Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 13:46

Deux oiseaux, by Jean OLLIVIER


Présentation de l'Editeur


 

  Caudine Monestier, de Paris, et François Savage de Pont-sur-Yonne, sont les lauréats du concours « Les jeunes ornithologistes », organisé par un grand quotidien parisien. Un séjour d'un mois leur est offert dans l'île hollandaise de Texel. Joris, le gardien de la réserve de Buitenmui, est en train de leur faire les honneurs de son domaine, lorsqu'il s'aperçoit que deux grands oiseaux, Kopje et Kopfe, un couple de spatules royaux fameux dans toute la Hollande, ont disparu. Il ne peut s'agir que d'un vol. Les deux enfants prennent une part passionnée à l'enquête du commissaire Slouters, ce qui leur permet d'adresser chaque soir un article pittoresque au journal parissien. Faut-il suspecter Jim et Diana Morris, anglais excentriques et collectionneurs enragés? ou bien le Docteur Klee, savant ornithologiste allemand? ou encore William Padington, bienfaiteur d'une réserve américaine? ... A moins que le timide M. Hauser... Le mystère s'épaissit!
  Ce récit est si bien écrit, si poétique, si riche d'une documentation aussi autorisée qu'inédite, qu'on ose à peine l'appeler un roman policier. Les illustrations de P. Le Guen évoquent à merveille le monde enchanteur des oiseaux, tout en s'adaptant au rythme d'un récit plein de vie.



G. et F. à partir de 12 ans



FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


Agrandir
Titre :   Deux oiseaux ont disparu
Auteur :   Jean   OLLIVIER,
Edition :  . É.DITIONS G. P., 80, RUE SAINT-LAZARE, PARIS -9e

(LES MYSTÈRES DE TEXEL)

PRIX ENFANCE DU MONDE 1960

est le cent cinquante-cinquième
de la Bibliothèque
ROUGE ET OR
" Série Souveraine "

2e trimestre 1960     Dépôt légal n° 757  

il a été achevé d'imprimer
pour les
ÉDITIONS G.P., A PARIS
sur les presses de
G. MAILLET et Cie
à Saint-Ouen


ILLUSTRATIONS DE PIERRE LE GUEN
couleurs pleine page hors-texte et,
couleurs et noir & blanc in texte.

Claudine et François firent connaissance.   p. 31
Le pauvre Kobus était effondré...   p. 59
A vingt mètres, une cabane de rondins. p. 79
Joris fouillait le marais sans grand espoir... p. 111
Les deux amis subissaient le charme du Buitennui. p. 123
Petits cols-verts volent... p. 147


© 1960 - Éditions G.P., Paris

Reliure :   Reliée sur cartonnage
Jaquette à double volets avec texte.
Nombre de pages : 186       TABLE DES CHAPITRES : NON

Livre épuisé chez l'Editeur



Poids :   312 grammes   Format :   150 x 210 mm
I.S.B.N :   NON             Code Barre = EAN :   NON

PRINTED IN FRANCE


EXTRAIT   Deux oiseaux ont disparu, by Jean OLLIVIER page 30


Deux oiseaux ont disparu, by Jean OLLIVIER -image-50-150




  M. Dubois-Jacquet parle avec la gravité d'un marabout. M. le Président de la Socièté ornithologiste de France parle avec abondance. M. l'Attaché culturel de l'ambassade des Pays-Bas prononce un discours courtois et fleuri. Poussés, tirés, écartelés, Claudine Monestier et François Savage assistent, bouche bée, à ce tournoi d'éloquence. Mitraillade des photographes...
  De ce flot de paroles, François n'a retenu qu'une seule chose : la Socièté royale d'Ornithologie des Pays-Bas patronnera en juillet le séjour des lauréats. Minutes de calme. Le champagne coule. Claudine tend la main à François : « Si, à notre tour, nous bavardions un peu? » Une fille vraiment chic. Rieuse, blonde. Il a déjà admiré l'aisance avec laquelle elle a répondu aux journalistes. Quelqu'un les happe dans le feu d'une conversation. A nouveau des couloirs. Le bureau du rédacteur en chef. Un géant roux, jovial, en perpétuel conflit avec une énorme pipe récalcitrante. Une voix éclatante à faire voler les vitres. François parle, Claudine parle, le rédacteur en chef trompette. Il tire sa pipe monumentale d'épais nuages de fumée, derrière lesquels il disparaît comme Zeus derrière les nuées. Et soudain...
  - Vous me plaisez. Vous savez de quoi vous parlez. Vous partez un mois. Je vous propose de m'écrire en collaboration huit articles, deux par semaine. Le lecteur aime les impressions de voyage. De l'observation, du flair, de la couleur. Les canaux d'Amsterdam, les fromages d'Alkmaar, les tulipes d'Haarlem...
  - Il n'y a plus de tulipes en juillet, monsieur, releva Claudine.
  - Vous les ferez repousser. Et puis il y a Texel, la réserve. Le jury vous a couronnés. Je suppose donc que vous étiez les meilleurs. Alors écrivez! Ce n'est pas sorcier!
  Il consulta un agenda.
  - Vous téléphonez vos articles - un millier de mots environ - les lundi et vendredi. Une sténo de presse enregistrera. D'accord. Ça vous va? Le journal vous offre cent mille francs. Bon. Nous en reparlerons avant votre départ. dela couleur, surtout, de la couleur! Comme avec des crayons gras. Du rouge, du vert, du jaune! de la passion! Je suis pressé. J'ai beaucoup à faire. Je vous confie à M. Martineau, le rédacteur en chef adjoint, qui va vous faire visiter le navire. Et n'oubliez pas que vous êtes embarqués avec nous.


Reproduction interdite





ANNEXE



Deux oiseaux ont disparu, by Jean OLLIVIER
Editeur :   Editions G. P. Paris (1960)
A.S.I.N :   B0000DMPLY
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Jean OLLIVIER,

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog