Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 15:03

 Le livre de mon ami, by Anatole FRANCE




Présentation de l'Editeur


 

PIERRE NOZIÈRE, c'est Anatole FRANCE lui-même, c'est-à-dire un de nos observateurs les plus sensibles, un de nos stylistes les plus purs, un grand classique parmi les modernes. De sa plume incomparable, il fait revivre pour nous tout le charme tranquille d'une époque révolue.
  Deux parties, également délicieuses, également émouvantes dans ce livre de famille, l'une des œuvres les plus exquises du maître :
  Le «Livre de Pierre», où Pierre Nozière, parvenu au milieu du chemin de la vie, raconte ses souvenirs d'enfance...
  Le «Livre de Suzanne», où a été recueilli, dans les cahiers de Pierre Nozière, tout ce qui se rapportait à sa fille Suzanne...

 

FICHE   TECHNIQUE   DU   LIVRE


Agrandir


TITRE :   Le livre de mon ami
AUTEUR :   Anatole   FRANCE
EDITION :   Hachette     numéro : 116

Bibliothèque verte  

ILUSTRATIONS DE PIERRE ROUSSEAU

noir & blanc pleine page hors- texte annotées.

«PORTE CE PAVÉ», ME DIT-IL.   p. 31
JE MONTAI SUR LA FONTAINE DE LA CUISINE.   p. 49
MON VIEIL AMI TRAVAILLAIT DEVANT CETTE TABLE.   p. 61
«LEVEZ-VOUS, CITOYENNE».   p. 77
C'EST AINSI QU'IL TRAVERSAIT LE LUXEMBOURG.   p. 125
ELLE M'EXAMINAIT COMME UN ÉTRANGER.   p. 145
J'AI MENÉ HIER SUZANNE A GUIGNOL.   p. 172
ILS FIRENT, L'ONCLE ET LA NIÈCE, DES PROMENADES.   p. 198


Dép. lég. 1104 - 3è tr. 59 

Imprimé en France
BRODARD & TAUPIN
25.089 - X - 9 - 4563

ÉDITION REVUE POUR LA JEUNESSE

© Calmann-Lévy, 1943.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   cartonnée illustrée couleurs en recto.
Nombre de pages : 246       TABLE DES MATIÈRES : OUI

Livre épuisé chez l'Editeur



Poids :   205 grammes   Format :   12x17 cm
I.S.B.N :   NON             Code Barre EAN :   NON


EXTRAIT   Le livre de mon ami, by Anatole FRANCE   page: 48


Le livre de mon ami, by Anatole FRANCE -image-70-150

 




  Pour m'y livrer sans perdre de temps, je refusai de déjeuner. Ma mère, qui n'entendait rien à ma nouvelle vocation, me crut souffrant et me regarda avec une inquiétude qui me fit de la peine. Je n'en jeûnai pas moins. Puis, me rappelant saint Siméon Stylite, qui vécut sur une colonne, je montai sur la fontaine de la cuisine; mais je ne pus y vivre, car Julie, notre bonne, m'en délogea promptement. Descendu de ma fontaine, je m'élançai avec ardeur dans le chemin de la perfection et résolus d'imiter saint Nicolas de Patras, qui distribua ses richesses aux pauvres. La fenêtre du cabinet de mon père donnait sur le quai. Je jetai par cette fenêtre une douzaine de sous qu'on m'avait donnés parce qu'ils étaient neufs et qu'ils reluisaient; je jetai ensuite des billes et des toupies et mon sabot avec son fouet de peau d'anguille.
  « Cet enfant est stupide! » s'écria mon père en fermant la fenêtre.
  J'éprouvai de la colère et de la honte à m'entendre juger ainsi. Mais je considérai que mon père, n'étant pas saint comme moi, ne partagerait pas avec moi la gloire des bienheureux, et cette pensée me fut une grande consolation.
  Quand vint l'heure de m'aller promener, on me mit mon chapeau; j'en arrachai la plume, à l'exemple du bienheureux Labre, qui, lorsqu'on lui donnait un vieux bonnet tout crasseux, avait soin de le trainer dans la fange avant de le mettre sur sa tête. Ma mère, en apprenant l'aventure des richesses et celle du chapeau, haussa les épaules et poussa un gros soupir. Je l'affligeais vraiment.
  Pendant la promenade, je tins les yeux baissés pour ne pas me laisser distraire par les objets extérieurs, me conformant ainsi à un précepte souvent donné dans la Vie des Saints.
  C' est au retour de cette promenade salutaire que, pour achever ma sainteté, je me fis un cilice en me fourrant dans le dos le crin d'un vieux fauteuil. J'en éprouvai de nouvelles tribulations, car Julie me surprit au moment où j'imitais ainsi les fils de saint François. S'arrêtant à l'apparence sans pénétrer l''esprit, elle vit que j'avais crevé un fauteuil et me fessa par simplicité.


Reproduction interdite






COUVERTURES


 

 Le livre de mon ami, by Anatole FRANCE        Le livre de mon ami, by Anatole FRANCE






 

ANNEXE



Le livre de mon ami, by Anatole FRANCE
Editeur :   Hachette
A.S.I.N :   B00183QH6O
www.amazon.fr


LIENS



Wikipédia
Anatole FRANCE



Partager cet article

Repost 0
Published by CONSUS - FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog