Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 08:53

L'Idylle dans la Ville rouge, by Jean DRAULT

 

Présentation de l'Editeur




    Néant


FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 

Agrandir

Titre :   L'Idylle dans la Ville rouge
Auteur :   Jean   DRAULT
Edition :   TOURS
MAISON ALFRED MAME ET FILS
N° 100  

ILLUSTRATIONS DE CONRAD
Pleine page noir & blanc hors-texte, annotées.

« Ma pauvre enfant! fit-il, juste les trois qu'il est impossible de soustraire à l'échafaud. »
« Ce n'est point le citoyen Robespierre qui me mande d'occuper une pareille fonction. »
Il tendit son papier. Picavet le lui arracha des mains.
La voiture de poste qui amenait Le bon entra dans la ville, escortée des sans-culottes...
« Et maintenant que vous m'avez compris, menez-moi chez Gamot! »
Le cœur brisé, mais se raidissant dans son orgueil, il salua avant de prendre congé.


Droits de reproduction, de traduction réservés pour
tous les pays, y compris la Suède, la Norvège, la Hollande
et le Danemark.


36930. - Tours, impr.   Mame.

Reliure :   cartonnée pleine toile
Nombre de pages : 349       TABLE : OUI

Poids :   430 grammes     Format :   120 x 180 mm
I.S.B.N :   NON               Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur




EXTRAIT   L'Idylle dans la Ville rouge, by Jean DRAULT   page 37


L'Idylle dans la Ville rouge, by Jean DRAULT -image-50-150




  Il traînait un large sabre avec un grand bruit de ferraille. Et de la ceinture qui cachait le hiatus démocratique entre son pantalon et sa carmagnole, des crosses de pistolets sortaient.
  « Le citoyen Picavet? demanda-t-il.
  - C'est moi, fit Picavet d'un ton insolent. Que veux-tu?
  - Te remettre une lettre. Ah! mille couperets! J'ai eu de la peine à te trouver, citoyen. A Warneton, on m'a enfin dit :
  « - Il doit opérer, aujourd'hui, du côté de la Corne-de-Cerd. »
  « J'ai couru, me voici!
  - Au nom de qui viens-tu? demanda le rétameur d'un ton menaçant.
  - Je viens au nom de la Nation, représentée à Arras, par le citoyen Le Bon, envoyé en mission, répondit l'arrivant sans s'émouvoir de l'attitude du « justicier »
  - A ton habillement, je t'aurais cru d'une bande concurrente.
  - Si tu veux, citoyen. Je suis de la bande à Le Bon, la vraie, qui veut être la seule, parce qu'elle est la loi. As-tu compris? »
  Et il tendit son papier. Picavet le lui arracha des mains avec colère, en brisa le cachet et, ignorant jusqu'à l'art d'épeler, il se fit lire tout bas la missive par Bégond. Il se la fit relire ensuite, et demeura pétrifié, dégrisé du coup.
  L'estafier de Le Bon, car ainsi appelait-on, de ce nom d'estafiers, la cohorte des sans-culottes qui entouraient le nouveau proconsul d'Arras, observait le rétameur d'un air narquois et jetait parfois un coup d'œil sur le spectacle qu'offrait la cour. Il attendait une réponse. Elle vint.


Reproduction interdite





ANNEXE



L'Idylle dans la Ville rouge, by Jean DRAULT
Editeur :   Tours Maison Mame
A.S.I.N :   B00184XX2O
www.amazon.fr

LIENS



Wikipédia 
Jean DRAULT

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog