Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 14:20

Don QUICHOTTE by, CERVANTES




Présentation de l'Editeur


 

  L'IMMORTEL chef-d'œuvre de Miguel de Cervantès, célèbre écrivain espagnol du XVIè siècle, est un de ces bons et grands livres que l'on peut et que l'on doit mettre entre toutes les mains, non seulement pour le divertissement parfait qu'on goûte à sa lecture, mais aussi pour la profonde leçon de sagesse qui se dégage des aventures cocasses et désastreuses du Chevalier à la Triste Figure, l'hidalgo Don Quichotte de la Manche.
    Abusé par un aveuglement généreux qui confine à la folie, Don Quichotte entreprend de restaurer la grande tradition de la chevalerie errante et part en guerre pour la défense du faible et de l'opprimé, en compagnie de son écuyer Sancho Pança. Celui-ci, qui apparaît à ses côtés comme une incarnation du bon sens et de la raison, s'oppose en toute circonstance aux excentricités de son maître. Le nouveau chevalier n'en a cure; son enthousiasme et son bon vouloir l'entraînent à des confusions grotesques qui tournent sans cesse à sa propre déconfiture; mais ces échecs ne font que l'affermir dans son héroïque résolution, et ce n'est qu'à l'heure de la mort qu'il verra se dissiper autour de lui tous les mirages de cette existence aventureuse.
  L'histoire de Don Quichotte, émouvante et risible à la fois, passionnera les jeunes, à partir de 12 ans, et ils reliront ce grand classique avec profit, car il dispense un agrément qui se renouvelle à tout âge.




G. F. à 12 à 16


FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


Agrandir


Titre :   Don QUICHOTTE    
Auteur :   Miguel de   CERVANTES
Edition :   ÉDITIONS G. P.,
80, RUE SAINT-LAZARE, PARIS

TRADUCTION DE FLORIAN
Adapté par Ph. Montrieux

est le dix-septième
de la
BIBLIOTHÈQUE
ROUGE ET OR


C. O. L.   11.0282     ÉDITION 1953     Dépôt légal n° 163  

Il a été achevé d' imprimer
pour les Éditions G. P. à Paris
en Septembre 1950
sur les presses de
Gaston Maillet et Cie imp. à Saint-Ouen.
Photogravure S. T. O.



ILLUSTRATIONS DE CALVO
couleurs et noir & blanc pleine page hors-texte annotées et,
couleurs et noir & blanc in texte.

Il s'appliquait à la lecture des livres de chevalerie   (p. 8).
Il appelle l'aubergiste et se jette à ses genoux.   (p. 19).
S'armant d'un des morceaux il répondit à coups de bâton   ( p. 30).
Le premier moulin les jeta à vingt pas l'un de l'autre.   ( p. 44).
Le Biscayen porta un furieux revers. (p. 47).
Son hausse-col l'empêcha de rien porter à sa bouche.   ( p. 16)
Sancho tira du bissac de l'onguent et de la charpie.   ( p. 53)
« Arrêtez et dites-moi qui vous êtes... »   ( p. 73)
Il aperçut un écuyer allant et venant dans les airs.   ( p. 63).
Son bouclier ne pouvait suffire à le garantir.   (p. 91).
« Retournez chez vous, mon ami...   (p. 108).
« Le sommet de ma tête semble se ramollir... »   (p. 129).
Rossinante ne manque pas de tomber rudement.   (p. 120).
Deux prunelles qui ressemblaient à des brasiers.   (p. 133)
Elle couvrait de mousse les joues, le nez, jusqu'aux yeux. (p. 159).
Sancho s'approche de l'amazone et se met à genoux.   (p. 152).
Les taureaux interrompirent son discours.   (p. 173).
On vit paraître un Chevalier armé de pied en cap.   (p. 179).
Sans armes, sans épée, dans l'équipage d'un vaincu.   (p. 182).



Copyright 1949 by Éditions G.P. Paris



Reliure :   Reliée sur cartonnage
Jaquette à double volets avec texte.
Nombre de pages : 190       TABLE DES CHAPITRES : OUI

Poids :   435 grammes   Format :   150 x 210 mm
I.S.B.N :   NON               Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT   Don QUICHOTTE, by Miguel de CERVANTES page 29


Don QUICHOTTE, by CERVANTES -image-40-150

 




  A ces paroles, don Quichotte jette sa lance, prend son glaive, et, couvert de son écu, se précipite sur son ennemi. Le Biscayen, qui le vit venir, aurait voulu mettre pied à terre, ne se fiant pas beaucoup à sa mule de louage; mais il n'en eut pas le temps. Tout ce qu'il put faire fut de mettre l'épée à la main, et de saisir promptement un coussin de la voiture pour lui servir de bouclier. Toutes les personnes qui les entouraient voulurent en vain s'opposer au combat. Le Biscayen, dans son jargon, jurait de tuer quiconque ne le laisserait pas faire; et la dame du carosse qui, dans sa frayeur, avait fait signe au cocher de s'éloigner, regardait de loin en tremblant les deux terribles adversaires.
  Le Biscayen, le premier, porte un si furieux revers à l'épaule de son ennemi, que si l'écu ne l'eût paré, notre héros était fendu jusqu'à la ceinture. Don Quichotte jette un cri terrible : « Fleur de beauté, dit-il, Dulcinée souveraine de mon cœur, secourez votre chevalier dans cet imminent péril. » Prononcer ces mots, lever son épée et fondre sur le Biscayen, fut aussi prompt que l'éclair. Celui-ci se couvrit du coussin; et, ne pouvant faire remuer sa maudite mule, qui n'était pas dressée à ces gentillesses, il attendit de pied ferme l'épouvantable coup qui le menaçait. Tous les spectateurs, immobiles, les yeux attachés sur les glaives, demeurèrent glacés d'effroi; et la dame, au milieu de ses femmes, faisait des vœux à tous les saints d'Espagne pour le salut de son écuyer.
  Les deux vaillants champions, levant à la fois leurs redoutables glaives, semblaient menacer le ciel et la terre. celui qui frappa le premier fut l'irrité Biscayen, dont heureusement l'épée tourna et n'atteignit point du tranchant. Sans cela, ce coup finissait et le combat et les aventures de notre héros; mais la fortune, qui le réservait pour de plus grandes entreprises, fit que le fer du Biscayen, en descendant sur l'épaule, emporta seulement tout ce côté de l'armure, une portion du casque et la moitié de l'oreille. O Dieu puissant, qui pourrait exprimer la colère de don Quichotte! Il se relève sur ses étriers, saisit son épée à deux mains et la fait tomber comme une montagne sur la tête de son ennemi.


Reproduction interdite






ANNEXE




Don QUICHOTTE, by CERVANTES
Editeur :   Éditions G. P. Paris   Bibliothèque Rouge et Or (1950)
A.S.I.N :   B0000DU3QE
www.amazon.fr

LIENS



Wikipédia
Miguel de CERVANTES

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog