Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 16:04

L'espion qui venait du froid, by John Le Carré



Présentation de l'Editeur


    Leamas arrivait d'un univers polaire où les vies humaines sont autant de pions. A manœuvrer, à risquer, à sacrifier. Il les avait vus autour de lui tomber un à un, il avait assisté à la destruction systématique de tout son réseau et rentrait maintenant à Londres sans un seul homme, accablé, vidé, fini. Comme un loup à qui on a limé les crocs.
    Mundt lui avait arraché les siens...
    Dès lors, il sombre dans l"abjection et semble se perdre tout à fait. Mais que ferait un agent secret pour se venger, même s'il sait que tout cela n'est qu'un jeu, un jeu meurtrier, imbécile car, en fin de compte, l' "idéal" des uns et les "méthodes" des autres se valent.
    Mensonges, duperies, trahisons... dans cette froide grisaille voici pourtant que perce une lueur. Et la machine la mieux conditionnée, l'agent le plus endurci a parfois besoin de la chaleur d'un contact humain, même si cela doit le mener devant les mitrailleuses...
  Et Leamas ne savait pas qui était Mundt.




FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   L'espion qui venait du froid
Auteur :   John   Le CARRÉ
Edition :   GALLIMARD     nrf

Titre original :

THE SPY WHO CAME IN FROM THE COLD

TRADUIT DE L'ANGLAIS
PAR MARCEL DUHAMEL
ET HENRI ROBILLOT


Dépôt légal : 3° trimestre 1964     - Numéro d'édition : 10461.

Achevé d'imprimer
sur les presses de l'Imprimerie Moderne
177, avenue Pierre-Brossolette à Montouge
le dix-sept juillet mil neuf cent soixante-quatre.

Imprimé en France.   -   N° d'impression : 5808

Dépôt légal : 3° trimestre 1964     - Numéro d'édition : 10606.

Achevé d'imprimer
sur les presses de l'Imprimerie Moderne
177, avenue Pierre-Brossolette à Montouge
le treize octobre mil neuf cent soixante-quatre.

Imprimé en France.   -   N° d'impression : 5846

Tous droits de traduction, de reproduction et d'adaptation
résevés pour tous les pays, y compris l'U. R. S. S.
© 1963, Victor Gollanez Ltd.
© 1964 Éditions Gallimard, pour la traduction française.


Reliure :   Brochée sur carton souple, couverture à double volets avec texte .
Nombre de pages : 234         TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   305 grammes             Format :   140 x 205 x 18 mm
I.S.B.N :   NON.       Code Barre = EAN :   NON


COUVERTURES   année 1964


L'espion qui venait du froid, by John Le Carré       L'espion qui venait du froid, by John Le CARRE



COMMENTAIRE en ligne



L'espion qui venait du froid, by John Le CARRÉ
www.amazon.fr


ANNEXE



L'espion qui venait du froid by John CARRÉ
Editeur :   Gallimard nrf, (1964)
I.S.B.N-10 :   B0000DMT3A
www.amazon.fr


DU MÊME AUTEUR


   
  •   CHANDELLES NOIRES
  •    
  •   L'APPEL DU MORT



  • EXTRAIT   L'espion qui venait du froid by, John Le CARRÉ   page 98


      Peters ne se montra pas cet après-midi-là, ni le lendemain matin. Leamas restait enfermé à attendre, sous le coup d'une irritation croissante, un message quelconque. Rien ne vint. Il demanda des renseignements à la logeuse qui se contenta de sourire et de hausser ses épaules dodues. Vers la fin de la matinée, un peu avant midi, il alla faire un tour au bord de l'eau, acheta un paquet de cigarettes et resta là à contempler la mer.
      Sur la plage, une jeune fille qui lui tournait le dos jetait du pain aux mouettes. Le vent du large, qui jouait dans ses longs cheveux noirs et gonflait sa vareuse, donnait à sa silhouette la forme d'un arc bandé vers la mer. Alors il eut la révélation de ce que Liz lui avait donné, de ce qu'il lui faudrait à tout prix retrouver s'il lui arrivait de retourner en Angleterre : ce souci des petits détails de l'existence, cette foi dans la vie quotidienne, cette simplicité qui vous faisait déchiqueter menu un bout de pain dans un sac de panier pour aller sur la plage le jeter aux mouettes. C'était cela qui lui manquait, à lui, cette faculté de s'attacher à des banalités. Que ce fût du pain pour les mouettes, ou l'amour, il retournerait en Angleterre le chercher. Liz saurait le lui offrir à nouveau. Une semaine, deux semaines encore et il serait rentré dans son pays. Control lui avait dit qu'il pourrait garder tout l'argent qu'il tirerait de l'opération et cela leur suffirait largement. Avec quinze mille livres, une indemnité et une pension du Cirque, n'importe qui - aurait dit Control - peut raccrocher.
      Après un petit détour, il rentra au bungalow vers midi moins le quart. La femme le fit entrer sans lui adresser la parole, mais, quand il eut gagné la pièce du fond, il l'entendit décrocher le téléphone et composer un numéro. La conversation ne dura que quelques secondes. A midi et demi, elle lui servit le déjeuner et lui apporta quelques journaux anglais dont il se délecta jusqu'à trois heures de l'après-midi. Leamas, qui ne lisait jamais rien, les éplucha consciencieusement, enregistrant dans sa mémoire, par réflexe quasi automatique, des détails insignifiants, tels le nom et l'adresse de parfaits inconnus qui faisaient l'objet d'entrefilets ou de faits divers.




    John LE CARRÉ


          est le pseudonyme de David Cornwell. A trente-deux ans, il a été professeur à Eton et diplomate, membre du Consulat britannique de Hambourg. Il est marié et a trois enfants.
      L'Espion qui venait du froid a obtenu le Prix Somerset Maugham en 1964, est devenu un best-seller en Angleterre et aux États-Unis et a été traduit dans onze pays.
      John le Carré a donné sa démission au Foreign Office pour se consacrer à la littérature.


    LIENS



    Wikipédia
    John Le CARRÉ

    Haut de page

    Partager cet article

    Repost 0
    Published by CONSUS - FRANCE
    commenter cet article

    commentaires

    Présentation

    • : CONSUS - FRANCE
    • CONSUS - FRANCE
    • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
    • Contact

    Profil

    • CONSUS - FRANCE

    Recherche

    Hébergé par Overblog