Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 16:36

La sonate à Kreutzer, by Léon KREUTZER




Présentation de l'Editeur




Néant





FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


 

Agrandir



Titre :   La sonate à Kreutzer
Auteur :   Léon   TOLSTOÏ
Edition :   Le Livre de Poche numéro : 366
4, rue de Galliéra, Paris.

suivi de
La mort d'Ivan Ilitch

TEXTE INTÉGRAL

Traduit par Sylvie Luneau

PRÉFACE DE JACQUES CHARDONNE

- Dépal légal n° 2171,   1er trimestre 1962.


BRODARD ET TAUPIN - IMPRIMEUR - RELIEUR
Paris - Coulommiers - France.
05-352-IV-2-5427.

Librairie Générale Française, 1958.
Droits de traduction, de reproduction et d'adaptation
réservés pour tous pays y compris la Russie.

Reliure :   Broché sur carton souple, illustré couleurs en recto.
Nombre de pages : 253   TABLE DES MATIÈRES : NON

Livre épuisé chez l'Editeur

 


Poids :   165 grammes     Format :   120 x 170 mm
I.S.B.N :   NON               Code Barre = EAN :   NON


EXTRAIT   La sonate à Kreutzer by, Léon TOLSTOÏ   page : 28



  J'ai vécu avant mon mariage comme tout le monde, du moins dans notre milieu. J'ai des terres, j'ai fait mes études à l'Université, j'étais maréchal de la noblesse. J'ai vécu avant mon mariage, comme tout le monde, dans la débauche; et, comme tous les hommes de notre milieu, vivant dans la débauche, j'étais convaincu de vivre comme il fallait. De moi-même, je pensais que j'étais un charmant garçon, un homme d'excellente moralité. Je n'étais pas un séducteur, je n'avais pas de goûts contre-nature, je ne faisais pas de cela le but principal de mon existence, comme beaucoup de garçons de mon âge, je m'adonnais à la débauche avec mesure et décence, pour ma santé. J'évitais les femmes qui par la naissance d'un enfant ou par leur attachement eussent pu me lier. Au reste, peut-être y eut-il des enfants, peut-être s'attacha-t-on à moi, mais je faisais comme si de rien n'était. Non seulement je trouvais cela normal, mais j'en étais fier.
  - Il s'arrêta, produisit ce son particulier, ainsi qu'il faisait chaque fois qu'apparemment une idée nouvelle lui venait.
  - Et, c'est précisément là la pire des infamies, s'écria-t-il. La débauche n'est pas physique, aucun désordre physique n'est la débauche; la débauche, la vraie, consiste précisément dans le fait de se libérer des rapports moraux avec la femme avec laquelle on a un commerce physique. Or, je me faisais un mérite de cette libération. Je me souviens de mon tourment, un jour que je n'avais pu payer une femme qui, vraisemblablement éprise de moi, s'était donnée à moi. Je ne fus tranquillisé que lorsque je lui eus envoyé de l'argent, car je montrais par là que, moralement, je ne me sentais pas le moins du monde engagé vis-à-vis d'elle. Ne hochez pas la tête comme si vous étiez de mon avis, cria-t-il soudain en me regardant. Je connais la chanson. Vous tous, et vous aussi, vous, au mieux, si vous n'êtes pas une rare exception, vous voyez les choses commme je les voyais. Bon, pardonnez-moi, poursuivit-il, mais le fait est que c'est horrible, horrible, horrible!




CITATION



  « Et moi je vous dis que quiconque regarde une femme avec convoitise a déjà commis l'adultère avec elle dans son cœur. »
(MATHIEU V. 28)


  Ses disciples lui dirent : « Si telle est la condition de l'homme à l'égard de la femme, il vaut mieux ne pas se marier. »
  Il leur dit : « Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela a été donné.
  « Car il y a des femmes qui le sont de naissance, dès le sein de leur mère, et il y a des eunuques qui se sont fait eunuques eux-mêmes à cause du Royaume des Cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne! »

(MATTHIEU XIX. 10-12.)


ANNEXE



La sonate à Kreutzer by, Léon TOLSTOÏ
Editeur :   Le Livre de Poche ( 1971)
A.S.I.N :   B0000DXQBQ
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Léon TOLSTOÏ

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog