Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 08:54

La leçon d'amour dans un parc, by René BOYLESVE

 

 

 

Présentation de l'Editeur


 


Néant

 

 

 

 

 

 

 

 

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 




Titre :   La leçon d'amour dans un parc
Auteur :   René   BOYLESVE
DE L'ACADÉMIE FRANÇSE
Edition :   Calmann - Lévy

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
COULOMMIER-PARIS

29609 - 10 - 1940

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.
Copyright by Calmann-Lévy, éditeurs, 1920

Reliure :   Reliure élégante et solide en simili-cuir pourpre avec titre doré au dos.

Nombre de pages : 256   TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   210 grammes     Format :   115 x 170 mm
I.S.B.N :   NON     Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur

 

 

EXTRAIT   La leçon d'amour dans un parc, by René BOYLESVE   page : 21


La leçon d'amour dans un parc, by René BOYLESVE -image-70-150


  Ninon, depuis lors, affectionna beaucoup cet endroit. Elle fit creuser, agrandir, embellir le bassin, et un canal souterrain y entretint une eau pure et courante, où elle se baignait volontiers, au coucher du soleil, avec la grosse belle madame de châteaubedeau et mesdames de la Vallée-Chourie et de la Vallée-Malitourne, tandis que madame de Matefelon, qui, par bonheur pour notre vue, craignait l'eau froide, s'employait à retenir loin de là son petit-neveu, le chevalier Dieutegard, et le jeune Châteaubedeau, celui qui ressemblait à l'Amour.
  Autour de la margelle fut déposée une épaisse couche de sable fin, pris dans le lit de la Loire, et un gazon agréable aux pieds nus, s'étendant jusqu'à l'hémicycle, recevait les belles nonchalantes au sortir de l'eau.
  J'ai peur que vous ne vous imaginiez que madame de Châteaubedeau n'est point jolie à voir en cet état, parce que j'ai dit qu'elle était forte. Ce serait une erreur. Assurément elle avait perdu ce qu'on est convenu d'appeler la fleur de la jeunesse, et on lui donnait bon gré mal gré la quarantaine. Mais il ne manque pas de femmes de cet âge, de qui les charmes, au lieu de faiblir, ont grandi d'année en année. Cela menace de tomber tout d'un coup, me direz-vous, comme ces poires de superbe apparence qu'on trouve par terre et la chair blette, un beau matin. Point du tout! Si je ne me faisais scrupule d'entrer dans ces descriptions de chair nue qui rendent suspectes les intentions de l'écrivain, lorsqu'elles ne sont pas nécessitées rigoureusement, - ce qui est le cas, - rien ne me serait plus aisé que de vous prouver que madame de Châteaubedeau tenait encore ferme à l'arbre. C'était une de ces grandes femmes si bien proportionnées qu'aucune de leurs parties, qui, considérées à part, semblent de dimensions inusitées, n'expose à la critique si l'on en prend une vue d'ensemble. Combien l'eussent préférée, par exemple, à madame de la Vallée-Chourie, de dix ans plus jeune, qui était petite, avait la peau brune et n'avait presque pas plus de gorge qu'un garçon? Ceci dit, pour ôter tout ambiguïté touchant les grâces réelles de cette belle femme. C'est que je serais si fâché de vous avoir donné à considérer au bain une femme mal faite ou défraîchie!


Reproduction interdite
 


 

COMMENTAIRE   en ligne



La leçon d'amour dans un parc, by René BOYLESVE
www.amazon.fr

 

 

 

ANNEXE



La leçon d'amour dans un parc, by René BOYLESVE
Editeur :   Calmann-Lévy (1946)
A.S.I.N :   B0045UYK8Y

 

 

 

LIENS



Wikipédia
René BOYLESVE

 

 

Retour accueil

 

 

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog