Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 20:56

Jeunes ménages, by JacquesDebû-Bridel



Présentation de l'Editeur



Néant

       A mes enfants, France et Sonia,
quand elles auront l'âge de rêver à l'amour.
    Juillet 1935.



FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 

Agrandir


Titre :   Jeunes ménages
Auteur :   Jacques   BEDÛ-BRIDEL
Edition :   GALLIMARD     nrf   
Paris - 43, Rue de Beaune

roman

Vingt-troisième édition

ACHEVÉ D'IMPRIMER
LE 14 DÉCEMBRE 1935 PAR
EMMANUEL GREVIN et FILS
A LAGNY-SUR-MARNE


Tous droits de traduction, de reproduction et d'adapta-
tion réservés pour tous les pays, y compris la Russie.

Copyright by Librairie Gallimard, 1935.

Reliure :   Relié sur carton souple.
Nombre de pages : 286         TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   205 grammes             Format :   120 x 185 mm
A.S.I.N :                                  Code Barre = EAN :   NON


EXTRAIT   Jeunes ménages, by Jacques BEDÛ-BRIDEL   page 56


 

  Mais ce n'était pas le moment de m'en aller. J'étais bouleversé par le désespoir de ma petite sœur, et bien que pelotonnée sur son édredon, son Griset dans les bras, elle eut l'apparence d'un bébé, je réalisais, inquiet, qu'elle n'était plus une enfant puisqu'elle avait de tels chagrins secrets. Agenouillé près de son lit, caressant doucement ses boucles châtain, je parvins à me faire entendre. Ne pouvait-elle pas tout me dire à moi, tout me confier; pour elle, pour les deux petits dont j'avais pris soin depuis leur naissance, que j'avais bercés, soignés, qui avaient été vraiment mes bébés, j'étais plus qu'un frère au sens habituel, entre eux et moi il y avait une confiance, un abandon, un laisser-aller dont j'apprenais seulement petit à petit à mesurer la puissance et la douceur. Se calmant, par saccades entrecoupées de sanglots, Francine m'avoua qu'elle s'était réfugiée là, et s'était mise à pleurer, parce que tout à l'heure Philippe avait refusé qu'elle l'accompagnât à la poste où il allait porter une lettre.
  « J'ai besoin d'être seul è, lui avait-il dit, » laisse-moi, laisse-moi! »
  C'était tout!
  Mais le désespoir de Francine était bien plus profond...
  « Il ne nous aime plus », répétait-elle.
  Elle disait : il ne nous aime plus... et non : il ne m'aime plus, car si elle souffrait du détachement du frère bien-aimé à son égard, elle sentait que sa disgrâce était celle de tout le Prieuré; c'est de toute la famille que Philippe s'éloignait, se séparait. Et cette évasion, cette séparation qui nous l'enlevait bien plus que ses départs à Paris, la bouleversait; brusquement elle voyait disparaître le monde qu'elle aimait, auquel elle s'était donnée de toute son âme d'enfant, et c'est cala qui la troublait.
  - Pourquoi veut-il être seul!... Pourquoi l'ennuyons-nous?




ANNEXE



Jeunes ménages by, Jacques BEDÛ-BRIDEL
Editeur :   Editions Gallimard (1936)
A.S.I.N :   B0000DQCXZ
www.amazon.fr


ŒUVRES DU MÊME AUTEUR





  • Aux éditions de la N. R. F. :
  • FRÈRE ESCLAVE,   roman.



  • Chez d'autres éditeurs:
  • LA CRISE DE L'ENSEIGNEMENT   (Études françaises. 1928).
  • LA GUERRE QUI PAYE : ALGER 1830),   préface de Jules Cambon
    (édition de l'Étoile).
  • LA POÉSIE DU FOYER DANS L'ŒUVRE D'ALPHONSE DAUDET
    (Cahiers d'Occident. Extrait).




  • EN PRÉPARATION :
  • VISIT'- ÉGYPT,   roman
  • SECONDES NOCES,   roman.
  • MOLIÈRE CONTRE LA TRADITION FRANÇISE,   essai.




LIENS



Wikipédia
Jacques BEDÛ-BRIDEL

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog