Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 15:44

 

La maison de l'Indienne, by Nanine GRUNER

 

 

Présentation de l'Editeur




Néant




A MARGUERITE SETY




FICHE TECHNIQUE DU LIVRE


 



Titre :   La maison de l'indienne
Auteur :   Nanine GRÜNER
Edition :   HACHETTE  

Bibliothèque verte

ILLUSTRATIONS DE A. CHAZELLE
Coloriées pleine page hors- texte, annotées.

LE CHATEAU-FRONTENAC SE DÉCOUPAIT A l4HORIZON...   page 17
UN HOMME ÉTAIT ASSIS PRÈS DE LA FENÊTRE OUVERTE...   page 75
ONCLE GAËTAN MÉDITAIT...   page 129
IL FALLUT ENSUITE ORNER LE SAPIN...   page 157
« LA MILLORAINE! » CRIA DENISE, ÉVANTÉE   page 165
« CORDELIA EST UNE BELLE FILLE DE VINGT-CINQ ANS   page 187
CORDELIA S'ÉTAIT PRISE DE PASSION POUR LES TROGLO...   page 221
« M'AIMES-TU COMME UN FRÈRE? »   page 241


Imprimé en France
BRODARD  &  TAUPIN
Paris-Coulommiers
- 9050-4- 1953 -
- Dépôt légal 1569 -


Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.
Copyright 1944 by Librairie Hachette.


Reliure :   Relié percaline verte
Nombre de pages : 253        TABLE   des   MATIÈRES : OUI

Poids :   205  grammes       Format :   120  x  170  mm
I.S.B.N :   NON                  Code Barre = EAN :   NON

 


Livre épuisé chez l'Editeur

 



EXTRAIT   La maison de l'indienne, by Nanine GRÜNER   page 15


 

La maison de l'Indienne, by Nanine GRUNER -image-50-150




  Pit Norbert... Le regard distraitement fixé sur le fleuve, Jo pensait à lui. Pit lui avait confié ses projets : s'établir architecte, édifier des villages au bord des lacs, des auberges au plus profond des bois.
  « Je veux multiplier les toits herbus... », disait-il. Et Jo revoyait en imagination cet hôtel en pleine forêt dont les murs en rondins se couronnaient d'une végétation frissonnante.
  « Nous aurions une auto, certain, mais un boggy, aussi. J'aime les chevaux... »
  Toute cette vie se résumait en une phrase :
  « Aimerais-tu marier un Canadien, Jo? »
  « Je ne sais pas, je ne sais pas! » cria Jo, tout haut, en frappant la portière de sa main gantée.
  « Reprends tes esprits, lui jeta M. Senonce, entre deux bouffées de tabac. Nous arrivons. »
  Jo leva la tête : surmontées du Château-Frontenac, les falaises de Québec se découpaient à l'horizon.
  « Par où commençons-nous? » demanda Senonce, quand il eut rangé la Ford.
  Jo se tourna vers lui, indignée.
  « Mais... par Kerhulu!
  - Tu as si faim?
  - C'est promis, Daddy! »
  M. Senonce éclata de rire.
  « Ah! cry, tout va bien! L'émotion ne te coupe pas l'appétit! »
  Et il ajouta, in petto :
  « Pauvre Pit! »
  Le fait est que Pit était bien loin, maintenant, de la pensée de Jo. C'était un tel plaisir que de déjeuner au restaurant avec son père, que de flâner dans les vieilles rues de Québec pour y acheter des catalognes (1) et des mocassins.

  (1)   Tissu étroit fait de restes de chiffons et dont on coupe des bandes pour en faire des carpettes ou des tapis de table.


Reproduction interdite





ANNEXE



La maison de l'indienne, by Nanine GRÜNER
Editeur :   Hachette Bibliothèque verte (1 janvier 1944)
A.S.I.N :   B003B19T0W
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Nanine GRÜNER

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog