Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 09:48

Le chien de Gratteloup, by Monique PONTY

Présentation de l'Editeur


Gratteloup! Un nom venu du fond des âges. Un vieux manoir en ruine dans une immense forêt. Ce jour de juillet, malgré le soleil et la perspective des vacances, Bruno est bouleversé par la scène qui se déroule sous ses yeux. Un homme sort d'une voiture avec un magnifique chien roux qu'il frappe et abandonne au bord de la route. L'animal tente désespérément de rejoindre la voiture de son maître et disparaît.
Alors commencent pour l'enfant d'interminables et épuisantes recherches.
Parviendra-t-il à retrouver la trace du bel animal entrevu quelques minutes à peine?
Et l'autre? Le grand chien roux? Qu'adviendra-t-il de lui? Saura-t-il résister à la faim et au froid durant ces longs mois d'errance?...

A mes fils



Garçons et Filles

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE








Titre :   Le chien de Gratteloup
Auteur :   Monique   PONTY
Edition :   ÉDITIONS G. P., PARIS

est le trois cent trente-sixième
de la
COLLECTION
SOUVERAINE

Dépôt légal n° 2761     2e trimestre 1975       Juillet 1975

il a été imprimé
sur les presses de Bernard Neyrolles
Imprimerie Lescaret
à Paris

ILLUSTRATIONS DE JACQUES PECNARD
couleurs pleine page hors-texte et,
et noir & blanc in texte.

© 1975 - Éditions G.P., Paris

Reliure :   Reliée sur cartonnage illustré couleurs in recto.
Nombre de pages : 183       TABLE DES CHAPITRES : OUI

Poids :   218 grammes   Format :   145 x 210 x 15 mm
I.S.B.N :   NON   Code Barre = EAN :   NON

PRINTED IN FRANCE

Livre épuisé chez l'Editeur



EXTRAIT   Le chien de Gratteloup, by Monique PONTY page 98


Le chien de Gratteloup, by Monique PONTY -image-50-150




  A midi, lorsque les chasseurs se retrouvèrent groupés à leur point de départ, on sut que le coup de feu avait été tiré du côté du manoir.
  Ceux du groupe avaient relevé des empreintes fraîches, des empreintes profondes dans la neige du matin. Les traces qui apparaissaient au sortir d'un buisson les conduisirent tout droit en direction des ruines. L'animal avait dû sortir tôt. A l'entrée du roncier, la neige avait été secouée et des branches surgissaient, sombres et dépouillées sous cet amas de blanc.
  Un des hommes s'était approché. Les autres, par-derrière, retenaient leur souffle. Rien ne bougeait et le silence était total. Seulement la neige et le silence, un grand silence glacé.
  Le plus avancé du groupe - le plus téméraire aussi - secoua du canon de son fusil la plus basse branche de l'épineux. Rien ne se produisit, sinon qu'un peu de neige s'éparpilla en poudre scintillante. Alors le chasseur s'enhardit à remuer plus vigoureusement l'ensemble du buisson. Il s'était approché au maximum afin de mieux y voir, puis il s'était tourné vers les autres qui attendaient toujours, immobiles et silencieux dans l'inquiétude de ce qui allait suivre. Lorsqu'il ouvrit la bouche pour leur parler, une vapeur légère sortit des lèvres gercées de l'homme. Il dit :
  - Je ne vois rien!
  Les autres l'avaient regardé, peu décidés, semblait-il, à venir y voir eux-mêmes.
  - Qu'est-ce qu'on fait? avait demandé une voix. On ne peut tout de même pas rentrer là-dedans, c'est impraticable!
  Tous se concertaient du regard. Celui qui avait fouillé le buisson proposa :
  - Remontons les traces jusqu'au manoir, on verra bien!
  Et il ajouta :
  - Ouvrez l'œil, il se peut qu'il soit là.
  Ils s'étaient remis à marcher. Tout en scrutant attentivement les fourrés et les buissons, ils avaient suivi sans les détruire les traces laissées par l'animal. Arrivés au manoir, ils s'immobilisèrent à distance respectable des premiers éboulis. Les empreintes s'arrêtaient là.
  Le silence était impressionnant. Les yeux fixés sur l'édifice maudit, ils virent que les traces n'allaient pas plus loin, au pied même d'un amas de pierraille. Nullle marque de passage, à croire que tout ici était envouté et magique.
  Pétrifiés, ceux du groupe se taisaient. Les superstitions sont tenaces dans certaines contrées et, bien que ces hommes-là fussent de solides gaillards, ils ne purent s'interdire de songer aux accidents survenus au cours de ces dernières années, à tous ceux qui, imprudents ou téméraires, s'étaient risqués à passer l'enceinte de Gratteloup.


Reproduction interdite




COUVERTURES   année 1975



Le chien de Gratteloup, by Monique PONTY       Le chien de Gratteloup, by Monique PONTY



COMMENTAIRE en ligne



Le chien de gratteloup, by Monique PONTY
www.amazon.fr


DU MÊME AUTEUR



dans la même collection

URSULA
Sélection J. L. P 5Jeunes, Lectures, Promotion)


LE CHEMIN DE L'ÉCLUSE



ANNEXE



Le chien de Gratteloup, by Monique PONTY
Editeur :   Éditions G. P. Paris (1975)
A.S.I.N :   B0000E88OU
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Monique PONTY

Retour accueil

Haut de page

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog