Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 13:22

La dot de Marilys, by MYONNE

Présentation de l'Editeur


  Marilys n'a pas de dot, et dans la famille Du Treguec de la Haussière, dont elle est issue, cela est presque une tare.
Heureusement, elle est inteligente et sa nature heureuse et fière la met au-dessus de ce conformisme assez matérialiste.
Passionnée et idéaliste, elle possède en elle les vraies valeurs qui lui permettront de faire de son existence une réussite.
Lorsque enfin Marilys aura choisi celui avec lequel elle veut partager sa vie, la vieille marquise du Treguec, personnage plein d'ironie et de mordant, donnera, à la stupeur du reste de la famille, son approbation à ce choix avisé mais surprenant...





F. à partir de 12 ans.






FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 



Titre :   La dot de Marilys
Auteur :   MYONNE
Edition :   ÉDITIONS G. P. DÉPARTEMENT DES PRESSES DE LA CITÉ

est le deux cent soixante -dix-huitième de la
BIBLIOTHÈQUE
ROUGE ET OR

Série « Souveraine »


    Dépôt légal n° 1878 - 2e trimestre 1969       Juillet 1969

il a été imprimé
par l'Imprimerie G. Maillet et Cie
à Saint-Ouen
Photogravure S. T. O.



ILLUSTRATIONS DE DANIEL DUPUY
couleurs pleine page hors-texte et,
couleurs et noir & blanc in texte.



© 1951 - Les Presses de la Cité

Reliure :   Reliée sur cartonnage, dos rond orné.
Présentation sous Jaquette à double volets.
Nombre de pages : 187       TABLE DES CHAPITRES : NON

Poids :   357 grammes    Format :   140 x 200 mm
I.S.B.N :   NON              Code Barre = EAN :   NON

PRINTED IN FRANCE

Livre épuisé chez l'Editeur

 

COMMENTAIRE en ligne



La dot de Marilys, by MYONNE
www.amazon.fr


EXTRAIT   La dot de Marilys by, MYONNE   page 98


La dot de Marilys, by MYONNE -image-50-150




  Perdue dans ses réflexions, Marilys poussa machinalement la lourde porte en ferronnerie du Bébé-Rose et grimpa l'escalier de marbre blanc qui donnait accès au premier étage.
  - Mademoiselle Du Tréguec? murmura un huissier bedonnant et plein d'importance. Oui, on vous attend. Par ici.
  Elle entra le front haut, dans un immense bureau, impitoyablement luisant. Un homme grisonnant et mince, au visage autoritaire, la regarda venir à lui sans sourire. Un énorme bouquet de muguet, sur un guéridon, semblait tout à fait incongru dans cete pièce austère et sans âme.
  - Asseyez-vous, mademoiselle
  A ces mots prononcés d'une voix sèche, Marilys sentit son audace s'envoler. Elle se laissa tomber dans le fauteuil de cuir qui se trouvait fort opportunément derrière elle.
  - Je viens pour les aquarelles, dit-elle en affermissant sa voix. J'ai reçu votre lettre.
  - Plus exactement, vous veniez pour les aquarelles.
  Quelque chose dans la voix de cet homme la fit se cabrer.
  - Je ne vois pas la raison de ce changement de temps, monsieur.
  - Il y en a cependant une, mademoiselle : la lettre que vous avez reçue est nulle. C'est par erreur qu'elle vous fut écrite.
  - En vérité? Faut-il croire qu'on cumule les erreurs dans cette maison, du moins en ce qui me concerne?
  - Erreur regrettable, mais erreur tout de même, dit l'autre en joignant les mains sur le bureau. Le Bébé-Rose ne peut se permettre de jeter aux quatre vents l'argent de ses actionnaires en utilisant les services de jeunes personnes telles que vous, sous prétexte que...
  - Il suffit, monsieur, dit Marilys en se levant d'un bond, je ne vous ai jamais demandé d'aumônes, que je sache. Et je ne me serais point présentée ici si l'on ne m'avait convoquée.
  Des larmes d'humiliation étaient montées à ses yeux, mais, de toutes ses forces, elle les refoula.
  - Ce n'est point moi qui ai dicté cette lettre, croyez-le bien, dit l'homme d'une voix glacée. Quel fatras! Quelles phrases ampoulées! Je parierais bien que c'est la plus mauvaise lettre qui soit jamais sortie de cette maison. La seule phrase sensée que j'aurais volontiers dictée, si j'en avais été l'auteur, est celle-ci - il regarda la copie posée devant lui : « Les prix élevés que vous demandez grèvent lourdement notre prix de revient. » Entendez-vous, mademoiselle : le prix de revient! Cela seul compte pour moi. Je n'ai ni le temps d'écrire des âneries ni de faire du sentiment en affaires.


Reproduction interdite


DU MÊME AUTEUR



dans la même collection
MENOU MARIÉE
MENOU JEUNE FILLE
MENOU ET FRANÇOIS
MON PRINCE VIENDRA



 

ANNEXE



La dot de Marilys, by MYONNE
Editeur :   Editions G. P. Paris   Collection Rouge & Or impr Maillet et Cie(1969)
A.S.I.N :   B002T8EUW0
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
MYONNE

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

agence matrimoniale paris 08/01/2013 05:57


Intéressant

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog