, puis coule entre des rives basses, d'où s'élancent quelques peupliers, et se perd dans les près. Le calme était profond; les bruits mêmes, qui le troublaient parfois, un sifflet enroué de chemin de fer, un cri d'oiseau, ne le rendaient que plus profond, en le rendant plus sensible. Dans une prairie coupée de ruisseaux, des bouleaux s'alignaient à intervalles réguliers, et la première brume du soir voilait à l'horizon les collines plantées de vignes. Je n'apercevais pas Lucien, mais lui me voyait, caché à quelques mètres derrière moi par les sapins qui de chaque côté de la grande allée étendent leur ombre triste. Je crus qu'il ne viendrait pas; je ressentis aussi de ma hâte un dépit assez vif, et cependant pour rien au monde je n'aurais renoncé à l'attendre. Brusquement le sable craqua; je reconnus son pas, et m'obligeai à ne pas bouger. Dans le fond limpide de la rivière des herbes souples se couchaient.
  — Mademoiselle Claire, dit-il.
  Alors je me retournai; et simplement, comme lui, je dis :
  — Monsieur Lucien.
  — Je n'espérais pas, fit-il, que vous vous seriez décidée... Je ne le prévoyais pas, oh! pas du tout... Je vous ai vue arriver... j'étais là derrière les sapins.
  Sa voix était énervée, irritée presque, comme s'il m'adressait des reproches Sans doute, sa naissance, son instruction, sa vie même, celle de naguère et celle d'aujourd'hui, lui permettaient de me parler ainsi, mais j'étais étonnée, et je lui dis avec douceur :
  — Mais je suis là... vous me parlez comme si vous regrettiez ma présence...
  — Pourquoi êtes-vous venue? me demanda-t-il avec autorité.
  — J'ai reçu votre lettre...
  — Elle pouvait vous froisser, vous blesser... je l'appréhendais. Vous ne m'aviez donné aucun droit de vous écrire ainsi, de réclamer un rendez-vous. Vous n'ignorez pas à quoi s'expose une jeune fille... On peut nous voir... Vous avez songé à tout cela?
  — Non; je n'ai pas songé que je faisais quelquechose de mal.
  — Alors pourquoi êtes-vous venue?
  — Et vous, pourquoi m'avez-vous écrit?
  — Moi, je vous aime.


Reproduction interdite



ANNEXE



Le Désir de vivre, by Paul ACKER
Editeur :   Nelson Éditeurs
Collection :   Nelson
A.S.I.N :   B003BPT6R4
www.amazon.fr

LIENS


Wikipédia 
Paul ACKER

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE NET
  • CONSUS - FRANCE  NET
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog