Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 13:29

La soeur de Gribouille, by Comtesse de SEGUR


Présentation de l'Editeur




Néant






      A ma petite-fille


VALENTINE DE SÉGUR-LAMOIGNON


    Chère enfant, je t'offre à toi, charmante, aimée et entourée, l'histoire d'un pauvre garçon un peu imbécile, peu aimé, pauvre et dénué de tout. Compare sa vie à la tienne, et remercie Dieu de la différence.

      COMTESSE DE SÉGUR,
          née Rostopchine.



Préface


  L'idée première de ce livre m'a été donnée par un ancien souvenir d'une des plus charmantes et spirituelles bêtisses qui aient été jouées sur la scène : La Sœur de Jocrisse (1). Je me suis permis d'y emprunter deux ou trois paroles ou situations plaisantes, que j'ai développées au profit de mes jeunes lecteurs; la plus importante est l'inimitié de Gribouille contre le perroquet. J'espère que les auteurs me pardonneront ce demi-plagiat; Gribouille et Jocrisse étant jumeaux, mon Gribouille a imité presque involontairement son plaisant et inimitable prédécesseur.

      COMTESSE DE SÉGUR,
          née Rostopchine.

(1) La Sœur de Jocrisse,   par MM. Duvert, Varner et Lausanne.




FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE






Titre :   La soeur de Gribouille
Auteur :   COMTESSE DE   SÉGUR     NEE   ROSTOPCHINE
Edition :   CASTERMAN

Collection Comtesse de Ségur

Illustrations de Jobbé-Duval
Couverture de Marcel Marlier

noir & blanc pleine page, hors-texte annotées et in texte.

C'est-y possible! Je logerais chez vous?...   p. 55
Le perroquet sautait sur moi et me donnait des coups de bec.   p. 87
En rentrant à la cuisine, Caroline trouva Gribouille en conversation avec le brigadier.   115
Mme Grébu repoussa Gribouille et voulu monter.   p. 121
Il se sentit saisir brusquement par derrière.   p. 137
Vous voici enfin! Je pensais que vous ne reviendriez plus.
Le dîner vous attend...   p. 157
Le brigadier et Gribouille marchèrent en silence.   p. 167
Le brigadier et sa femme allèrent faire leur visite de
noce à la tombe du pauvre Gribouille.   p. 187


Dépôt légal : 4e trimestre 1979.   D. 1980/0053/18.

Imprimé en Belgique par Casterman. S. A. Tournai   juillet 1982.     N° édit-impr. 2125

Poids :   178 grammes     Format :   120 x 180 x 18 mm
I.S.B.N :   2-203-13510-7                Code Barre = EAN :   NON

Dépôt légal : 4e trimestre 1979.   D. 1980/0053/18.

Imprimé en Belgique par Casterman. s. a. Tournai   janvier 1987.     N° édit-impr. 4061.

Poids :   165 grammes     Format :   120 x 180 x 18 mm
I.S.B.N :   2-203-13510-7                Code Barre = EAN :   9 78203 135109

Déposé au Ministère de la Justice, Paris
(loi n° 49.956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse).

Reliure :   Cartonnée illustrée couleurs in recto
par Marcel MARLIER
Nombre de pages : 189       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Livres épuisés chez l' Editeur


EXTRAIT   La soeur de Gribouille, by Comtesse de SÉGUR   page 84


La soeur de Gribouille, by Comtesse de SEGUR-image-50-150




GRIBOUILLE. - S'il comprend? s'il raisonne? Je crois bien, qu'il comprend. S'il était bête comme toutes les bêtes, est-ce qu'il parlerait? est-ce qu'il crierait à tous ceux qui viennent et même aux gens qui passent dans la rue : « Gribouille est bête! Mon Dieu, qu'il est bête! Imbécile de Gribouille! » Et quand on lui demande : « Qui est-ce qui t'a battu, Jacquot? Qui est-ce qui t'a arraché tes plumes? » Tu crois qu'il va dire : « Ma foi, je n'en sais rien », ou bien : « C'est personne »; pas du tout; il prend un air!... Il faut voir son air! une vraie mine de diable! et il répond : « C'est Gribouille! Pauvre Jacquot! Gribouille l'a battu. » Et l'autre jour que j'étais enrhumé, que je toussais à faire pitié, tu crois que Jacquot aurait dit : « Pauvre Gribouille! du sucre à Gribouille! » Ah! bien oui! Il s'est moqué de moi; il s'est mis à tousser comme moi, à cracher comme moi, et à dire d'un air tout triste : « Pauvre Jacquot! du sucre à pauvre Jacquot! » Aussi qu'est-il arrivé? c'est qu'au lieu de me plaindre, les enfants se sont mis à rire, les maîtres aussi. Pour madame, cela ne m'a pas étonné; mais pour monsieur, j'en ai été surpris et blessé; lui qui se dit mon ami, aurait dû faire taire ce maudit perroquet et lui démontrer que c'était une pure et vraie méchanceté qu'il faisait là. Au lieu de prendre mon parti, voilà monsieur qui se range du côté de mon ennemi. Aussi, le dîner terminé, quand nous sommes restés en tête à tête...
- Tu lui as ficelé le bec, à ce pauvre animal.
- D'abord j'ai parlé raison; mais... pas moyen de se faire entendre! Il m'agonissait de sottises; il sautait sur moi et me donnait des coups de bec, que j'en saignais. Ah! coquin, lui ai-je dit, tu crois, parce que tu fais rire les maîtres, que tu seras le plus fort; attends, mon garçon, à nous deux! Et voilà que je l'empoigne par le cou et que je lui noue le bec avant qu'il ait seulement eu le temps de crier au secours. C'est qu'il l'aurait fait! Mais, une fois ficelé, c'est moi qui riais, et lui qui faisait une mine,... une mine si piteuse! Ha! ha! ha! j'en ris encore.
- Pendant Gribouille! dit Caroline en le regardant avec une tendre pitié. Pauvre Gribouille!


Reproduction interdite





COUVERTURES   année 1982



La soeur de Gribouille, by Comtesse de SEGUR       La soeur de Gribouille, by Comtesse de SEGUR



COUVERTURES   année 1987



La soeur de Gribouille, by Comtesse de SEGUR       La sour de Gribouille, by Comtesse de SÉGUR



ANNEXE



La sœur de Gribouille, by Comtesse de SÉGUR
Editeur :   CASTERMAN (1979)
Collection :   Collection Comtesse de Ségur.
A.S.I.N :   B002T83HIS
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Comtesse de SÉGUR

Bibliographie de
Comtesse de SÉGUR

Photos Galerie Livres
Collection Comtesse de SÉGUR   Casterman

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE - dans SEGUR Comtesse de
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog