Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 13:50

L'empreinte du Dieu, by MEERSCH



Présentation de l'Editeur



Néant







Fiche Technique du livre


Agrandir

Titre :   L'empreinte du Dieu
Prix Goncourt 1936
Auteur :   Maxence   Van der MEERSCH
Edition :  BIBLIOTHÈQUE DU
CLUB DE LA FEMME

222, Boulevard Saint-Germain   Paris VIIè

Dépôt  légal  éditeur 654699
N°  Imprimeur  52 - 793 - 01

CET OUVRAGE RELIÉ PLEINE TOILE A ETE ACHEVÉ D' IMPRIMER
LE 1er OCTOBRE 1965  SUR LES PRESSES
DE L' IMPRIMERIE BRODARD ET TAUPIN

IL EST COMPOSÉ EN TIMES CORPS II
ET TIRÉ SUR PAPIER SPÉCIAL MOULIN DE PRADELLE


Droits de traduction, reproduction, représentation
Théâtrale et d'adaptation cinématographique réservés
pour tous les pays.

© 1936 by ALBIN MICHEL

Reliure :  cartonnée pleine toile, illustrée couleurs in recto.
LE DÉCOR DE LA RELIURE
EST UNE GOUACHE ORIGINALE
DE MICHEL CLAVEAU

Nombre de pages  :  252                                         TABLE DES MATIÈRES :   NON

LES PHOTOGRAPHIES
DES PAGES 2/3 ET 6/ 7
PROVIENNENT
DE LA COLLECTION RÉALITÉS
(E. BOUBAT et J. PH. CHARBONNIER).

LES PHOTOGRAPHIES DES PAGES
10/11 et 18 SONT DES DOCUMENTS
ROGER VIOLET


Poids :  306   grammes                             Format :   135  x  185  mm
I.S.B.N : NON                                          Code Barre = EAN: NON

Livre épuisé chez l' editeur

 

 

ANNEXE



L'empreinte du Dieu, by Maxence Van der MEERSCH
Editeur :   Rombaldi (1965)
A.S.I.N :   B0000DMCC
www.amazon.fr


Léonide MOGUY


L'empreinte du Dieu, by MEERSCH_cinema_2-70-150








  porta à l'écran L'empreinte du Dieu. Ses principaux interprètes étaient Jacques Dumesnil, Pierre Blanchar, Blanchette Brunoy et Pierre Larquey.


Reproduction Interdite





Maxence Van der MEERSCH


 

publia son premier roman en 1931 : il avait vingt-trois ans. Vingt ans après, très exactement, un mal implacable le terrassait. C'était en 1951 : il n'avait que quarante-trois ans.
Maxence Van Der Meersch ne disposa donc que de vingt années pour produire une œuvre qui défie le temps et les modes, et dans laquelle il a mis toute sa ferveur d'honnête homme. De tous les hommages qui lui furent rendus, au lendemain de sa mort, celui de Paul Guth fut sans doute le plus émouvant :

"Maxence Van Der Meersch meurt à quarante-trois ans, la terre va recouvrir son visage de Christ du Nord, sa barbe, ses joues creusées par les souffrances. A travers la foire d'empoigne littéraire, il aura poussé le cri de la sincérité...
A l'heure où tant d'autres se berçaient dans des extases de quintessence, il aura posé un doigt miséricordieux sur les plaies des hommes...
Maxence Van Der Meersch demeurera comme un redresseur de torts, comme une conscience vigoureuse dont la voix portait loin à travers les rumeurs et qui va nous manquer..."


Cette voix, nous avons voulu qu'elle vienne jusqu'à vous, et les pensées que nous avons réunies ici vous révéleront, mieux qu'une savante étude littéraire, l'élévation d'esprit de cet homme qui voyait la misère du monde, en souffrait et voulait, par l'espérance, croire au salut de tous.

Ces pensées sont en partie extraites des œuvres de Maxence Van Der Meersch et en partie inédites. Les premières reflètent le désarroi d'un jeune homme inquiet, les suivantes s'éclairent d'une sérénité puisée dans la foi chrétienne à laquelle s'était rallié Maxence Van Der Meeersch en 1927.




LIENS



Wikipédia
Maxence Van der MEERSCH

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog