Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 10:40
Le bateau à roulettes, by Shelagh FRASER


Présentation de l'Editeur



  JOHNNY a construit, pour s'amuser, un bateau à voile... et à roulettes.
  Et voilà que, le jour où il l'essaie sur un quai de Londres, deux hommes se saisissent de lui et l'embarquent, avec son esquif, à bord d'un puissant canot à moteur.
  Que faire lorsqu'on est prisonnier des pirates? Johnny griffonne un message, le glisse dans une bouteille, jette par un hublot la bouteille à la mer. Parviendra-t-elle jamais à ses parents, à ses amis?
  Ce que Johnny ne peut pas savoir, c'est qu'en France, vers laquelle fonce le canot des pirates, il va vivre, grâce à son bateau à roulettes, des aventures étourdissantes qu'il n'oubliera pas de sitôt...


FICHE TECHNIQUE DU LIVRE




Agrandir


Titre :   Le bateau à roulettes
Auteur :
  Shelagh   FRASER
Edition :   HACHETTE     numéro : 280

NOUVELLE BIBLIOTHÈQUE ROSE   numéro : 20/2981/7

TEXTE FRANÇAIS DE JEAN MURAY

ILLUSTRATIONS DE XAVIER   CABA
Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
noir & blanc in texte.

Johnny s'assit sur la couchette.   p. 64
M. Crocker s'approcha d'elle, lui passa affectueusement son bras autour des épaules.   p. 96
" Nous escaladerons la colline à travers le bois de sapins."   p. 160
" Encore une histoire, Monsieur Harris! "   p. 192


Dép. lég. 7148 - 2e tr. 68
Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
Imprimeur - Relieur
20 - 05 - 2981 - 01
20 - 07 - 2982 - 01

Livre épuisé chez l' Editeur


© Shelagh Fraser, 1965.
© Librairie Hachette, 1968

Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays


Reliure :   Cartonnée;  illustrée couleurs en recto
Nombre de pages : 248         TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   205 grammes     Format :   12 x 17 cm
I.S.B.N :   NON               Code Barre = EAN :   NON


EXTRAIT   page 31


Le bateau à roulettes, by Shelagh FRASER -image-60-150




  De l'intérieur de l'appartement, Mme Crocker interrompit la conversation :
  « Fred, qui est-ce?
  - C'est M. Harris, le chiffonnier », répondit M. Crocker.
  Puis, se penchant vers le visiteur, à mi-voix :
  « Ma femme est inquiète de la disparition de Johnny. Je vous serais très obligé d'entrer et de lui parler un peu de notre fils. »
  Persuadé maintenant que M. Harris n'était pas un cambrioleur, il prit celui-ci par le bras et l'introduisit dans l'appartement. Les deux hommes trouvèrent Mme Crocker assise dans le fauteuil à bascule de Johnny. Elle était en larmes et réussit à dire entre deux sanglots :
  « Nous n'aurions pas dû, Fred, le laisser seul ici! Et maintenant il a disparu! Il est parti en pyjama... un enfant qui relève à peine d'une rougeole! Il va sûrement attraper une pneumonie... Fred, Fred, qu'allons-nous faire? »
  M. Crocker s'approcha d'elle, lui passa affectueusement son bras autour des épaules :
  « Je te présente un ami de Johnny, M. Harris. Il est chiffonnier et possède une boutique dans Pimlico Road. Il était venu tenir compagnie à Johnny pendant notre absence... N'est-ce pas, monsieurs Harris, que la situation n'est pas aussi grave que ma femme le pense?
  - Mais non, madame, mais non », dit M. Harry avec sa courtoisie habituelle.
  S'il y avait une chose qu'il détestait, c'était de voir une femme pleurer. D'ailleurs, il n'avait jamais pu supporter de voir pleurer l'un de ses semblables, quel qu'il fût.
  Mme Crocker lui jeta un coup d'œil : « Très... très heureuse de vous connaître. »
  Et elle sanglota de plus belle.
  « Allons, Lise, allons! suppliait M. Crocker. Tu sais bien que les larmes ne servent à rien. »
  Mme Crocker leva son visage vers lui, se cramponna à son bras :
  « Fred... je ne vois qu'une solution. Il faut aller avertir la police. »
  En entendant parler de la police, M. Harris posa sa lanterne sur le plancher et déida que le moment était venu pour lui de prendre énergiquement la situation en main. M. et Mme Crocker, cela sautait aux yeux, avaient presque perdu la tête et semblaient incapables de choisir la décision qui s'imposait. Certes, M. Harris était aussi inquiet que les parents de Johnny. Mais, cette inquiétude, il était bien résolu à ne pas la leur montrer.
  Il prit un ton aussi rassurant que possible :
  « Je ne crois pas qu'il serait sage de se livrer dès maintenant à une action que nous pourrions regretter. Avant toutes choses, il faut réfléchir. »
  « !


Reproduction interdite






COUVERTURES


Le bateau à roulettes, by Shelagh FRASER       Le bateau à roulettes, by Shelagh FRASER



ANNEXE



Le bateau à roulettes, by Shelagh FRASER
Editeur :   Hachette (1968)
A.S.I.N :   B0014WB8E0
www.amazon.fr

LIENS



Wikipédia
Shelagh FRASER

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog