Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 06:33

 Hermani - Marion de Lorme, by Victor HUGO


 

Présentation de l'Editeur





Néant



 

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 


Titre :   Hermani- Marion de Lorme
Auteur :   Victor   HUGO
Edition :   Nelson, Éditeurs
Paris
189, rue Saint-Jacques
Londres, Édimbourg et New-York


IMPRIMERIE NELSON, ÉDIMBOURG, ÉCOSSE
PRINTED IN GREAT BRITAIN


Reliure : Relié sur cartonnage pleine toile

 

 

Nombre de pages : 383       TABLE  DES  MATIÈRES : NON

Poids :   245 grammes     Format :   110 x 160 x 19 mm
I. S. B. N :   NON            Code Barre = EAN :   NON
 

 

 

 

EXTRAIT   Hermani, by Victor HUGO   page 22


Hermani, by Victor HUGO



    HERMANI.
  Doña Sol! Ah! c'est vous que je vois
Enfin! et cette voix qui parle est votre voix!
Pourquoi le sort mit-il mes jours si loin des vôtres?
J'ai tant besoin de vous pour oublier les autres!

    DOÑA SOL, touchant ses vêtements.
Jésus! votre manteau ruiselle! il pleut donc bien?

    HERMANI.
Je ne sais.

  —  DOÑA SOL.
  Vous devez avoir froid!

    HERMANI. —
      Ce n'est rien.

    DOÑA SOL.
Otez donc ce manteau.

    HERMANI.
  —Doña Sol, mon amie,
Dites-moi, quand la nuit vous êtes endormie,
Calme, innocente et pure, et qu'un sommeil joyeux
Entr'ouvre votre bouche et du doigt clôt vos yeux,
Un ange vous dit-il combien vous êtes douce
Au malheureux que tout abandonne et repousse?

    DOÑA SOL.
Vous avez bien tardé, seigneur! Mais dites-moi
Si vous avez froid.

    HERMANI.—
  Moi! je brûle près de toi!
Ah! quand l'amour jaloux bouillonne dans nos têtes,
Quand notre cœur se gonfle et s'emplit de tempêtes,
Qu'importe ce que peut un nuage des airs
Nous jeter en passant de tempête et d'éclairs!

    DOÑA SOL, lui défaisant son manteau.
Allons! donnez la cape, - et l'épée avec elle.

    HERMANI, la main sur son épée.
  Non. C'est mon autre amie, innocente et fidèle.
- Doña Sol, le vieux duc, votre futur époux,
Votre oncle, est donc absent?

    DOÑA SOL.
    — Oui, cette heure est à nous.

  —   HERMANI.
Cette heure! et voilà tout. Pour nous, plus rien qu'une heure!
Après, qu'importe? il faut qu'on oublie ou qu'on meure.
Ange! une heure avec vous! une heure, en vérité,
A qui voudrait la vie, et puis l'éternité!

    DOÑA SOL.
Hermani!

    HERMANI, amèrement. —
  Que je suis heureux que le duc sorte!
Comme un larron qui tremble et qui force une porte,
Vite, j'entre, et vous vois, et dérobe au vieillard
Une heure de vos chants et de votre regard;
Et je suis bien heureux, et sans doute on m'envie
De lui voler une heure, et lui me prend ma vie!—

    DOÑA SOL.
  Calmez-vous.
  remettant le manteau à la duègne.
  Josefa, fais sécher le manteau.
    Josefa sort.
Elle s'assied et fait signe à Hermani de venir près d'elle.

Venez là.

    HERMANI, sans l'entendre
  Donc le duc est absent du château?

    DOÑA SOL, souriant.
Comme vous êtes grand!

    HERMANI.
      Il est absent.

    DOÑA SOL.
      Chère âme,
Ne pensons plus au duc.

    HERMANI.
      Ah! pensons-y, madame!
Ce vieillard! il vous aime, il va vous épouser!
Quoi donc! vous prit-il pas l'autre jour un baiser?
N'y plus penser!

    DOÑA SOL.
    C'est là ce qui vous désespère!
Un baiser d'oncle! au front! presque un baiser de père!


Reproduction interdite

 

 

 


 

 

ANNEXE



Hermani - Marion de Lorme, by Victor HUGO
Editeur :   Nelson Éditeurs (1949)
Collection :   Nelson
A.S.I.N :   B0000DR2GE


 

LIENS



Wikipédia
Victor HUGO
 

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog