Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 13:30

Les enfants gâtés, by Philippe HÉRIAT




Présentation de l'Editeur





Néant






FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 

Agrandir




Titre :   Les enfants gâtés
Auteur :   Philippe   HÉRIAT
Edition :   Gallimard  

Collection : Pourpre

1er dépôt légal 4è trim. 1939

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Paris-Coulommiers
- 7975 - 9 - 1950 -

Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation
réservés pour tous les pays, y compris la Russie.
Copyright by Librairie Gallimard, 1939.

Reliure :   Reliure élégante et solide en simili-cuir pourpre avec titre doré au dos.
Nombre de pages : 253   TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   205 grammes      Format :   120 x 170 mm
I.S.B.N :   NON                Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur



EXTRAIT   Les enfants gâtés, by Philippe HÉRIAT   page 35


Les enfants gâtés, by Philippe HÉRIAT -image-70-150

 


  ... Non, pourtant : je me calomnie un peu. J'obéissais, en ne parlant plus, à un sentiment intime, féminin. Je pensais à Norman.
  Mon lourdaud de frère l'avait voulu : l'image, la présence, la chaleur de Norman m'habitaient à présent. Ce n'était plus de moi que j'avais souci. Seule, je me serais amusée de mes parents et de leurs transes égoïstes. Avec Norman en moi je me défendais. Je nous défendais. Mon souvenir était plus ombrageux que ma dignité.
  Je devais avoir changé de visage. Par un mouvement irraisonné, un réflexe, je repris mon manteau à mon frère, je le jetai sur mes épaules, je m'en enveloppai, je le croisai sur ma gorge.
  Je me dirigeai vers mon wagon. Simon me suivait en silence. Je lui dis sans tourner la tête vers lui :
- Si tu veux finir ta cigarette, reste sur le quai. Je vais m'asseoir.
  Et en gravissant le marchepied :
  - Je me sens lasse, tout d'un coup.
  Je ne mentais pas.
  A peine je me trouvais assise à ma place que déjà j'échappais au lieu et à l'heure. La tête dans l'encoignure de mon dossier, j'avais relevé autour de mon visage le col de ma fourrure comme pour m'isoler mieux encore. Enfin je fermai les yeux. Aussitôt sous mon crâne ce fut un déploiement de soleil, d'espace et d'air. De la réalité qui m'entourait, tout s'abolit. Le bruit des trains et du pick up pouvait tourmenter d'autres oreilles : il se perdit pour moi dans un chœur d'université, que remplaça à son tour le silence fabuleux des grands monts et du lac où j'avais vécu.


Reproduction interdite





ANNEXE



Les enfants gâtés, by Philippe HÉRIAT
Editeur :   Gallimard
Collection :   Pourpre
A.S.I.N :   B0000DPARA
www.amazon.fr

LIENS



Wikipédia 
Philippe HÉRIAT

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE NET
  • CONSUS - FRANCE  NET
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog