Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 12:08

Jane Eyre, by Charlotte BRONTË




Présentation de l'Editeur



Néant








FICHE TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   Jane Eyre     ROMAN
Auteur :   Charlotte BRONTË
(CURRER BELL)
Edition :   EDITIONS DU DAUPHIN
43, rue de la Tombe - Issoire
PARIS (XIVè)

TRADUIT DE L'ANGLAIS
par
R.   REDON ET J.   DULONG


Tous droits réservés.

Imprimerie Habauzit Aubenas (Ardèche) - 31-3-46
Dépôt légal 2è trimestre 1946   -   N° d'éditeur 11
N° d'imprimeur 20.

Reliure :   Broché sur papier fort
Nombre de pages : 447   TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   330 grammes     Format :   120 x 185 x 32 mm
I.S.B.N :   NON     Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur


EXTRAIT   Jane Eyre, by Charlotte BRONTË page 177


  A quelques jours de là, M. Rochester dut se rendre à Millcote pour ses affaires. Il ne devait rentrer que très tard dans la soirée. Au cours de l'après-midi, les dames avaient exprimé le désir de faire une petite promenade jusqu'à un campement de bohémiens qui s'était installé dans une commune voisine de Hay, mais la pluie tombant sans relâche, elles avaient dû renoncer à ce projet.
  Quelques invités se dirigèrent vers la salle de billard. Les deux douairières entamèrent une partie de cartes, tandis que Blanche Ingram, après avoir joué une ou deux mélodies au piano, s'étendait sur un sofa pour lire un roman. La maison était silencieuse, et on n'entendait que le bruit des boules s'entrechoquant dans la salle de jeu située à l'étage supérieur.
  Le crépuscule tombait et la pendule nous avait déjà avertis qu'il était l'heure de s'habiller pour dîner, lorsque la petite Adèle, agenouillée près de moi dans l'embrasure d'une fenêtre du salon, s'écria : « Voilà monsieur Rochester qui revient! »
  Je me retournai, et Miss Ingram se leva précipitamment du sofa où elle était allongée. Les autres invités suspendirent leurs occupations. A cet instant, on entendit un crissement de roues sur le gravier humide et un galop de cheval. Une chaise de poste approchait.
  - Comment se fait-il qu'il revienne en cet équipage? dit Miss Ingram. Il montait Mesrour quand il est sorti, n'est-ce pas? Et Pilote était avec lui. Qu'a-t-il donc fait des animaux?
  Tout en disant cela, elle s'approcha si près de la fenêtre sur le rebord de laquelle j'étais assise, que je dus me pencher en arrière, au risque de me rompre la colonne vertébrale. Dans son ardeur, elle ne m'avait pas vue, mais lorsqu'elle m'aperçut, elle sourit dédaigneusement et se dirigea vers une autre croisée. La chaise de poste s'arrêta : le conducteur sonna à la porte, tandis qu'un gentleman en vêtements de voyage descendait de la voiture. Ce n'était pas M. Rochester, mais un étranger, grand et élégant.
  - Espèce de petit singe, dit Miss Ingram à Adèle, qui vous a perchée sur la fenêtre pour que vous donniez de faux renseignements? Et elle me jeta un regard de colère comme si c'eût été ma faute.
  On entendit parler dans le hall, et bientôt le nouvel arrivant entra dans le salon. Il s'inclina devant Lady Ingram comme devant la personne la plus âgée présente dans la pièce.
  - J'arrive à un moment bien inopportun, madame, dit-il. Monsieur Rochester est absent, mais j'ai fait un long voyage, et comme depuis toujours je suis son ami intime, je pense pouvoir prendre la liberté de m'installer ici jusqu'à son retour.
  Son accent me frappa; sans être étranger il n'était pas purement anglais. Le visiteur avait environ l'âge de M. Rochester - entre trente et quarante ans - . Son teint était particulièrement blafard, mais à part cela, c'était un bel homme, à première vue. En l'examinant de plus près, on découvrait dans son visage quelque chose de déplaisant. Ses traits étaient réguliers mais flasques; ses yeux étaient grands, mais ils manquaient de vie; c'était du moins mon impression.




ANNEXE



Jane Eyre, by Charlotte BRONTË
Editeur :   EDITIONS DU DAUPHIN
A.S.I.N :   B000WQOTUE
www.amazon.fr


LIENS



WIKIPÉDIA
Charlotte BRONTË

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

L


Une histoire qui m'a laissée perplexe : la première fois que je l'ai lu je l'ai détesté et la seconde fois adorée... C'est assez troublant !
Je viens d'ailleurs de poster mon avis sur mon blog sur "Jane Eyre"...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



Répondre

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog