Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 16:36

La petite maison dans la Prairie Tome 1, by Laura INGALLS WILDER



Présentation de l'Editeur



La série La petite maison dans la Prairie constitue les souvenirs authentiques de Laura, tels qu'elle les a racontés. bien des années plus tard. Ces souvenirs décrivent la vie de pionnier de la famille Ingalls dans la Jeune Amérique de la période 1870-1890.












FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE









Titre :   La petite maison dans la Prairie Tome 1
Auteur :   Laura INGALLS WILDER
Edition :   éditions du chat perché FLAMMARION

Bibliothèque du chat perché

Illustrations de Garth Williams
noir & blanc in texte.

Traduit de l'américain
par Hélène Seyrès

Texte intégral

Dépôt légal : 1er trimestre 1978
N° d'Édition : 10813.   N° d'Impression : 1101.

Achevé d'mprimer le 4 novembre 1980
sur presse CAMERON
dans les ateliers de la S.E.P.C.
à Saint-Amand-Montrond (Cher)





Text Copyright 1935 by Laura Ingalls Wilder
Copyright renewed 1963 by Roger L. MacBride
Pictures copyright 1953 by Garth Williams.

All rights reserved.
Pour la traduction française :
© Flammarion, 1978

Reliure :   Cartonnée illustrée couleurs in recto
Nombre de pages : 350       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   335 grammes                    Format :   115 x 180 mm
I.S.B.N :   2-08-091701-3              Code Barre = EAN :   NON

Printed in France

Livre épuisé chez l'Editeur.



EXTRAIT   La petite maison dans la Prairie Tome 1, by Laura Ingalls WILDER   page 119


La petite maison dans la Prairie Tome 1, by Laura INGALLS WILDER



Tout à fait en bas, dans la partie la plus encaissées de la vallée, la rivière coulait, à l'ombre des buttes de terre. Quand Laura leva les yeux pour examiner le haut de ces berges, il lui fut impossible d'apercevoir l'herbe de la Haute Prairie. Des arbres s'étaient fixés aux endroits où s'étaient produits des éboulis, mais là où la terre était trop escarpée pour que les arbres y subsistent, des buissons s'accrochaient avec acharnement. Très haut, au-dessus de sa tête, Laura apercevait des racines à demi dénudées, qui pendaient dans le vide.
  - Où sont les campements des Indiens? demanda-t-elle.
  Papa avait vu des campements désertés par les Indiens, ici, sur les rives. Il était toutefois trop occupé pour pouvoir les y emmener ce jour-là. Il voulait se procurer de gros galets pour faire la cheminée.
  - Vous pouvez jouer, les petites filles, leur dit-il, mais que je ne vous perde pas de vue. N'allez pas non plus dans l'eau. Et ne joule pas avec les serpents. Il y a des serpents, ici, qui sont venimeux.
  Laura et Marie jouèrent donc au bord de la rivière, pendant que Papa dégageait des galets et les chargeait dans le chariot.
  Elles regardèrent les nèpes à longues pattes glisser à la surface de trous d'eau unis comme des miroirs. Elles coururent sur la berge pour faire peur aux grenouilles et rirent des ploufs des grenouilles en habits verts et en gilets blancs. Elles écoutèrent l'appel des ramiers, porté d'un arbre à l'autre, et le chant des grives brunes. Elles virent les vairons nager de concert aux endroits peu profonds où la rivière courait en scintillant. Les vairons n'étaient que de minces petites ombres grises dans l'eau ridée, mais de temps à autre, l'un des vairons lançait un éclair, en tournant au soleil son ventre argenté.
  Il n'y avait pas de vent, au bord de la rivière. L'air était immobile, chaud, engourdissant. Il était chargé d'une odeur de racines mouillées et de vase, empli du bruissement des feuilles et du clapotis de l'eau.
  Dans les fonds vasseux où les cerfs avaient laissé leurs nombreuses traces et où chaque empreinte de sabot retenait l'eau, des nuées de moustiques s'élevaient dans un susurrement aïgu et pénétrant. Laura et Marie se donnaient des tapes sur le visage, le cou, les mains ou les jambes pour chasser les moustiques et elles se disaient qu'elles auraient bien aimé aller patauger. Elles avaient si chaud et l'eau avait l'air si fraîche. Laura était sûre qu'il n'y aurait pas de mal à y tremper ne serait-ce qu'un pied, et à un moment où Papa avait le dos tourné, elle fut tentée d'essayer.
  - Laura! avertit Papa.


Reproduction interdite





ANNEXE



La petite maison dans la Prairie Tome 1, by Laura Ingalls WILDER
Editeur :   FLAMMARION (1 janvier 1980)
A.S.I.N :   B003UANGBW
www.amazon.fr


DANS LA SÉRIE


La petite maison dans la Prairie
Au bord du ruisseau
Sur les rives du lac
Un enfant de la terre
Un hiver sans fin
La petite ville dans la Prairie
Ces heureuses années
Les jeunes mariés



LIENS



Wikipédia
Laura Ingalls Wilder

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog