Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 13:01

La tête pleine de chansons, by Eve DESSARRE

Présentation de l'Editeur


Tonio est un petit garçon pauvre, comme il y en a beaucoup de par le monde. Il habite Port of Spain, dans l'île de Trinidad, aux Antilles. Il a la tête pleine de chansons et rêve de pouvoir diriger un jour son propre orchestre de calypso! Mais il n'est pas facile de réaliser un tel rêve quand on habite le quartier le plus misérable de la ville.
Pourtant Tonio atteindra son but à force d'obstination, de courage et avec l'aide de quelques amis : Monsieur Sung qui lui apprend à lire, Cynthia la fille du directeur de l'école Daisy Land, Mrs Lambeth, la riche américaine qui lui donnera l'idée de tenter sa chance aux Etats-Unis et surtout Bill le clarinettiste de Harlem et toute sa famille auprès desquels Tonio trouvera réconfort, conseil, amitié...




Garçons et Filles


FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE





Titre :   La tête pleine de chansons
Auteur :   Eve DESSARRE
Edition :   ÉDITIONS G. P., PARIS

est le
trois cent unième
de la
COLLECTION
SOUVERAINE


   
Dépôt légal n° 2207 - 4e trimestre 1971       Décembre 1971

il a été imprimé
par l'Imprimerie Darboy
à Montreuil   Seine

Photogravure S. T. O.

ILLUSTRATIONS DE JEAN RETAILLEAU
couleurs pleine page hors-texte et,
couleurs et noir & blanc in texte.



© 1971 - Éditions G.P., Paris

Reliure :   Reliée sur cartonnage, dos rond.
Nombre de pages : 187       TABLE DES CHAPITRES : NON

Poids :   395 grammes    Format :   150 x 210 mm
I.S.B.N :   NON              Code Barre = EAN :   NON

PRINTED IN FRANCE

Livre épuisé chez l'Editeur

COUVERTURES



La tête pleine de chansons, by Eve DESSARRE       La tête pleine de chansons, by Eve DESSARRE



EXTRAIT   La tête pleine de chansons by, Ève DESSARRE   page 55


La tête pleine de chansons, by Eve DESSARRE -image-50-150




  Le chasseur remarqua soudain sa présence. Il avança vers lui d'un air menaçant :
  - Qu'est-ce que tu veux? Ne t'avise pas de mendier et n'essaie pas de t'indroduire dans l'une des automobiles, dès que j'aurai le dos tourné. Ne chipe rien, si tu ne tiens pas à recevoir une bonne raclée.
  - Je ne suis pas un voleur... Je viens voir Mrs. Lambeth.
  - Qui est-ce? J'appartiens au personnel de l'hôtel depuis longtemps et je n'ai pas entendu parler d'elle... Allons, disparais d'ici, avant que je ne m'énerve.
  Il commença à le pousser vers l'allée. Quelqu'un s'approcha :
  - Qu'est-ce qui se passe, Félipe?
  Félipe esquissa une sorte de salut militaire, peut-être à cause des épaulettes avec des ficelles d'argent qui ornaient la veste du nouveau venu :
  - Rien du tout, monsieur. J'essaie simplement de me débarrasser d'un bon-à-rien.
  - Je ne fais rien de mal et Mrs. Lamberth m'attend, protesra Tonio en se retenant pour ne pas pleurer.
  L'homme l'examina avec méfiance :
  - Nous comptons effectivement parmi nos clients une dame de ce nom. Mais cela m'étonnerait que tu la connaisses.
  L'enfant avala péniblement sa salive :
  - Je vous assure que c'est la vérité. J'ai chanté pour elle sur les bords du lac d'asphalte. Elle m'a invité à lui rendre visite et indiqué qu'elle habitait ici.
  Félipe ricana. L'autre lui imposa silence et s'adressa de nouveau à Tonio :
  - Peux-tu la décrire?
  - Elle a de jolies boucles blanches et des yeux bleus! Elle a un corsage rose et un collier de perles! Elle est américaine!
  - Pour ses vêtements et ses bijoux, je préfère me taire. Elle a apporté des dizaines de robes et de colliers. Les autres détails sont exacts.
  Il sortit une allumette d'une de ses poches et la mordilla pour mieux réfléchir :
  - Je tiens à tirer cette affaire au clair. Viens avec moi.
  Tonio obéit, plus mort que vif. Une porte en verre tourna sur ses gonds. Il pénétra dans une salle dont le luxe lui coupa le souffle. Le tapis épais sur lequel il marchait était doux comme du velours. Au plafond pendaient des lustres de cristal. Dans tous les coins, il apercevait des fauteuils de cuir si profonds et si confortables qu'on ne devait plus avoir envie de se lever, une fois qu'on y était installé.
  Cependant, il n'eut pas le cœur à admirer ces merveilles. Les employés qui allaient et venaient l'examinant avec curiosité et en plissant le nez. Il se retrouva devant l'un deux, debout derrière un comptoir. Il n'arrêtait pas de décrocher trois téléphones qui sonnaient continuellement.


Reproduction interdite





ANNEXE



La tête pleine de chansons, by Eve DESSARRE
Editeur :   Editions G. P. Paris   Souveraine Collection Rouge & Or (1971)
A.S.I.N :   B002T8EUHK
www.amazon.fr


LIENS


Wikipédia
Eve DESSARRE

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog