Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 13:36

Le miracle de la 34è rue, by Valentine DAVIES

 

Présentation de l'Editeur



Néant
 

NOTE DE L'AUTEUR


  Comme tout ce qui concerne M. Noël, son apparition dans ce livre s'écarte entièrement des chemins tracés. Au lieu de voir le jour en librairie avant d'aller faire son petit tour sur l'écran, M. Noël a suivi le processus inverse. Sa personnalité singulière et la série des réactions qu'elle déclenche sont d'abord nées dans mon esprit sous forme de scénario. C'est seulement après avoir pris corps à l'écran que M. Noël a été invité à figurer dans les pages d'un livre.
  Il m'est donc difficile de revendiquer pour moi seul la paternité de cet ouvrage. En effet, M. George Seaton a fait de Noël le héros d'un film pour la 20th Century Fox Co, puis, comme metteur en scène, lui a donné la vie devant la caméra. Un grand nombre des idées de ce livre ont été inspirées par M. Seaton : si bien qu'il s'agit en fait d'une collaboration - collaboration pour laquelle je tiens à l'assurer de ma gratitude.
  - Je tiens aussi à remercier chaleureusement de la part de M. Noël : d'abord M. William Perlberg pour avoir cru en lui, et monté le film Miracle de la 34è Rue; puis la 20th Century Fox Co pour avoir généreusement autorisé mon héros à paraître en librairie, et enfin le docteur Walter M. Simpson, qui a présenté M. Noël à ses éditeurs.

 

 

 

FICHE   TECHNIQUE DU LIVRE


 




Titre :   Le miracle de la 34è rue
Auteur :   Valentine   DAVIES
Edition :   HACHETTE

HISTOIRE DE NOËL

L'ÉDITION ORIGINALE DE CET OUVRAGE
A PARU EN LANGUE ANGLAISE
SOUS LE TITRE


MIRACLE ON 34th STREET

TRADUIT PAR SUZANNE PAIRAULT

Collection : Idéal-Bibliothèque

ILLUSTRATIONS DE A. CHAZELLE
Couleurs pleine page hors-texte annotées et,
couleurs et noir & blanc in texte.

Le grand défilé de Macy allait commencer. p. 19
La petite bavardait avec Noël sans la mondre crainte. p. 56 & 57
« Combien de doigts voyez-vous? » p. 65
Fred et Doris aidèrent Cléo à ranger la vaiselle. p. 69
M. Macy et M. Gimbel échangeaient une poignée de main! p. 89
M. Noël se précipita sur la scène. p. 99
Noël leva sa canne pour se défendre. p. 103
Noël, furieux, voulut se lever. p. 111
Noël était allé de salle en salle. p. 121
Noël fixait le mur d'un air hébété. p. 125
Les rennes mangeaient dans la main de M. Noël. p. 151
« Tenez, le voilà », dit Tommy. p. 155
Doris trouva sa fille en larmes. p. 181
Susan, folle de joie, courait vers la grille. p. 184 & 185


Dépôt légal n° 1779
3e trimestre 1953


IMPRIME EN BELGIQUE
par la S. I. R. E. C.- LIEGE

Copyright 1953 Librairie Hachette.
Tous droits de traduction, de reproduction
et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reliure :   Relié sur cartonnage à dos rond, fers spéciaux.
Présentation sous Jaquette illustrée couleurs à double volets avec texte :
IMPRIME EN BELGIQUE
par la S. I. R. E. C.- LIEGE


Nombre de pages : 187       TABLE DES MATIÈRES : NON

Poids :   354 grammes       Format :   150 x 205 x 18 mm
I.S.B.N :   NON                  Code Barre = EAN :   NON

Livre épuisé chez l'Editeur


 

EXTRAIT   Le miracle de la 34è rue, by Valentine DAVIES page 64


Le miracle de la 34è rue, by Valentine DAVIES -image-50-150



 . «Ce n'est pas que je sois végétarien, expliqua-t-il. J'aime beaucoup le bœuf, ou le porc, ou le mouton. Mais de la viande de chevreuil,... presque du renne... non, que voulez-vous, je ne pourrais pas! ».
 . On s'aperçut bientôt que M. Noël était un fin gourmet, capable de disserter sur toutes sortes de plats fins et sur la manière de les préparer. Apparemment sa large panse était l'honnête résultat de nombreuses années de bonne chère. Le dîner, en fait, se passa beaucoup mieux que Doris ne s'y attendait.
  Fred et Doris aidèrent Cléo à ranger la vaiselle. M. Noël profita de l'occasion pour bavarder un peu avec Susan. Depuis le début du dîner, observant le petit visage grave et attentif, il souhaitait que cette occasion se produisit. Susan, de son côté, observait le vieillard, qui l'intriguait beaucoup. Elle savait que sa mère avait raison, naturellement : ce monsieur ne pouvait pas être le Père Noël, puisque le Père Noël n'est qu'un mythe ridicule. Cependant il ne ressemblait à aucune des personnes qu'elle avait connues jusque-là. Sa conversation avec la petite Hollandaise avait fortement impressionné Susan, et quand il avait dit à sa mère qu'il était vraiment le Père Noël, elle n'avait pas trouvé cela ridicule du tout. Elle avait beau savoir que ce n'était pas possible, dans le secret de son cœur elle aurait voulu que ce fût vrai.
  « Et à quels jeux joues-tu avec tes petits amis? » interrogea M. Noël. Susan répondit qu'elle ne jouait pas beaucoup avec les autres enfants : leurs jeux étaient trop bêtes.
  « Quels jeux, par exemple? demanda Noël.
  - Eh bien, aujourd'hui, ils jouaient au Zoo, dit Susan avec mépris. Chacun des enfants était un animal. Ils m'ont demandé quel animal je voulais être. Je n'avais pas envie d'être un animal, alors je n'ai pas joué.
  - Pourquoi n'as-tu pas dit que tu voulais être un lion ou un ours?
  - Parce que je ne suis pas vraiment un lion; je suis une petite fille, déclara nettement Susan.
  - Mais les autres n'étaient pas vraiment des animaux non plus. Ils faisaient seulement semblant.
  - C'est pour ça que le jeu est si bête.
  - Moi, je ne suis pas du tout de ton avis, dit Noël. C'est très amusant, à condition de savoir y jouer. Bien entendu il faut se servir de son imagination. Tu sais ce que c'est que l'imagination, Susan? »
  L'enfant inclina la tête d'un air entendu. « C'est quand on voit des choses qui ne sont pas vraiment là.
  - Pas tout à fait, dit Noël avec un sourire. Non, pour moi, l'imagination, c'est un endroit en soi, quelque chose comme un pays merveilleux. Tu as entendu parler de la Grande-Bretagne et de la France? »
  Susan inclina la tête de nouveau.
  « Eh bien, il y a un pays qui s'appelle l'Imagination. Et une fois qu'on y est, on peut faire tout ce qu'on veut, ou presque. Ca ne t'amuserait pas de faire des boules de neige en plein été? Ou de conduire un grand autobus le long de la Cinquième Avenue? Tu n'aimerais pas avoir un bateau à toi, qui irait tous les jours en Chine et en Australie? »
  Le visage de Susan s'éclaira d'un timide petit sourire. Tout cela était peut-être ridicule, mais c'était joliment amusant d'y penser.
  « Tu n'aimerais pas être la statue de la Liberté le matin, et t'envoler l'après-midi vers le sud avec un troupeau d'oies sauvages? »
  Susan, presque malgré elle, acquiesça d'un signe de tête enthousiaste.
  « Au fond, c'est très simple, tu sais, dit Noël. On n'a besoin que d'un peu d'entraînement. Tu n'as pas envie d'essayer?
  - Si, dit Susan à mi-voix.
  - J'en étais sûr, dit M. Noël rayonnant. Voyons, commençons par un exercice facile. Tu ne voudrais pas être un des singes du Zoo? Ca doit être assez amusant, hein?


Reproduction interdite

 

 

 

 

COUVERTURES   Jaquette


 

Le miracle de la 34è rue, by Valentine DAVIES       Le miracle de la 34è rue, by Valentine DAVIES

 

 


 

 

 

ANNEXE



Le miracle de la 34è rue, by Valentine DAVIES
Editeur :   Hachette, Idéal-Bibliothèque (1953)
A.S.I.N :   B003X7A6XS




LIENS



Wikipédia
Valentine DAVIES

Wikipédia
Le miracle de la 34è rue (Film)

 

 

Retour accueil

 

 

 

Haut de page

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : CONSUS - FRANCE
  • CONSUS - FRANCE
  • : TROYAT BLYTON DUMAS QUINE, extraits, illustrations
  • Contact

Profil

  • CONSUS - FRANCE

Recherche

Hébergé par Overblog