Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 13:49

 

Eugenie Grandet, by Honoré de BALZAC

 



Présentation de l'Editeur




Néant


A MARIA

  Que votre nom, vous dont le portrait est le plus bel ornement de cet ouvrage, soit ici comme une branche de buis bénit, prise on ne sait à quel arbre, mais certainement sanctifiée par la religion et renouvelée, toujours verte, par des mains pieuses, pour protéger la maison.



DE BALZAC.

FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 



Titre :   Eugénie Grandet
Auteur :   Hooré de   BALZAC
Edition :   LIBRAIRIE ANDRÉ DESVIGNE
2, Rue de la Bourse
LYON



ILLUSTRATIONS DE POLJAN
Couleurs pleine page hors-texte annotées.

Nanon alla chercher une bouteille de cassis, et manqua de tomber en descendant. p. 64
La jeune fille examinait son cousin coupant ses mouillettes . p. 97
Au moment où elle se montra, en tenant d'une main la bougie, de l'autre sa bourse, Charles se réveilla... p. 129
- Mon père, au nom de ma vie, ne touchez pas à ceci!. p. 160



117794 - C. O.   31.20.39
Imp. Réunies, Lyon - 9 -45

Dépôt légal n° 363 - 4 - 1945

Reliure :   relié sur cartonnage rouge.
Titrage doré à chaud au dos.
Nombre de pages : 192       TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   165 grammes        Format :   110 x 165 mm
I.S.B.N :   NON                   Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur



EXTRAIT   Eugénie Grandet, by Honoré de BALZAC   page 73


Eugenie Grandet, by Honoré de BALZAC image-50-150




  - Tenez, mon cher monsieur, dit Nanon en apportant les œufs, nous vous donnerons les poulets à la coque.
  Oh! des œufs frais, dit Charles, qui, semblable aux gens habitués au luxe, ne pensait déjà plus à son perdreau. Mais c'est délicieux! Si vous aviez du beurre, hein, ma chère enfant?
  - Ah! du beurre? Vous n'aurez donc pas de galette? dit la servante.
  - Mais donne du beurre, Nanon! » s'écria Eugénie.
  La jeune fille examinait son cousin coupant ses mouillettes et y prenant plaisir, autant que la plus sensible grisette de Paris en prend à voir jouer un mélodrame où triomphe l'innocence. Il est vrai que Charles, élevé par une mère gracieuse, avait des mouvements coquets, élégants, menus, comme le sont ceux d'une petite maîtresse. La compatissance et la tendresse d'une jeune fille possèdent une influence vraiment magnétique. Aussi Charles, en se voyant l'objet des attentions de sa cousine et de sa tante, ne put-il se soustraire à l'influence des sentiments qui se dirigeaient vers lui en l'inondant, pour ainsi dire. Il jeta sur Eugénie un de ces regards brillants de bonté, de caresses, un regard qui semblait sourire.
  Il s'aperçut, en contemplant Eugénie, de l'exquise harmonie des traits de ce pur visage, de son innocente attitude, de la clarté magique de ses yeux, où scintillaient de jeunes pensées.
  « Ma foi, ma chère cousine, si vous étiez en grande loge et en grande toilette à l'Opéra, je vous garantis que ma tante aurait bien raison, vous y feriez faire bien des péchés d'envie aux hommes et de jalousie aux femmes. »
  Ce compliment étreignit le cœur d'Eugénie et le fit palpiter de joie, quoiqu'elle n'y comprît rien.
  « Oh! mon cousin, vous voulez vous moquer d'une pauvre provinciale.
  - Si vous me connaissiez, ma cousine, vous sauriez que j'abhorre la raillerie : elle flétrit le cœur, froisse tous les sentiments... »
  Et il goba fort agréablement sa mouillette beurrée.


Reproduction interdite


ANNEXE



Eugénie Grandet, by Honoré de BALZAC
Editeur :   André DESVIGNE (1 janvier 1945)
A.S.I.N :   B003WVSX3U
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Honoré de Balzac

Wikipédia
Eugénie Grandet

Œuvres de
Honoré de BALZAC

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog