Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 15:41

ALICE et les chaussons rouges, by Caroline QUINE

Présentation de l'Editeur


  ALICE ROY vient de faire la connaissance des danseurs de ballet Franz et Nora, récemment réfugiés en Amérique.
  L'adversité semble s'acharner sur ces deux jeunes artistes pour qui Alice éprouve une grande sympathie. D'anciens compatriotes les accusent d'avoir détourné une fortune confiée à leur garde au moment de leur émigration. Menacés, traqués, Franz et Nora finissent par disparaître. Sont-ils vraiment coupables et ont-ils pris la fuite? Ou bien, innocents, ont-ils été enlevés?
  Autant par amitié que par goût du mystère et du danger, à Alice s'est juré de tirer cette affaire au clair. Si elle savait ce qui l'attend!...




F. à partir de 11 ans






FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE






Titre :   ALICE et les chaussons rouges
Auteur :   Caroline QUINE
Edition :   HACHETTE



20.4842.9

TEXTE FRANÇAIS D'HÉLÈNE COMMIN

L'ÉDITION ORIGINALE DE CE ROMAN
A PARU EN LANGUE ANGLAISE
CHEZ GROSSET & DUNLOP, NEW YORK,
SOUS LE TITRE :

THE SCARLET SLIPPER MYSTERY

collection : Idéal - Bibliothèque

Imprimé en France
Sur les presses de Maury-Imprimeur S. A.
45330 Malesherbes
N° d'imprimeur : G75/2475

Dépôt légal : N° 1158 - 3e trimestre 1975
20.09.4842.01

ILLUSTRATIONS DE GUY MAYNARD
couleurs et noir & blanc pleine page hors-texte annotées et,
couleurs et noir & blanc in texte.

Il se mit à examiner minutieusement le biscuit.   p. 21
Ned se mit à pirouetter puis s'immobilisa brusquement.   p. 29
Ce fut dans la pièce un tapage assourdissant.   p. 65
« Nora posait pour moi. »   p. 45
« Il y avait quelque chose d'incrusté ici. »   p. 109
Alice s'assit sur le parquet en souriant   p. 125
« Voilà bien les gens qui se prélassent? »   p. 165
« Que nous sommes contents de vous retrouver! »   p. 173


© GROSSET ET DUNLAP INC, 1954

© LIBRAIRIE HACHETTE, 1975


Tous droits de traduction, de reproduction et
d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Reliée sur cartonnage éditeur
Illustrée couleurs in recto.
Imprimé en France
par Lienhart & Cie - Clamart

Nombre de pages : 188       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   316 grammes                Format :   135 x 195 mm
I.S.B.N :   2.01.001128.7            Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur

 

EXTRAIT   ALICE et les chaussons rouges by, Caroline QUINE   page 86


ALICE et les chaussons rouges, by Caroline QUINE




  Lorsque Alice rentra chez elle, ce soir-là, James Roy l'attendait sous la véranda.
  « Si tu veux, nous dînerons rapidement, et puis nous irons voir les Toulaine, annonça-t-il. J'ai appris aujourd'hui un certain nombre de choses dont je serais heureux de leur parler. Figure-toi que j'ai pu interroger l'hôtesse de service sur l'avion en provenance de NEW York, le jour où tu as voyagé avec George Clapp. Elle m'a dit que l'un des passagers qui s'exprimait avec un fort accent portait néanmoins un nom dont la consonance ne semblait pas étrangère : Raymond Bell. L'hôtesse en avait été surprise.
  - Raymond Bell? » répéta Alice, songeant à l'initiale gravée sur le couteau. « Ce voyageur serait-il quelque artiste, ami des Ludo? se disait-elle.
  - A la suite de cette conversation, poursuivit James Roy, j'ai téléphoné aux différents hôtels et pensions de famille d'ici. Nulle part, ne s'était présenté un client répondant au nom de Bell.
  - Sans doute est-ce là une fausse identité », observa Alice.
  L'avocat fit un signe affirmatif.
  Deux heures plus tard, Alice et son père arrivaient au lac des Bîches. Les Toulaine étaient installés dans des fauteuils sous la véranda. Devant eux, s'étendait le lac, pur et lisse comme un miroir.
  Navrée, Alice conta ce qui s'était passé à l'école de danse.
  « Ah! Quel malheur! s'exclama Nora, les larmes aux yeux.
  - Je suis persuadée que l'on retrouvera vos chaussons rouges, dit Alice. Avez-vous quelque idée du motif qui a pu inciter Mme Ludo à les dérober?
  - Non, aucune.
  - Auraient-ils quelque valeur particulière, autre que sentimentale? » poursuivit Alice.
  Franz se pencha vers la jeune fille.
  « Cela est possible, dit-il, car ces mêmes chaussons figuraient sur un portrait dont l'histoire est assez curieuse.
  - Racontez-la, s'il vous plaît, pria Alice.
  - Il y a environ deux ans, commença Franz, alors que j'habitais Paris et que je peignais encore beaucoup, un certain M. Reno vint me passer commande de plusieurs toiles, douze exactement. Chacune d'elles devait représenter une ballerine, dans des attitudes différentes. Il me fallut six mois pour exécuter ce travail. Nora posait pour moi dans son costume de scène habituel : tutu et chaussons rose pâle. Mais pour le dernier tableau, elle portait les chaussons rouges, ainsi que je l'en avais priée, tant son attitude et son expression ce jour-là me rappelaient celles de notre mère... »


Reproduction interdite





COUVERTURES


 

ALICE et les chaussons rouges, by Caroline QUINE       ALICE et les chaussons rouges, by Caroline QUINE




ANNEXE



ALICE et les chaussons rouges, by Caroline QUINE
Editeur :   HACHETTE (1975)
Collection :   Idéal-Bibliothèque
A.S.I.N :   2010011287
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Caroline QUINE

Série ALICE
Caroline QUINE

Photos Galerie Caroline QUINE
Caroline QUINE

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans QUINE Caroline
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog