Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 11:09

Le dernier des Mohicans, by Fénimore COOPER

 

Présentation de l'Editeur




Néant









FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


Agrandir

Titre :   Le dernier des Mohicans
Auteur :   Fenimore   COOPER
Edition :   B.   ARTAUD   ÉDITEUR

GRENOBLE 23, GRANDE-RUE     PARIS (VI°) 6, RUE DE MÉZIÈRES

COLLECTION   « LES AMIS DES JEUNES »

Traduction nouvelle par Elise ROSSIGNOL

Illustrations de ROB D'AC
noir & blanc in texte annotées

LA GAMME, DAVID LA GAMME (p.13)
LES BRANCHAGES DU FOURRÉ S'ÉCARTÈRENT ET IL EN SORTIT UN VISAGE DE PEAU-ROUGE. p.23)
ILS AVAIENT L'AIR D'ATTEINDRE QUELQU'UN OU QUELQUE CHOSE... (p. 27)
ET TOUS DEUX LE POUSSÈRENT A CONTRE-COURANT (p. 51)
LA PSALMODIE ÉTAIT LENTE ET SOLENNELLE... (p. 63)
DANS CES FENTES DE ROCHERS, ILS SURVEILLAIENT LES APPROCHES DE LA BASE DES CHUTES... (p. 73)
HEYWARD, LUI, SOUTENAIT UNE LUTTE PLUS APRE... (p. 77)
LE GUERRIER NICHÉ DANS LE CHÊNE AVAIT CONTINUÉ A TIRER SANS SUCCÈS (p. 83)
IL ÉLEVA SON PISTOLET... (p. 95)
IL PASSA SUR LE VISAGE DE MAGUA UNE EXPRESSION DE JOIE SAUVAGE, SI FÉROCE QU'ELLE FAISAIT NAITRE LES PIRES APPRÉHENSIONS... (p. 109)
C'EST DE LA QU'ILS VIRENT LES PREMIÈRES LUEURS DU JOUR... (p. 137)
« ARRÊTEZ-VOUS, CRIA CORA, S'ÉLANÇANT SUR SES PAS... » (p. 173)
LE JEUNE CHEF MONTRA TRANQUILLEMENT UNE TOUFFE DE CHEVEUX... (p. 186)
A L'AUBE, ILS ENTRÈRENT DANS LES DÉTROITS DU LAC... (p. 193)
LA TERRE SEMBLAIT AVOIR ÉTÉ FRANCHEMENT REMUÉE PAR LA FOULÉE D'UN ANIMAL DE GROSSE TAILLE... (p. 205)
SOUDAIN, IL FIT VOLTE-FACE ET SE PRÉCIPITA DANS LES FLAMMES D'UN BRASIER. (p. 229)
AU MOMENT DE FRANCHIR LA PORTE, SON PAS FERME HÉSITA UN PEU... (p. 241)
TANDIS QUE LA POIGNE DE FER DE L'ÉCLAIREUR MAINTENAIT LEUR ENNEMI, IL LUI LIA LES BRAS ET LES JAMBES. (p. 249)
ŒIL-DE-FAUCON SE REDRESSA POUR IMITER LA DÉMARCHE DU CHANTEUR... (p. 259)
« JUSTE ET VÉNÉRABLE DELAWARE NOUS AVONS RECOURS A TA SAGESSE... (p. 277)
LE DELAWARE RESTA FIGÉ DE STUPEUR ET DÉSIGNA LA POITRINE DU CONDAMNÉ... (p. 282)
...DANSE SAUVAGE ACCOMPAGNÉE DES VOIX GUTTURALES DES GUERRIERS FAROUCHES ET MENAÇANTS. (p. 293)
A L'INSTANT MÊME UNCAS SAUTA, D'UNE HAUTEUR EFFRAYANTE. (p. 309)


ACHEVÉ D'IMPRIMER LE 2 JUIN 1948
POUR LE COMPTE DES ÉDITIONS ARTAUD,
SUR LES PRESSES DE L'IMPRIMERIE
NOIRCLERC ET FÉNÉTRIER, 3, RUE STELLA,
LYON


N° d'éditeur 181

Tous droits de traduction, de reproduction et d'adaptation
réservés pour tous pays, y compris la Suède, la Norvège, la
Hollande, le Danemark et l'U.R.S.S.
Copyright by B. Artaud. 1948.

Reliure :   Relié percaline rouge à motifs
Nombre de pages : 321       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Poids :   322 grammes     Format :   140 x 185 mm
I.S.B.N :   NON               Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l' Editeur

 

EXTRAIT   Le dernier des Mohicans, by Fenimore COOPER page 26


Le dernier des Mohicans, by Fénimore COOPER-image-50-150




  Ce jour-là même, deux hommes flânaient sur le bord d'une petite rivière rapide, située à une heure de marche environ du camp de Webb. Ils avaient l'air d'attendre quelqu'un ou quelque chose. Les ramures des arbres surplombaient le cours d'eau et en assombrissaient encore la teinte brune. Les rayons du soleil étaient moins ardents, et la fraîcheur qui montait des sources voisines en atténuait encore la chaleur. Un silence plein de vie animale dans la moiteur assoupissante propre au climat de ce pays au mois de juillet, n'était troublé que par les deux hommes qui parlaient à voix basse, par les coups de bec du pivert dans l'écorce des arbres, le cri discordant de quelque geai au plumage luisant, et le grondement sourd d(une chute d'eau lointaine.
  Mais ces bruits divers étaient trop familiers à ces hommes des bois pour les distraire dans leur intéressante conversation. L'un des flâneurs avait la peau cuivrée et portait l'accoutrement sauvage d'un fils de la forêt. L'autre, malgré son équipement rudimentaire et sa peau bronzée par le soleil et fanée par l'âge, ne pouvait renier son origine européenne. L'indien était assis à l'extrémité d'un tronc moussu, dans une pose qui lui permettait d'accentuer la gravité de ses paroles par des gestes calmes et expressifs, de ces gestes propres à l'Indien engagé dans un important débat. Sur son torse presque nu, était imprimé, en noir et blanc, l'emblème terrifiant de la mort. Sa tête, rasée de près, sauf la touffe du scalp, n'avait pour ornement qu'une longue plume d'aigle qui, plantée dans la touffe, retombait sur l'épaule gauche. A sa ceinture, pendaient un tomahawk et un couteau de marque anglaise. En travers de ses genoux, reposait négligemment une de ces carabines d'ordonnance dont la politique des blancs armait alors leurs alliés Peaux-Rouges. La poitrine très large, les formes pleines et musclées, la physionomie grave du guerrier, tout indiquait qu'il avait atteint la pleine maturité, sans avoir rien encore perdre de sa force.

Reproduction interdite





ANNEXE



Le dernier des Mohicans, by Fenimore COOPER
Editeur :   B. Artaud
A.S.I.N :   B00443EGDQ
www.amazon.fr

LIENS



Wikipédia
Fenimore   COOPER

Retour accueil

Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog