Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 17:17
L'Ile au trésor, by Robert Louis STEVENSON



Présentation de l'Editeur



Robert Louis Belfour STEVENSON naquit à Edimburg en 1850; après une enfance heureuse mais maladive, il accompagne dès l'âge de 13 ans, son père dans de nombreux voyages. Il fait des études d'ingénieur, obtient en 1871 une médaille d'argent pour un mémoire sur l'éclairage des maisons; il s'inscrit alors au barreau. En 1873, il abandonne ses études pour se consacrer à la littérature; il publie en 1875, un Appel au Clergé de l'Église d'Écosse. Sa santé déclinant, il part pour la France et l'Allemagne, rédigeant en chemin Voyage sur le Continent (1878) et Voyages avec un âne dans les Cévennes (1879).
Il lie connaissance avec la colonie d'artistes de Barbizon en 1879 et il rencontre Mrs Osbourne dont il tombe amoureux; il l'épouse en Mai 1880.
Sa santé lui donnant de nouveaux soucis, il part pour Davos et publie Virginibus puerisque (1882) et Nouvelles Mille et Une Nuits.
Il s'établit ensuite près de Hyères et il fait paraître L'Ile au Trésor qui le rend célèbre.
Sa santé le ramène en Angleterre. Il publie Recueil de Ves pour Enfants, Le Corbeau et Le Roman du Prince Othon (1885), Le Dr Jekill et Mr Hyde, Enlevé et La Flèche Noire (1886), Les Gais Lurons et Underwoods (1887). Il part pour l'Amérique avec sa femme, son fils et son beau-fils, et se fixe dans les monts Airondack où il rédige la majeure partie du Maître de Ballantrae.
En 1888, il se dirige vers San Francisco d'où il s'embarque pour les Iles Marquises. Il visite ensuite Tahiti, Honolulu et se fixe à Vailema dans l'archipel des Samoas. La santé lui revenant, il donne quelques-unes de ses plus grandes œuvres : Le Maître de Ballantrae, La Fausse Caisse ou Le Mort Vivant, Le Naufrageur (1892) Catriona, Dans les Mers du Sud, Veillées d'Océanie et un roman resté inachevé, Herminstar, le juge pendeur. Il meurt d'une crise d'apoplexie en 1894, il est enterré au sommet du pic Vala d'où sa tombe domine le Pacifique.


FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


Agrandir


Titre :   L'Ile au trésor
Auteur :   Robert Louis   STEVENSON
Edition :   Le Livre de Poche
              numéro : 756    

TRADUCTION D'ANDRÉ BAY
PRÉSENTÉ PAR PIERRE MAC ORLAN

de l'Académie Goncourt

Dépôt légal n° 5801,   4e trimestre 1961.     Texte intégral
BRODARD ET TAUPIN - IMPRIMEUR - RELIEUR
Paris-Coulommiers.
Imprimé en France
05 - 474 - I- 10 - 4394

Poids :   165 grammes     Nombre de pages : 246

Livre épuisé chez l'Editeur

© Librairie Générale Française, 1961.
Tous droits réservés.

Reliure :   Brochée; illustrée couleurs in recto.
TABLE DES MATIÈRES :  OUI

Format :   110 x 165 mm
I.S.B.N :   NON                  Code Barre = EAN :   NON


EXTRAIT   page 40



  Aussitôt, je tirai le verrou, et pendant un moment nous restâmes immobiles, haletants dans le noir, seuls dans la maison avec le cadavre du capitaine. Ensuite, ma mère chercha une chandelle dans l'estaminet et, nous tenant par la main, nous avançâmes dans la salle. Il gisait, étendu comme nous l'avions laissé, les yeux ouverts et un bras allongé sur le côté.
  « Ferme les stores, Jim, chuchota ma mère, ils pourraient nous épier du dehors. Et maintenant, dit-elle, quand j'eus fait ce qu'elle m'avait dit, il nous faut la clef, elle est sur ce cadavre, et qui va le toucher, je me le demande! »
  Et elle poussa une sorte de sanglot.
  Je me mis aussitôt à genoux. Sur le parquet, près de la main du mort, il y avait un bout de papier noirci d'un côté. Je ne pouvais douter que ce fût la tache noire. En prenant le papier je vis, écrit de l'autre côté, d'une écriture bien nette : « Tu as jusqu'à dix heures ce soir. »
  « Mère, dis-je, il avait jusquà dix heures. »
  Et juste à ce moment notre vieille horloge se mit à sonner. Cette sonnerie nous fit violemment sursauter, mais la nouvelle était bonne : il n'était que six heures.
  « Maintenant, Jim, dit-elle, cette clef. »
  Je fouillai ses poches l'une après l'autre. Quelques pièces de monnaie, un dé à coudre, du fil et de grosses aiguilles, une chique de tabac mordue à un bout, son coutelas à poignée crochue, une boussol de poche et un briquet à amadou, c'était tout ce qu'elles contenaient. Je commençai à désespérer.
  « Elle est peut-être autour de son cou », hasarda ma mère.
  Surmontant ma répugnance, j'écartai son col de chemise et là, à coup sûr, pendue à une ficelle gudronnée que je coupai avec le coutelas, nous découvrîmes la clef. Ce succès nous remplit d'espoir, et nous grimpâmes les escaliers sans plus attendre, pour aller dans la petite chambre où il avait dormi si longtemps et où son coffre était resté depuis le jour de son arrivée.



COUVERTURES



L'Ile au trésor, by Robert Louis STEVENSON       L'Ile au trésor, by Robert Louis STEVENSON



ANNEXE



L'Ile au trésor, by Robert Louis STEVENSON
Editeur :  Le Livre de Poche (1 janvier 1961)
A.S.I.N :   B003B1EH4K
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
STEVENSON

FLICKR : Le pool
Robert Louis STEVENSON

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog