Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 15:45

La maison qui chante, by Léonce BOURLIAGUET

Présentation de l'Editeur




Néant






A MA FEMME




FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE





Titre :   La maison qui chante
Auteur :   Léonce BOURLIAGUET
Edition :   HACHETTE

BIBLIOTHÈQUE VERTE

ILLUSTRATIONS DE A. CHAZELLE
noir & blanc pleine page hors-texte, annotées

ELLE ÉTAIT TOUJOURS GAIE...   p. 27
JE VIS UN BEAU VISAGE DE FILLETTE...   p. 83
« AH! MONSIEUR,... IL EST DEBOUT! »   p. 109
« IL FAUT RAMASSER TOUT CE QUI S'EST ACCROCHÉ. »   p. 121
JOACHIMEN SAVAIT ASSEZ POUR CONTINUER SEUL...   p. 189
IL EMPOIGNA SA FOURCHE...   p. 209
L'AUBERGISTE NE PUT LES SÉPARER...   p. 227
A DIX-HUIT ANS, NOUS NOUS SOMMES MARIÉS...   p. 247

Dép. lég. 2628 - 4e tr. 1954

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Imprimeur-Relieur
Paris - Coulommiers
- 9802 - 11 - 1954

Poids :   219 grammes     Nombre de pages : 251

Copyright 1952, by Librairie Hachette.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   relié sur cartonnage en percaline verte
BRODARD * TAUPIN * RELIURE
TABLE DES MATIÈRES :  NON

Format :   115 x 165 mm
I.S.B.N :   NON                 Code Barre = EAN :   NON


Livre épuisé chez l' Editeur




EXTRAIT   La maison qui chante, by Léonce BOURLIAGUET   page 80


 

La maison qui chante, by Léonce BOURLIAGUET




  Et c'est ainsi qu'un matin, partant pour ces relevées fructueuses, je butai sur Marie. Je crus tout d'abord à un tas de guenilles sur les marches de notre porte, puis cela ayant pris forme humaine dans la lumière incertaine d'entre chien et loup, à un vagabond venu s'écrouler là de fatigue et de faim. « Hé, l'homme! » Cela remua, bougea, se redressa; et au lieu d'une vilaine face mal rasée et crasseuse, je vis un beau visage de fillette se relever vers le mien, ou du moins ce qu'on en peut voir dans un mouchoir noué sous le menton, à trois heures du matin.
  Paillasson, notre vieux chien, qui n'avait pas aboyé, dormait auprès d'elle, à ses pieds.
  « Que faites-vous là?
  - Ah! je dormais! dit-elle, en se remettant debout avec peine, toute raidie qu'elle était par la fraîcheur de la nuit! Je n'ai pas pu aller plus loin, j'étais si fatiguée! Je suis tombée là... excusez-moi!
  - Qui êtes-vous?
  - On m'appelle Marie.
  - D'où venez-vous?
  - Du Vigneau. »
  C'était le lointain hameau d'un autre canton.
  « Où allez-vous?
  - Je ne sais pas... »
  Là-dessus arriva mon père, pieds nus, la main encore occupée à sa culotte, ébouriffé, les yeux bouffis de sommeil; et, d'une voix enrouée :
  « Qu'est-ce qu'il y a, Elie?
  - Une fille qui dormait devant la porte... »
  Le meunier la considéra d'un air ahuri.
  « Tu as passé la nuit ici, petite?
  - Oui
  - Tu es une baraquaine? »


Reproduction interdite





ANNEXE



La maison qui chante, by Léonce BOURLIAGUET
Editeur :   Hachette Bibliothèque verte (1954)
I.S.B.N-10 :   B0000DSYQC
www.amazon.fr


DU MÊME AUTEUR


  dans la même collection :

LE MOULIN DE CATUCLADE




LIENS



Wikipédia
Léonce BOURLIAGUET

Retour accueil

 

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog