Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 15:16

 

ALICE et le chandelier, by Caroline QUINE

Présentation de l'Editeur


  L'AUBERGE des Bougies-Torses est un lieu bien étrange...
  La plus haute fenêtre s'illumine certains soirs et l'on voit alors se découper sur les vitres l'ombre d'un mystérieux personnage...
  Frank et Clara Jammes, les aubergistes, ont un côté inquiétant et semblent se méfier de tout le monde. Ils vont même jusqu'à interdire à leur fille de parler à Alice!
  Auraient-ils donc quelque chose à se reprocher?
  Pour en avoir le cœur net, Alice n'hésite pas à se lancer dans la plus dangereuse des enquêtes, au risque de compromettre son amitié avec Bess et Marion avec qui elle a pourtant vécu plus d'une aventure!




F. au delà de 10 ans







FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 



Titre :   ALICE et le chandelier
Auteur :   Caroline QUINE
Edition :   HACHETTE



20.3908.9

TEXTE FRANÇAIS D'HÉLÈNE COMMIN

L'ÉDITION ORIGINALE DE CE ROMAN
A PARU EN LANGUE ANGLAISE
CHEZ GROSSET & DUNLOP, NEW YORK,
SOUS LE TITRE :

THE SIGN OF THE TWISTED CANDLES

collection : Idéal - Bibliothèque

Imprimé en France
Sur les presses de Maury-Imprimeur S. A.
45330 Malesherbes
N° d'imprimeur : A76/2865

Dépôt légal : 1867 - 1er trimestre 1976
20.09.3908.02

ILLUSTRATIONS DE ALBERT CHAZELLE
couleurs et noir & blanc pleine page hors-texte annotées et,
couleurs et noir & blanc in texte.

« J'ai dû rêver » , murmura Abel Sidney.   p. 17
Alice s'élança vers la fenêtre...   p. 29
On atteignit bientôt l'auberge.   p. 37
Epouvantée, Peggy s'était jetée contre Alice.   p. 45
Frank Jammes semblait pétrifié.   p. 69
« Je... je ne sais plus très bien. »   p. 77
« Vous brûlez. Des diamants!»   p. 83
« Je vous en supplie, venez vite! »   p. 91
Y avait-il quelque chose de dissimulé?   p. 104 & 105
Quatre jeunes personnes sortirent, joyeuses, chargées de paquets.   p. 129
Sur le lit gisait un homme, pieds et poings liés.   137
Etait-ce Ned?   p. 145
On emmena Krill dans une cellule.   p. 157
Le policier s'empara d'un tisonnier.   p. 168 & 169


© Grosset & Dunlap Inc., 1933, 1968

© Hachette, 1971


Tous droits de traduction, de reproduction et
d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Reliée sur cartonnage éditeur
Illustrée couleurs in recto.
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart
Nombre de pages : 183       TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   289 grammes                 Format :   135 x 195 mm
I.S.B.N :   2.01.003292.6            Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur

 

EXTRAIT   ALICE et le chandelier by, Caroline QUINE   page 48


ALICE et le chandelier, by Caroline QUINE -image-50-150




  Les deux jeunes filles sursautèrent au son de cette voix irritée qui venait de retentir derrièe elles. A leur confusion, la femme de l'aubergiste surgit au même instant d'une pièce voisine, une brosse à la main.
  « La prochaine fois que tu voudras raconter des histoires de famille à des inconnus, il faudra t'assurer d'abord que je ne suis pas dans les parages! » s'écria-t-elle, furieuse. Et, tendant le cou en avant comme une poule en colère, elle brandit sa brosse vers Peggy, terrifiée.
  « j'ai entendu tout ce que tu disais, vermine, poursuivit-elle, menaçante. Tu n'es qu'une hypocrite, une menteuse, une ingrate! » Et, se tournant vers Alice, elle s'écria à tue-tête : « Quant à vous, ma belle, qui écoutez si bien les commérages de cette idiote, je vais vous régler votre vompte à l'instant! »
  Alice se redressa imperceptiblement et son regard se fixa sur la femme déchaînée. Clara Jammes parut se troubler un instant sous ce calme regard. Et puis, comme enragée à la pensée de s'en laisser imposer par une simple jeune fille, elle se lança dans une nouvelle tirade, plus violente encore que la première :
  « Dire que nous avons peiné et travaillé comme des mercenaires pour te prendre à notre foyer, pauvresse, enfant trouvée! Et voilà quelle est notre récompense! »
  Épouvantée, Peggy s'était jetée contre Alice, et celle-ci la sentait trembler de tous ses membres.
  « Puisque tu n'as pas plus de raison qu'une gamine de deux ans, je vais te traiter en conséquence, vaurienne!» continua la mégère. Et elle assena un violent coup de brosse sur l'épaule de Peggy.
  Alors? Celle-ci poussa un cri de douleur, tandis que la brosse s'abattait de nouveau, meurtrissant cette fois ses phalanges. Alice pâlit, saisie d'indignation et de dégoût.
  « Laissez-la », dit-elle d'une voix glacée. Et elle écarta vivement la jeune fille puis s'empressa de la faire passer derrière elle afin de la mettre hors d'atteinte.
  « De quoi vous mêlez-vous? hurla la mégère. Si à présent une mère n'a plus le droit de corriger sa fille... Petite peste! Vous avez de l'audace...
  - Et vous, une étrange manière de remplacer la mère de cette malheureuse orpheline! » riposta Alice.


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

ALICE et le chandelier, by Caroline QUINE       ALICE et le chandelier, by Caroline QUINE




ANNEXE



ALICE et le chandelier, by Caroline QUINE
Editeur :   Librairie HACHETTE (1976)
Collection :   Idéal-Bibliothèque
A.S.I.N :   B00460824G
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Caroline QUINE

Série ALICE
Caroline QUINE

Photos Galerie Caroline QUINE
Caroline QUINE

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans QUINE Caroline
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog