Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 13:54

La Marge, by André Peyre de MANDIARGUES



Présentation de l'Editeur





Néant






FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 

Agrandir


Titre :   La Marge
Auteur :   André Pieyre de   MANDIARGUES
Edition :   GALLIMARD     nrf   

roman

Dépôt légal : 4e trimestre 1967. - 7254    
N° d'édition : 13050.

Imprimé en France

ACHEVÉ D'IMPRIMER
LE 20 NOVEMBRE 1967
IMPRIMERIE FIRMIN - DIDOT
PARIS - MESNIL- IVRY


Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction
résevés pour tous les pays, y compris l'U. R. S. S.

© Éditions Gallimard, 1967

Reliure :   Broché sur carton souple
Nombre de pages : 248         TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   570 grammes             Format :   140 x 205 mm
I.S.B.N :   NON                       Code Barre = EAN :   NON


EDITION ORIGINALE


 

Il a été tiré de l'édition originale de cet ouvrage quarante exemplaires sur vélin de Hollande van Gelder numérotés de 1 à 40 et cent cinq exemplaires sur vélin pur fil Lafuma-Navarre numérotés de 41 à 145.




ANNEXE



La Marge, by André Pieyre de MANDIARGUES
Editeur :   Gallimard   nrf,   (1967)
A.S.I.N :   B003TKQVE2
www.amazon.fr


EXTRAIT   La Marge, by André Pieyre de MANDIARGUES   page 59


 



  Oservateur, il l'est redevenu tout à plein, ce qui n'empêche pas ses pensées d'errer du côté de la tour de verre, sous laquelle est une lettre qui certainement ne sera pas ouverte cette nuit, demain non plus selon les probabilités. Par une assurance de vingt-quatre heures au moins ses faits et gestes sont garantis. Ses pas ne sont soumis à aucune loi que de le porter au terme du délai, qui peut être prolongé, d'ailleurs. « Jamais, se dit-il, je n'ai été aussi maître de ma vie que maintenant; jamais le songe ne m'a donné si surhumaine liberté. » Il se dirait tout-puissant puisque pour lui rien n'importe pendant le temporel intervalle dont il jouit, puis il se trouve un peu drôle; il sourit de nouveau. N'est-ce pas une sorte de saturnale qu'en posant la tour dans la juste case il s'est concédée? A la réflexion, puisque provisoirement il est maître du jeu, il fera durer le répit jusqu'au troisième jour. Trois jeunes gens, comme en confirmation du propos, qui viennent en se tenant par le bras, le forcent à s'abriter dans une entrée de boutique où dans les vitrines illuminées brillent des mantilles de satin, et un bossu vêtu de noir s'apprête à lui ouvrir la porte. Étonné que les magasins soient si tard ouverts à Barcelone, il est huit heures et demie, Sigismond, par politesse, fait à l'homme un signe de la main et regagne le trottoir, qui à la vérité n'est pas large pour l'affluence quand tant de voitures courent sur la chaussée. Mais dans les maisons une trouée se présente, qui est celle de la calle de San Ramon, à droite. Là, tout le milieu de la rue est rempli de gens, qui sont assemblés autant qu'ils vont ou viennent. A ceux-là Sigismond se mêle.




LIENS



Wikipédia
André Pieyre de MANDIARGUES

Œuvres de
André Pieyre de MANDIARGUES

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog