Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 13:52

L'officier sans nom, by Guy DES CARS



Présentation de l'Editeur


«L'officier sans nom était l'un de ces innombrables officiers subalternes de réserve appelés à vivre au contact de la masse transformée en troupe du jour au lendemain. Comme tant d'autres, il est parti un 2 septembre 1939 à la tête d'une compagnie d'infanterie, parce que le destin l'avait mis là. Il a terminé sa tranche de vie guerrière le 25 juin suivant parce qu'il en a reçu l'ordre...
En de si rapides pérégrinations il eût été difficile de se conduire en héros! L'officier sans nom ne fut qu'un être souffrant, ayant les réflexes de ses pareils devant des faits qui dépassaient son entendement. Il a pourtant essayé de compendre; il a, en tout cas, écouté ses compagnons - même les plus humbles - et enregistré dans sa mémoire enfiévrée leurs paroles ou leurs actes... »










FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   L'officier sans nom
Auteur :   GUY DES   CARS
Edition :   J' AI   LU     n°  331   *  * 



Dépôt légal :  4° trimestre 1969   Texte intégral.
23.747. - Imp. « La Semeuse » Etampes. - C. O. L. 31.1258

PRINTED IN FRANCE

© Librairie Flammarion, 1955.

Reliure :   Brochée, illustrée par Paul DURAND
IMP - DÉCHAUX - PARIS
Nombre de pages : 313       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   196 grammes            Format :   110 x 165 cm
I. S. B. N :  NON                    Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur




Extrait   L'officier sans nom, by Guy des CARS   page 90


  UUn bazar qui vendait un peu de tout, comme n'importe quel bazar... mais qui conservait soigneusement ses vendeuses. Elles étaient jolies, loin d'être sotes, adroites même avec les sous-lieutennts, les petites vendeuses de Hirson... Elles n'égalaient cependant pas les « tendres boulangères », deux sœurs brunes qui étaient le plus légitime orgueil de leur père : le boulanger de Signy-le-Petit... Un gros malin, ce boulanger qui pétrissait lle pain que ses filles distribuaient partout à l'aide d'une camionnette.
  Toute le 2e compagnie était un peu amoureuse d'elles, mais le père négligeait les sous-officiers et les deuxième classe au profit du grand Georges et de « Bébé Cadum » sur lesquels il avait nettement jeté son dévolu. Il se voyait déjà nanti de deux gendres « très comme il faut ». Son seul tort fut de vouloir activer les choses : on ne force pas le Destin, surtout quand il n'a que vingt ans. Cette double idylle valut quand même à la popotte de merveilleuses brioches et des petits pains dorés dont la saveur était pimentée par le sourire de celles qui les apportaient.
  Le règne éphémère des petites boulangères prit fin parce que, un certain soir, un homme de garde entra dans le bureau de la compagnie en disant d'une voix émue :
  - Venez vite, mon lieutenant! Il y a « des feux! »
  C'était une façon de désigner les innombrables petites lumières, aussi étranges que mystérieuses, que l'on voit clignoter et circulez la nuit le long de toutes les frontières depuis que les hommes ont éprouvé le besoin de créer des douaniers.
  Ces « feux » auraient laissé le commandant de la 2e compagnie assez indifférent si l'affirmation lancée par l'homme de garde n'avait été suivie d'une autre :
  Il y a aussi une espionne!




COUVERTURES


 

L'officier sans nom, by Guy DES CARS       L'officier sans nom, by Guy DES CARS




COMMENTAIRE en ligne



L'officier sans nom, by Guy des CARS
www.amazon.fr


ANNEXE



L'officier sans nom, by Guy DES CARS
Editeur :   J'AI LU ( 1969)
A.S.I.N :   B0000DMWKY
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Guy des CARS

Bibliographie
Guy des CARS

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog